Diplomatie : L’Ambassadeur Mohamed Dibassy explique aux mauritaniens que dans l’histoire du Mali, les maliens ont démontré qu’unis ils gagnent toujours mais divisés ils courent à leur perte.

1

Dans un entretien accordé à la presse mauritanienne SEM Mohamed Dibassy,  Ambassadeur du Mali en République Islamique de la Mauritanie, explique aux frères mauritaniens de la situation actuelle que prévaut dans  son pays et porte aussi des indications sur le sort de son compatriote Soumaila Cissé enlevé par des groupes armés dans son fief alors qu’il était en campagne électorale. Et il rassure le peuple mauritanien que le Mali pays frère et voisin  très bientôt trouvera l’apaisement pour la stabilité de la région…

A travers l’entretien donné au journal Initiatives News Mauritanien,  SEM Mohamed Dibassy, Ambassadeur du Mali en République Islamique de la Mauritanie a voulu expliquer au peuple mauritanien et de les rassurer de la crise politique qui sevit actuellement dans son pays.  Et aussi de rassurer les mauritaniens « Je puis vous assurer que les relations cordiales entre nos deux pays frères sont excellentes. Nous travaillons à les entretenir et à les approfondir davantage conformément à la volonté des deux présidents MM Mohamed Ould El Ghazwani et Ibrahim Boubacar Keita. »

« Il faut que mes frères et sœurs  mauritaniens sachent que certes, mon pays connait des mouvements que vous évoquiez tantôt. C’est aussi là, la preuve de la vitalité de la démocratie et de l’exercice des droits démocratiques dans mon pays qui est réputé être une terre de brassage et de dialogue. Au Mali, ‘’la tendance est actuellement à l’apaisement et le pouvoir est disposé à tout mettre œuvre pour une issue heureuse. ’’Toutes les deux marches du 05 et du 19 juin ont été autorisées et se sont déroulées sans incidents majeurs. C’est le lieu de rappeler que le Président de la République demeure convaincu que le dialogue reste le moyen fondamental de règlement de tous différends.  Je vous rassure tout de suite, la tendance est actuellement à l’apaisement et le pouvoir est disposé à tout mettre œuvre pour une issue heureuse. Du début de ces mouvements à ce jour, le Président de la République a fait une adresse à la Nation. Il a  rencontré les forces vives de la Nation et a tendu la main aux leaders  du Mouvement M5-RFP. Il a réglé le problème des enseignants dont la satisfaction des doléances avait une incidence financière de plus 58 milliards de FCFA. Ceux-ci ont repris le chemin de l’école. Le Président a proposé un gouvernement d’union nationale et s’est dit ouvert à toute autre proposition qui soit dans les limites du respect de notre constitution qui est la Loi Fondamentale et le seul référent pour le vivre ensemble. Aussi,  le mercredi 23 juin, les partis de la mouvance présidentielle ont convenu avec les leaders du mouvement d’un cadre d’échange et de négociation autour des différentes revendications. A ces efforts nationaux, il faut noter également la contribution de la CEDEAO, de la Communauté Internationale et des pays amis. » Explique SEM Dibassy

Ajout ’il ‘’ De mon point de vue, les positions maximalistes ne siéent pas à un pays en guerre comme le Mali qui traverse une crise sans précédent de son histoire. Comme disait le sage Ahmadou Hampate Bah, nul ne détient la vérité absolue en dehors d’Allah SAW. A ce propos l’auteur disait qu’il y a trois sortes de vérités : ta vérité, ma vérité et la Vérité. La Vérité appartient à Dieu et ressemble à la pleine lune. Nos deux vérités et ressemblent à des croissants qui se tournent le dos. Face à cette situation, le dialogue, la retenue et le sens de la mesure sont la seule voie plausible. Car il n’y a pas de petites querelles et nul n’a besoin d’éteindre la lumière de l’autre pour que la nôtre brille disait Mahatma Gandhi. Dans l’histoire du Mali, les maliens ont démontré qu’unis ils gagnent toujours mais divisés ils courent à leur perte.

Par rapport à l’enlèvement du Chef de file de l’Opposition l’honorable Soumaila Cissé, SEM Mohamed Dibassy dira que le Gouvernement, par la voix de son Porte-parole Yaya Sangaré, puis le Président Ibrahim Boubacar Keïta en personne, a vivement condamné le rapt dès le lendemain de ce crime abominable. Le communiqué officiel stipulait, je cite : « Le Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar Keïta, le Premier ministre et l’ensemble du Gouvernement de la République du Mali, appellent toutes les bonnes volontés à s’impliquer pour que nos concitoyens soient retrouvés.

« Tous les moyens sont d’ores et déjà mis en œuvre, en étroite collaboration avec la Cellule de crise mise en place par l’URD, pour les retrouver avec le concours des FAMAs et des Forces internationales engagées pour la paix et la sécurité au Mali… Le Gouvernement rassure le peuple malien qu’il n’épargnera  aucun effort, aucune expertise pour la libération du Chef de file de l’Opposition dans les meilleurs délais ». Fin de citation. En outre, S.E Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Chef de l’État, a mis en place une cellule de Crise présidée par Monsieur Ousmane Issoufi MAIGA, ancien Premier ministre, pour la libération de l’honorable Soumaila CISSE et de ses compagnons. Cette cellule de crise a pour mission d’assurer la coordination de l’ensemble des actions en vue de la libération du Chef de file de l’opposition politique et de ses compagnons libérés par la suite… ‘’ Lors de sa rencontre avec les forces vives, le Président a déclaré que l’honorable Soumaïla Cissé va bien, les tractations en vue de sa libération sont très avancées et l’intéressé qui n’est autre que son frère pourrait rejoindre sa famille très prochainement.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Un autre blablabalteur, leche-bottes de Boua le ventru IBK! Au Mali nous n’avons jamais aime un voleur, un nepotiste et un corrompu et corrupteur! Dibassy demandes au Cherif de Nioro les vertus de l’homme.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here