Entreprenariat au Mali : Zira capital au secours des jeunes

0

Cette semaine, à Bamako, le projet Zira Capital a organisé une rencontre d’informations sur le programme ‘’Investisseurs & partenaires- IP-Accélération au Sahel’’. La rencontre animée par Mme Aïcha Haïdara, et Sophie Manager avait pour but d’informer et de sensibiliser les jeunes sur le programme d’investisseurs et partenaires (IP-Sahel) financé par l’Union européenne.

 Dans le but d’accompagner les petites et moyennes entreprises dans la sous-région sahélienne, l’Union européenne a mis en place un programme intitulé ‘’Investisseurs et partenaires-Accélération au Sahel » (IPAS) pour plusieurs pays du Sahel.

Lors de la rencontre d’information, la représentante de l’Union européenne lors de la rencontre, Silvia Severi, a signalé que l’un des principaux défis pour l’écosystème entrepreneurial en Afrique et au Sahel, reste l’accès au financement. Elle fut appuyée par Mme Aïcha Haïdara, pour avancer que « les petites et moyennes entreprises restent fortement marquées par ce manque de financement », et que, « Les banques ne veulent pas prêter », dit-elle, pour des causes d’état non fiables et des structures peu solides.

Ainsi, selon Mme Aicha Haïdara et Sylvia Severi, pour remédier à ces problèmes, l’IPAS, sans tenir compte de ces critères, acceptent d’aller au secours des jeunes entreprises et les startups afin par des fonds d’amorçage et l’assistance technique. L’IPAS est présent dans 13 pays du Sahel dont le Mali. Ici, disent-elles, le programme est piloté par le projet Zira Capital sous la coordination de Mme Aïcha Haïdara. A ce jour, à en croire à Mme Haïdara et les témoignages de certains bénéficiaires, ils sont 5 Maliens à avoir bénéficié de l’accompagnement du programme et 75 en Afrique.

Lors de la rencontre, une séance d’informations et de sensibilisation, a été animée par la Mme Aïcha Haïdara et Sophie Menager pour expliquer aux jeunes entrepreneurs comment postuler afin de bénéficier d’un fonds d’amorçage, ou d’une assistance technique ou de tout autre accompagnement.

 

Koureichy Cissé

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here