Le ministre Makan Fily Dabo lors de la réunion annuelle des routes : « Vous devez être plus portés vers des actions concrètes sur le terrain»

1

Sous la présidence du ministre  des Transports et des Infrastructures  Makan Fily Dabo, du 03 au 05 décembre 2020 s’est déroulée à l’hôtel Maëva-Palace, l’édition 2020 de la 46ème réunion annuelle des routes.

Faire le bilan des réalisations de l’année écoulée, programmer les activités de la nouvelle année et analyser les difficultés rencontrées, afin de proposer des solutions appropriées et adaptées, tel était l’objectif principal de cette réunion annuelle, édition 2020.

Selon le ministre Dabo, cette année la réunion se tient dans un contexte difficile, marqué par la crise sociopolitique et sanitaire qui a fait peser de sérieuses difficultés sur l’atteinte des objectifs annuels de son département. Avant d’ajouter que ces crises ont impacté au surplus, l’effectivité du processus du transfert des compétences de l’Etat aux collectivités territoriales en matière d’infrastructures routières.

A ses dires, en 2020 malgré les contraintes évoquées, sept projets ont été achevés, dont deux ponts pour un linéaire estimé à 338Km. La construction et le bitumage de la route Yanfolila-Kalana et Kangaba-Djoulafoundo (frontière de Guinée). S’y ajoute, la construction respective et le bitumage de la route Kayes-Sadiola, du 2ème pont de Kayes et de ses voies d’accès, la route de Zantiébougou Kolondiéba à la frontière de Côte-d’Ivoire. Et la construction du pont de Kayo sur le fleuve Niger à Koulikoro et de ses voies d’accès, l’aménagement en 2 voies de la route Bamako-Koulikoro.

Dans le cadre du désenclavement intérieur et extérieur d’après lui les travaux se poursuivent pour dix projets routiers, totalisant un linéaire de plus de 270 Km sur lesquels, six projets sont financés par le budget national. Les projets qui sont en cours d’exécution sont entre autres : la route de Banconi-Dialakorodji-safo Dabani-Nossombougou ; la construction de la bretelle Katélé-Kadiolo-Zégoua 32km et l’aménagement de 4 km de voies urbaines dans la localité de Kadiolo.

En 2020 il a affirmé que le programme annuel d’entretien des routes a porté sur un linéaire total de 15300 km dont 5 600 km de routes revêtues ,soit 36,7 % et 9 700 km de routes en terre ,soit 63,3%. Sur le montant total de 23 milliards  de FCFA. Le taux d’avancement global est estimé à environ à 15%. « Ce faible taux d’exécution des travaux  nous interpelle, quelles que soient les circonstances invoquées » a précisé le ministre Man Fily Dabo. Pour remédier à ces insuffisances, souligne-t-il, la Direction Nationale des Routes, l’Autorité Routière et l’AGEROUTE  devront s’employer résolument à inverser la tendance par un suivi régulier de l’exécution des travaux afin d’améliorer la situation de façon immédiate et permanente.

« Vous devez être plus portés vers l’action, des actions concrètes sur le terrain car les attentes des populations et les efforts du gouvernement vous mettent la pression et vous assignent l’obligation de resultat.Oui l’obligation de résultat, nous devons constamment l’avoir à l’esprit et dans nos comportements de tous les jours » a-t-il donné comme instruction.

Quant aux perspectives de 2021, elles concerneront, entre autres : l’achèvement des projets routiers prioritaires du période 2016-2018, du projet de la construction et de bitumage de la route Kwala -Mourdiah-Nara et du projet d’aménagement en 2 voies de la traversée de Sikasso et au démarrage d’aménagement en 2 voies de la section Sevaré -Mopti de la route nationale n°6 (RN6).

« Rien ne nous arrêtera, je dis bien, rien ne nous arrêtera dans notre marche vers le changement, j’allais dire, dans notre combat inébranlable pour l’édification d’un Mali nouveau » a déclaré le ministre des Transports et des Infrastructures.

Par Fatoumata Coulibaly

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Mais à Bamako, les actions concrètes sont des toukou toukou Bari Bari. Et même pas. Dabo, pitié pour les 30 mètres

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here