Tronçon Bamako-Kita-Kéniéba : un calvaire pour ses usagers

0

La route Bamako-Kéniéba en passant par Kita est dans un état défectueux. Ce qui rend difficile la circulation des engins.

La route Bamako-Kita-Kéniéba est un vrai calvaire pour ses usagers à cause de son état défectueux. Si se rendre à Kita-Kéniéba se faisait en un clin d’œil et, dans un total confort, aujourd’hui, se rendre dans ces zones ou quitter ces zones pour venir à Bamako est synonyme de traversée du désert. Pour se rendre à Kita ou Kéniéba, ce n’était qu’une question de 5 à 6 heures. Mais, maintenant, il vous faut une dizaine ou quinzaine d’heures.

L’enfer des usagers de cette route commence dès qu’ils franchissent le seuil du poste de contrôle de Kati. Tout le long du trajet, les véhicules ne font que zigzaguer. Souvent, à cause des trous, les conducteurs sont obligés d’abandonner la voie «bitumée» pour circuler à contresens ; ce qui pourrait causer facilement des accidents.

L’état défectueux de la route peut se lire facilement sur les arbres, les herbes qui sont aux abords de la route car ils sont tous poussiéreux. Il y a des parties qui sont même dépourvus de tout revêtement routier ou bitume. Cet état de la route a un impact négatif sur les compagnies de transport. Car les chauffeurs roulent à pas de tortue. C’est impossible, sur cet axe, de faire un kilomètre sans tomber sur des ornières et autres nids de poule.

Si rien n’est fait, sous peu, le goudron sera un souvenir pour les usagers de cette route. Car, dans peu de temps, le peu qu’il en reste, disparaîtra !

Fadiala N. Dembélé/Stagiaire          

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here