Coopération Mali-UE : L’ambassadeur de l’UE face à la presse

0

La délégation de l’Union Européenne(UE) au Mali a organisé, le mercredi 30 janvier 2019, à l’hôtel Salam, un déjeuner de presse. L’objectif  était  d’informer les hommes de médias sur les actions menées par l’Union Européenne au Mali.

Pendant deux heures, l’ambassadeur de l’Union Européenne(UE) au Mali, Alain Holleville, accompagné de Salvador França, et de Géza Strammer, respectivement conseiller politique et conseiller à la coopération à la délégation européenne au Mali, a animé ce déjeuner de presse.

Selon l’ambassadeur de l’Union Européenne au Mali, Alain Holleville, l’UE accompagne le gouvernement et la population du Mali depuis son indépendance.

A ses dires, en complément d’un appui diplomatique pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation de 2015, ainsi que pour faire face à la crise dans le centre du Mali, l’UE a développé une approche multisectorielle. Outre, un appui au secteur de la sécurité, l’UE intervient aussi via le financement d’actions humanitaires pour répondre aux besoins urgents des populations vulnérables et de développement  durable et structurel).

De l’avis du diplomate, Alain Holleville, le Mali a bénéficié d’environ 3,4 milliards d’euros du fonds européen de développement(FED), de sa création à nos jours.

Le 11ème FED (fonds européen de développement), couvrant la période 2014-2020, alloue au Mali une enveloppe de 615 millions  d’euros. Ce fonds explique-t-il, se concentre sur quatre secteurs : la réforme de l’Etat et la consolidation de l’Etat de droit, le développement rural et la sécurité alimentaire, l’éducation, les infrastructures, etc. En parallèle, la commission européenne finance de nombreux projets à partir de son budget propre, dans les secteurs prioritaires comme l’environnement, la sécurité alimentaire, l’appui à la société et aux autorités locales, les droits de l’homme, etc.

A en croire Alain Holleville, le facteur nouveau dans la coopération européenne est le G5 Sahel qu’elle appui à hauteur de 100 millions d’euros pour la mise en place de sa force. L’UE précise-t-il, est membre du comité de suivi de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

Abdrahamane Diamouténé 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here