COOPERATION MALI-MAURITANIE: Développer les échanges commerciaux

0
Les travaux de la 11e session de la grande Commission mixte Mali-Mauritanie ont débuté mardi au Centre international de conférences de Bamako (CICB). La cérémonie d’ouverture a été coprésidée par les ministres malien et mauritanien des Affaires étrangères, qui ont appelé au développement des échanges commerciaux.
 
Les travaux de la 11e session de la Commission mixte Mali-Mauritanie, débutés mardi au CICB, se déroulent dans un contexte particulier marqué par une évolution qualitative de la situation socio-économique et politique en Mauritanie, a indiqué le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale S. E. Moctar Ouane.
Durant deux jours, les experts des deux pays procéderont à l’examen des questions relatives aux échanges commerciaux, notamment ceux relatifs au bétail et à la viande, aux transports routiers et aériens, au développement rural et à l’environnement. Les questions liées à la sécurité et à la coopération administrative et militaire seront également au centre des échanges des experts des deux nations.
Selon le ministre Moctar Ouane, toutes ces questions et celles relatives à l’agriculture, la coopération décentralisée, la justice ou à la promotion de la femme devront trouver des solutions susceptibles de dynamiser la coopération bilatérale entre nos deux pays.
« Le Mali et la Mauritanie sont résolument engagés dans la construction de relations bilatérales fortes et confiantes, certes, mais ils œuvrent, aussi tout aussi fermement et de concert, à l’avènement, au plan régional, de pôles de développement et de stabilité comme le cadre de l’OMVS et, au plan international, d’un monde plus juste et solidaire », a poursuivi le chef de la diplomatie malienne.
Concluant son intervention, S. E. M. Ouane a invité les experts des deux délégations à procéder à un examen sans complaisance des questions relatives aux échanges commerciaux (en particulier du bétail et de la viande) aux transports routier et aérien, au développement rural, à l’environnement, à la sécurité, à la coopération administrative et militaire.
Il a indiqué garder la conviction que les questions concernant l’agriculture, la coopération/décentralisation, la justice et la promotion de la femme que la session doit aborder, aboutiront à des conclusions opérationnelles susceptibles de dynamiser la coopération bilatérale mauritano-malienne. Un sentiment que son homologue mauritanien a affirmé partager.
La grande commission mixte de coopération intergouvernementale a été instituée entre le Mali et la Mauritanie en 1997. De l’indépendance à nos jours plus de 40 accords et conventions ont été signés entre les deux pays. Mais le retrait provisoire de la Mauritanie de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) constitue aujourd’hui le seul point d’ombre de la coopération économique entre ces deux pays, qui se sont unis pour le meilleur et le pire.
Adama M. Tabo
Sarata H. Maïga

(stagiaires)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER