Journée paysanne du Mali : Les vraies préoccupations des paysans occultées

0

Chaque année, depuis plus d’une décennie, le Mali célèbre la journée du paysan lors de festivités pendant lesquelles les pseudos responsables des paysans font croire aux autorités que le secteur se porte bien. Malgré ses promesses, l’autosuffisance alimentaire reste un leurre  au Mali. Éreinté et tourmenté contre cette pratique malsaine qui s’enracine, le professeur d’enseignement secondaire Famakan Keita est révolté contre cette pratique malsaine qui s’enracine et s’érige en loi dans notre pays. Ils convient les autorités maliennes à changer de fusil d’épaule et de tout mettre en œuvre pour aborder les vraies préoccupations des paysans afin d’assurer l’autosuffisance alimentaire du Mali et pourquoi ne pas faire du pays le grenier de l’Afrique de l’Ouest.

« Pays aux énormes potentialités, le Mali est aspergé par deux grands fleuves à savoir le fleuve Niger et le fleuve Sénégal ainsi que par plusieurs autres sources nourricières qui bien exploités permettra aux maliens de ne plus importer de céréales et autres fruits. Avec une politique agricole centrée sur la valorisation de nos céréales, sur l’initiation de nos agriculteurs aux meilleures techniques et sur l’introduction des semences résistants aux changements climatiques le Mali pourra engranger des résultats encourageants et se projeter l’atteinte des objectifs comme l’autosuffisance alimentaire. Mais en continuant avec ce folklore de célébration de la journée du paysan, où les vraies préoccupations des paysans ne seront pas abordés et tant que les responsables des paysans continueront à faire miroiter devant les autorités que tout va bien alors qu’ils végètent dans des problèmes qui compromettent leur avenir »,  a indiqué le professeur Keita. Après plus de quarante ans de service rendu à la nation malienne et nostalgique de la première République du Mali et des techniques innovantes de ses visionneurs qu’étaient Modibo Keita et ses compagnons, Famakan pense que la journée du paysan doit être célébré autrement et que les autorités doivent tracer une vraie ambitieuse ligne directrice pouvant conduire le pays vers l’autosuffisance alimentaire. C’est inconcevable et injustifiable que le pays de feu Modibo Keita importe du riz et d’autres céréales des pays qui au moment où le Mali accédait à l’indépendance n’existait même ou n’existait que de nom, déplore-t-il. « Un pays au sein duquel où des fruits comme la mangue sont piétinés par des animaux et où  aucune usine de conservation n’existe pas. Ce pays à du chemin et c’est ces genres de questions qui doivent être discutées lors de la célébration des journées du paysan », explique le professeur Keita. Famakan Keita convie tous les acteurs du secteur agricole malien a changé de fusil d’épaule et à poser les jalons d’une agriculture performante en mesure d’assurer l’autosuffisance alimentaire gage d’indépendance pour tout pays désirant couper le cordon ombilical avec ces puissances et leurs exigences.  La 16ème édition de la journée du paysan de l’année prochaine doit être une occasion pour les autorités maliennes d’évoquer les vraies préoccupations des paysans maliens et de tracer les voies et moyens leur permettant d’avoir comme objectif l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire dans un avenir proche.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here