Coopération : Quand l’UNICEF humilie l’Etat du Mali

4

« La place d’un enfant est toujours dans sa famille, dans sa communauté et à l’école : jamais dans des situations de violence !

Aujourd’hui, une grande étape a été franchie au Mali: un plan d’action a été signé entre la CMA, l’UNICEF et la MINUSMA pour mettre fin et prévenir le recrutement, l’utilisation et les violences sexuelles contre les enfants par la CMA et les personnes ou groupes qui leur sont associés ».

Tel est le contenu d’un post publié par l’UNICEF sur sa page Facebook. Quelle mouche a donc piqué cette Institution ? Il n’y a que le mot mépris pour qualifier ce forfait de l’UNICEF à l’égard du Gouvernement malien. Sans gêne, l’organisme s’est acoquiner avec des hommes en armes, des rebelles, cela sans l’aval des plus hautes autorités maliennes. Si je ne m’abuse, Kidal est, jusqu’à présent, partie intégrante du Mali. Cette attitude grotesque et malsaine de l’UNICEF donnera sûrement du grain à moudre à ceux qui pensent que les nations unies ont un agenda caché au Nord Mali. En tant que citoyen malien, nous condamnons cette posture de l’UNICEF. Les plus hautes autorités du pays peuvent courber l’échine face à l’UNICEF. Pas nous ! L’UNICEF n’a rien à signer avec la Coordination des Mouvement de l’AZAWAD (CMA). Présente au Mali avec une accréditation de l’Etat malien, l’Institution se doit de respecter notre pays.

 Ibrahim GUINDO, ancien correspondant de PANA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. De toutes façons avec ces organisations de blancoloniaux rabaisseurs, il y a toujours le regard supérieur paternaliste du donnant envers le receveur, relégué au rang de simple “demandeur”!
    Il est temps que cesse ce discours de rabaissement, un comble et qu’enfin une vision plus égalitaire s’instaure(et pas que dans des déclarations à géométrie varaible…)

  2. SI NOS AUTORITES ABAISSENT LEUR FROCS DEVANT LES REBELLES, C’EST SURE QUE LES NATIONS UNIES NE PEUVENT QUE SE REGALER DU SPECTACLE….

  3. Nos gouvernants sont borgnes. Il ne voient pas bien le contenu des textes ( conventions et traités) il faut toujours des gens avisés pour corriger leur vision. Il n’ont ni le sens de la patrie ni celui du devoir vis à vis de la nation.

Comments are closed.