Compagnie malienne pour le développement des textiles : Modibo Koné s’installe, avec de réelles ambitions pour la transformation du coton

0

Nommé fin 2015, Modibo Koné, le nouveau patron de la Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles (CMDT) a officiellement pris fonction. Il a été investi dans ses nouvelles charges par les Administrateurs de la société lors de leur 70ème Conseil d’Administration, tenu le lundi 11 janvier 2016 dans ses locaux.

Cet ingénieur de 57 ans entend rassembler la grande famille du monde des paysans, fortement secouée par une crise née du renouvellement des instances de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture et la question des ristournes, pour laquelle un leader paysan, en l’occurrence Gaoussou Sanogo, est en prison depuis quelques mois.

Modibo Koné se propose aussi de faire de la transformation du coton malien enfin une réalité. Dans tous les cas, les premiers mots du tout nouvel Administrateur général l’attesten. «Ma première priorité c’est de rassembler. Rassembler les producteurs et la CMDT, rassembler les coopératives et la CMDT.

Comme deuxième priorité, nous allons mettre l’accent sur le tissu industriel de la compagnie et faire en sorte que la capacité d’égrainage de la CMDT soit très élevée, par le financement des nouvelles usines et la réadaptation des anciennes. Mais aussi pour faire une transformation locale de notre coton».

Pour Modibo Koné, cela passera par la création d’établissements de transformation de la fibre de coton, pour que les Maliens puissent porter des chemises ou des pantalons faits à base de tissus produits localement.

Pour le financement de ce chantier, le nouveau patron de la CMDT se veut confiant et mise sur le l’accompagnement de son ancienne boîte, la BOAD, qui s’est penchée depuis sur cette activité, et celui des partenaires financiers, étrangers et locaux, du Mali.

Cette opportunité, selon l’Administrateur général aura l’avantage de créer de la plus value et des emplois pour notre jeunesse. Dans sa première adresse à la presse, Modibo Koné a remercié les plus hautes autorités pour la confiance placée en lui pour présider aux destinées de la CMDT.

Autre point important à l’agenda de Modibo Koné, la bonne gouvernance. Devant les journalistes, il a précisé que les fonds propres de la compagnie seront renforcés à partir des résultats de cette année. Avant d’ajouter «nous n’irons pas dans le gaspillage des fonds de notre compagnie».

Les indicateurs de la CMDT au vert sous Kalfa Sanogo

S’adressant à la presse au sortir de ce Cd’administration extraordinaire, le désormais ex-PDG de la CMDT, Kalfa Sanogo, s’est vanté de son parcours à la tête du géant de notre économie, à travers des éléments d’indication sur deux campagnes agricoles et deux exercices financiers.

Il s’agit principalement de la production du coton et des performances économiques de la compagnie. Si l’on en croit cet ancien Professeur de l’IPR, la production de coton a augmenté durant son mandat, pour se hisser aux 4ème et 3ème rangs de toute l’histoire de la CMDT pour les campagnes agricoles 2013 / 2014 et 2014 / 2015. S’agissant des résultats économiques, le PDG sortant a indiqué qu’il laissait 27 milliards d’argent liquide dans les caisses de la compagnie, contre 6 lorsqu’il y arrivait, le 5 décembre 2013.

Yaya Samaké

Bio express du nouveau patron de la CMDT :

Modibo Koné, une expertise internationale au service du coton malien

Le nouveau patron de la CMDT est un cadre de 57 ans formé à l’Ecole Nationale d’Ingénieurs (ENI) de Bamako, où il a décroché un diplôme d’ingénieur des sciences appliquées en juin 1983. Ce collectionneur de diplômes s’est attaché à en décrocher plusieurs autres, dans différentes institutions tout aussi prestigieuses.

En effet, ce premier parchemin sera suivi notamment d’un diplôme d’études approfondies (DEA) en Hydraulique Agricole de l’Ecole Inter-Etats d’Ingénieurs et d’Equipement Rural de Ouagadougou, d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des entreprises, spécialité management des projets de développement du CESAG de Dakar et d’un certificat en évaluation de projets d’infrastructures de la célèbre Ecole Nationale des Ponts et Chaussées de Paris.

A ces diplômes s’ajoutent des formations spécialisées en hydraulique, en génie rural et en évaluation de projets d’infrastructures. Sa carrière, c’est à l’Office du Niger (ON) que Modibo Koné l’a débutée, au milieu des années 1980.

Né à Markala le 17 septembre 1958, il est en terrain connu, puisque c’est à Kolongo que s’établiront ses parents et qu’il grandira. A l’ON, il occupera différents postes de responsabilité, de 1985 à février 1995, date à laquelle il réussira sera recruté par concours par la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD).

Dans cette grande institution financière dédiée au développement de nos Etats, Modibo Koné, de 1995 à 2015, s’est méthodiquement bâti une expérience professionnelle très riche et très variée, aidé en cela par son profil polyvalent, qui lui a permis de franchir rapidement plusieurs paliers de responsabilité.

Homme de terrain et de dossiers, il a des années durant été responsable-superviseur de 25 projets, au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali et au Togo, de 1995 à 1997, projets qui représentaient un portefeuille de centaines de milliards de FCFA.

Modibo Koné fut ensuite chargé de suivi des projets à la division des infrastructures et de l’énergie, de 1997 à 20O4. De janvier 2005 à juillet 2008, il fut Chef de la Mission Résidente de la BOAD au Sénégal et en Guinée Bissau, puis Directeur du développement rural et des infrastructures de la BOAD, de janvier 2009 à mai 2011, avant de devenir Directeur des opérations de la banque.

Un beau parcours et une carrière rondement menée, qui le fera passer de Chargé de programme/projet à Expert en politique de développement. Son statut de Directeur du Département des opérations fait de lui de facto la 3ème plus importante personnalité de la BOAD.

A ce haut niveau de responsabilité, il jouera un rôle plus que déterminant dans l’impulsion et la mise en œuvre de plusieurs grands projets de la banque, au Mali et dans d’autres pays de la sous-région. Ce qui lui fera également rencontrer beaucoup de monde.

C’est donc nanti de solides références et d’un carnet d’adresses bien garni que Modibo Koné fait son retour au pays natal pour prendre en mains la destinée du géant de l’économie malienne, la CMDT, pour laquelle les autorités maliennes nourrissent de très grandes ambitions désormais.

La CMDT, ce spécialiste financier et Expert en Développement Rural la connaît bien, pour avoir eu à gérer les portefeuilles de financement de la réhabilitation des ouvrages et pistes agricoles et d’hydraulique villageoise, le tout pour plus de 3 milliards FCFA. Maintenant, il s’agit de s’atteler à développer le mastodonte. Un nouveau challenge pour Modibo Koné. Un de plus. Il y est habitué.

YS

PARTAGER