Assainissement en commune VI : Quel est le budget réel alloué à ce sous-secteur ?

0

Connaître la part du budget alloué au sous-secteur de l’assainissement dans les communes du Mali n’est pas chose aisée. L’Association Malienne pour la Sauvegarde du Bien Etre Familial (AMASBIF) et son partenaire Water Aid Mali, en ont fait le triste constat. Durant cinq ans, ils ont tenté de décortiquer le budget assainissement de la mairie de la Commune VI du district de Bamako.

Maliweb.net De 2017 à 2019, la mairie de la Commune VI a exécuté un budget total de 12,6 milliards FCFA. Durant cette période, 603 millions FCFA ont été alloués à la rubrique «Réseaux d’installation technique d’eau et Assainissement», soit moins de 5% du budget de la commune pendant les trois dernières années. Pis, nul ne sait la part des 603 millions FCFA allouée réellement au sous-secteur de l’assainissement. «Ce n’est pas transparent», reconnaît Mme Barry Aminata Touré, président de l’ONG AMASBIF. Et d’ajouter: «Il faut que la mairie de la commune soit ouverte aux citoyens. Les citoyens doivent savoir ce qui doit être fait ou ce qui ne sera pas fait en leur nom»

«Les montants alloués à l’assainissement ne sont visibles ni sur le budget primitif ni sur les comptes administratifs en commune VI», indique la présidente de l’ONG AMASBIF, auteure de l’étude sur le budget  en faveur de l’assainissement. Aux dires de Mme Barry Aminata Touré, le budget du sous-secteur assainissement en commune VI connaît des difficultés réelles.Des difficultés dues d’une part à l’insuffisance des moyens financiers et d’autre part à l’insuffisance des ressources humaines «capables à relever les défis du sous-secteur».

«L’objectif de l’étude sur le budget  en faveur de l’assainissement est d’avoir des évidences de plaidoyer», a révélé Mamadou Keïta, chargé des politiques à Water Aid. L’étude sur la Commune 6 est une expérimentation en vue d’une mise à l’échelle nationale. Les résultats de l’étude permettront, selon Mamadou Keïta, de faire des plaidoyers budgétaires en faveur de la commune VI.

«Pour atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD), il faut passer 5% du budget national»|Dounantié DAO

Dans son Programme de Développement Economique Social et Culturel (PDESC) 2016-2020, la mairie de la commune VI fait le bilan de ses réalisations précédentes en matière d’Assainissement. Sur 11 activités prévues,  nous apprend-on, 5 ont été réalisées. Les activités réalisées sont entre autres: le maintien et le renforcement des dépôts existants; la réalisation de points d’eau, de sensibilisation, d’information et de communication des populations de toute la commune; la réalisation des équipements et ouvrages d’assainissement dans les espaces publics.

Des activités difficilement vérifiables d’autant plus qu’en mai 2019, le collectif des GIE collecteurs des déchets ménagers avait haussé le ton contre l’interdiction d’utiliser le dépôt d’ordure du site de Faladié extension Sud. Le constat général pour le financement du secteur Eau et Assainissement est amer au Mali. Aux dires de Dounantié DAO, président de la Coalition Nationale-Campagne Internationale pour l’Eau Potable et l’Assainissement (CN-CIEPA), en 2018, l’Etat du Mali a investi 11 milliards FCFA dans le secteur dans les localités de Bamako, Ségou et Mopti dont 7,642 milliards pour l’eau et 4,222 milliards pour l’assainissement.

En moyenne l’Etat du Mali accorde 2% son budget national au secteur de l’eau et assainissement.«Pour atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD), il faut passer à 5% du budget national», plaide le président de la CN-CIEPA.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here