Guerre géostratégique entre la Russie et l’occident au Mali : Wagner la préférence du Mali aux forces étrangères

1

Incontestablement une partie de l’histoire de l’humanité se joue présentement au Mali. Ce grand pays sahélien, en termes de superficie, mais extrêmement pauvre, attire plus d’un et devient le champ de bataille opposant la Russie à la France et ses alliés occidentaux. Ancienne colonie française, le Mali est en passe de sortir du pré-carré français pour se tourner vers la Russie, afin de trouver une solution à la sempiternelle crise sécuritaire qui a pignon sur rue depuis 2012. Abas la France, vive la Russie et Wagner, c’est le slogan qu’on entend désormais dans les « grins », les ateliers, les bureaux et autres lieux de regroupement des maliens, qui en ont ras-le bol de la présence des forces françaises et de leurs supplétifs occidentaux. Les autorités maliennes vont-elles résister à la pression de la France et ses alliés occidentaux ? Wagner et par ricochet la Russie, pourra-t-elle aller au-delà de l’aspect militaire pour soutenir économiquement le Mali sur lequel s’abattra la foudre des sanctions économiques de la France et ses collabos ?

Même si officiellement le gouvernement malien continue de nier sa présence, Il ne fait plus l’ombre d’aucun doute que la société para militaire russe, Wagner est aux portes du Mali et s’apprête à appuyer ce pays dans sa lutte contre le terrorisme. La présence de cette société Russe fait jaser la France et ses alliés au point de pondre un communiqué pour non seulement fustiger cette présence qui serait aux antipodes de sa vision de lutte contre le terrorisme, mais aussi elle la diabolise en lui collant des pratiques anti droit de l’hommistes, voire terroristes et surtout des pratiques qui menaceraient la paix dans la sous-région et l’accord pour paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger. Toujours selon le communiqué des 15 pays partenaires, cette présence entraverait les efforts de la communauté internationale pour assurer la protection des civils et apporter un soutien aux forces armées maliennes. C’est en substance le contenu du communiqué des partenaires du Mali. Ce communiqué conjoint des partenaires du Mali est à la fois incohérent et irresponsable. Au lieu de dénoncer l’arrivée de Wagner, les maliens s’attendaient plutôt à un aveu d’échec, d’incompétence, voire d’impuissance des forces étrangères à combattre le terrorisme. Pour rappel, présentes au Mali depuis 2013, les Forces étrangères, n’ont ni endigué le terrorisme encore moins préservé l’unité, la cohésion et le vivre ensemble au Mali. Elles ont au contraire contribué à exacerber la tension entre les communautés et faire d’une partie du Mali un No man’s Land. Au nord la ville de Kidal est une cité indépendante, au centre Peuls et Dogons s’entretuent sous le nez et à la barbe des forces dites de stabilisation du Mali. Au sud c’est l’extrême pauvreté dans un pays à fort potentialités économiques.

Près de 9 ans de présence, mais le bilan est très largement en deçà des attentes des maliens. C’est fort de ce constat que la junte militaire qui a renversé le régime IBK le 20 Août 2020 a décidé de scruter d’autres horizons afin d’avoir un remède au mal sécuritaire. C’est probablement sur Wagner, la société paramilitaire Russe que le choix s’est porté pour endiguer ce fléau, ce qui a suscité une levée des boucliers chez la France et ses alliés occidentaux. Quoi de plus normal pour un Etat souverain de diversifier ses relations, voire ses coopérations même celles militaires avec d’autres pays, pour lutter contre ce phénomène, qu’est le terrorisme, qui, il faut le rappeler, dépasse la compétence d’un seul Etat.

En somme, c’est évidemment parce que le Mali a changé de paradigme, en s’affranchissant de la tutelle de l’ancienne puissance coloniale qu’il fait l’objet d’attaques et de menaces de toutes parts. Les autorités du Mali n’ont plus d’autres choix que de s’assumer, surtout après plus de 60 ans de tutorat français, qui, il faut le rappeler, n’a malheureusement pas servi à grand-chose, car le pays est toujours à la traîne en dépit de ses immenses richesses. Maintenant le vin est tiré il faut le boire.

Le pays d’Emmanuel Macron sentant la cause perdue, emballe les autres pays alliés de l’Europe et de l’Amérique, comme entre autres l’Allemagne, la Grande Bretagne, la Belgique, l’Espagne, le Canada pour s’opposer à l’arrivée de la société paramilitaire Russe, Wagner au Mali. Quelle incohérence, elle brandit des sanctions, menace même souvent de se retirer, mais elle est toujours présente, comme d’ailleurs ses alliés ils ont décidé de rester au Mali. Cette guerre est tout simplement une guerre géostratégique entre la Russie et l’Occident pour arrondir les angles diplomatiques, économiques et financiers.

Youssouf Sissoko

Source : L’ALTERNANCE

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. “Incontestablement une partie de l’histoire de l’humanité se joue présentement au Mali.”🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄

    C’est donc en toute simplicité et en toute modestie 😁😁😁 que ce bouffon de Sissoko parle (sans rire!) d’une “PARTIE DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ ” qui se jouerait chez nous !!! 🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣
    Rien que ça !…😁

    Ainsi donc, selon notre modeste et humble😁😁 Sissoko, à eux seuls, les choix personnels de notre Mali (4ème ou 5ème pays le plus pauvre du monde) seraient donc déterminants………POUR L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ !!!!🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

    Sissoko, prends vite un paracetamol et va faire une sieste, CA VA PASSER!🤣🤣🤣

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here