Economie : Le FMI demande des réformes plus « profondes »

0

Les autorités et les services du Fonds monétaire international (FMI) ont conclu un accord préliminaire pour la poursuite des réformes entreprises par Bamako dans le cadre de la facilité élargie de crédit (FEC) accordée au pays. C’est ce qu’a annoncé l’institution dans un communiqué publié le 13 janvier 2021.

Selon les responsables du FMI, cet accord de principe qui doit être validé par le conseil d’administration permettra le décaissement de 58 millions $ en faveur de l’Etat malien. Ce financement sera octroyé dans le cadre d’un accord FEC visant notamment à atténuer les pressions sur les dépenses, accroître les recettes fiscales et améliorer la gestion des finances publiques, tout en renforçant la gouvernance en faveur d’une croissance plus équitable.

D’après le FMI, les chocs sécuritaire, sanitaire et économique ont empêché la bonne poursuite des réformes engagées par l’Etat malien. Pour 2020 et 2021 par exemple, « le déficit budgétaire devrait se creuser, atteignant 5,5% du PIB […], du fait des mesures nécessaires pour lutter contre la pandémie et de la dégradation de la conjoncture », indique l’institution.

 La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here