Inauguration du marché moderne de Darsalam : 364 boutiques au profit des commerçants déguerpis des voies publiques

0
Inauguration du marché moderne de Darsalam : 364 boutiques au profit des commerçants déguerpis des voies publiques
Le premier ministre coupant le ruban symbolique

C’est en présence de commerçants détaillants visiblement heureux que le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a coupé, le samedi 7 octobre dernier, le ruban symbolique lors de l’inauguration du nouveau marché moderne de Darsalam qui compte 364 boutiques. Un projet entièrement financé par la Chambre de commerce et l’industrie du Mali (Ccim) au profit des commerçants déguerpis des voies publiques de Bamako.

 Cette cérémonie inaugurale était présidée par Abdoulaye Idrissa Maiga, Premier ministre, en présence des membres du gouvernement, de Mme Djiré Mariam Diallo, maire de la commune III, de Youssouf Bathily, président de la Ccim ainsi que des commerçants venus nombreux pour la circonstance.

Ce nouveau marché de Drasalam est le fruit d’un partenariat entre la Chambre du commerce et l’industrie du Mali (Ccim) et la mairie de la commune III du district de Bamako. Il comprend 364 boutiques de 4 m2 et dotées chacune d’un compteur prépayé Isago. Il compte aussi 80 étals de 2 m2 chacun pour les vendeurs de fruits et légumes, de viande et de poisson. Il y a également quatre blocs de six toilettes chacun dont deux pour les femmes au niveau de chaque bloc. Situé à Drasalam, dernière la mairie de la commune III, ce nouveau marché qui respecte toutes les normes de sécurité avec un réseau électrique souterrain a coûté 645 millions de Fcfa à la Chambre du commerce et d’industrie du Mali.

Dans son mot de bienvenue, Mme Djiré Mariam Diallo, maire de la commune III, a expliqué que l’opération de déguerpissement des voies publiques a été une cause de ralentissement des activités commerciales dans la commune III.  Ce qui s’est traduit par un manque à gagner pour la mairie. « Pour résoudre ce problème, la Chambre du commerce et l’industrie du Mali, en partenariat avec la mairie de la commune dans le cadre du recensement des commerçants déguerpis, a procédé à la réalisation de ce projet », a-t-elle expliqué. Elle a conclu ses propos en prenant l’engagement de jouer toute sa partition pour l’entretien du marché. Avant d’inviter les bénéficiaires d’en faire de même pour que ce marché puisse être parmi les meilleurs de Bamako.

  Un marché entièrement financé par la Ccim à hauteur de 645 millions de Fcfa

Dans son intervention, le président de la Chambre de commerce et l’industrie du Mali, Youssouf Bathily, a précisé que ce joyau qui a coûté 645 millions de Fcfa, est entièrement financé par la Ccim. Il est destiné à recaser des déguerpis. Il a aussi remercié le président IBK et son gouvernement pour avoir soutenu les actions de la Ccim avec une subvention d’un milliard de Fcfa. « Les opérations de déguerpissement initiés à l’époque par le gouverneur du district de Bamako, pour libérer les voies et espaces publics occupés par les commerçants détaillants, les artisans et autres occupants, ont conduit la Chambre de commerce et d’industrie du Mali à envisager des solutions de recasement. C’est dans ce cadre qu’une commission Ad hoc a été mise en place par la Ccim. Dans la mise en œuvre du recasement de ces déguerpis, seul deux communes, III et IV, ont répondu à la demande », a-t-il précisé, avant de demander l’accompagnement du gouvernement pour recaser les 8 000 déguerpis restants qui seront repartis à raison de 1 500 déguerpis par commune.

Les bénéficiaires seront choisis à l’issue d’un tirage au sort

Selon Bélinké Simpara, président de la Commission de répartition des magasins et doyen des bénéficiaires, à travers cette cérémonie inaugurale, les autorités maliennes viennent de soulager les déguerpis qui ont longtemps souffert. Il a aussi expliqué que la répartition des magasins se fera par tirage au sort entre les déguerpis recensés des six communes du district de Bamako. « Avant le tirage au sort, un quota sera alloué au chef de quartier de Darsalam pour son secteur et un autre pour les déguerpis de Malitel Da et le reste sera reparti par tirage au sort », a-t-il expliqué, avant de demander le soutien du gouvernement en faveur des commerçants détaillants.

Une subvention d’un milliard de Fcfa de l’Etat à la Ccim

Au cours de la cérémonie, Abdoul Karim Konaté, ministre du commerce, a assuré que le président de la République est très sensible au recasement des déguerpis. « Le chef de l’Etat avait, bien avant le début des opérations, donné des instructions fortes dans ce sens. Quant au Premier ministre, il a instruit, la semaine dernière, le ministre de l’Economie et des finances d’accorder une subvention d’un milliard de Fcfa à la Ccim pour finaliser les différents projets en rapport avec les déguerpis », a-t-il précisé, avant d’ajouter que le gouvernement s’est engagé à payer les 15 premiers mois de loyer de tous les bénéficiaires.

Mahamadou TRAORE

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER