27ème et 28ème sessions ordinaires du Conseil d’Administration de L’ANICT : le projet de budget de l’ANICT chiffré à 18 milliards de FCFA

0

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le Lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga,  a présidé  au  grand hôtel de la place la cérémonie d’ouverture des 27e et 28e sessions du Conseil d’Administration de l’Agence National d’Investissement des Collectivités territoriales (ANICT).

Au cours  des présentes sessions du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale d’Investissement des Collectivités territoriales (ANICT), les administrateurs plancheront sur l’état d’exécution des résolutions de la 27e session, les états financiers de l’exercice 2019, le rapport du commissaire aux comptes 2019 et le document des prévisions 2021. Ainsi, selon les prévisions 2021, le projet de budget de l’ANICT est établi en équilibre des ressources et des emplois à la somme de plus de 18 milliards de FCFA.

Selon le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et président du Conseil d’Administration de l’ANICT, le Lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, l’offre de financement au cours de la période 2015-2019 a été de plus de 129 milliards de FCFA. Ce qui a, dit-il,  permis le financement de 6468 projets réalisés sous la maîtrise d’ouvrage des collectivités, pour lesquels 5013 ont été réceptionnés pour un taux de 78%.

L’ANICT est engagé depuis 2016 dans un vaste chantier de réformes, a indiqué le ministre de l’Administration territoriale. Ces réformes, assure-t-il, visent l’évolution du volet financier du dispositif d’appui aux collectivités territoriales dans un cadre juridique et institutionnel dynamique de la décentralisation. Ce qui a réjoui le ministre Maïga qui n’a pas manqué de féliciter  le directeur général de l’ANICT, Modibo Cissé et toute son équipe pour le travail abattu.

La présente session offre, selon le PCA de l’ANICT,  l’occasion d’apprécier les efforts consentis par l’État et ses partenaires au développement dans le cadre de l’amélioration de l’accès des populations aux services sociaux de base et des autres appuis du FNACT au profit des Collectivités territoriales.  C’est dans ce cadre qu’il a indiqué que l’offre de financement 2021 pour les différentes dotations du FNACT témoigne encore une fois de plus de l’accompagnement combien important des partenaires techniques et financiers dans le processus de décentralisation au Mali.

 

Abdramane Samaké

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here