IRD/Mali : partenariat fécond

0

«L’IRD, trajectoire d’un partenariat scientifique au Mali», était le thème retenu cette année pour la journée du partenariat scientifique entre le Mali et l’Institut de recherche pour le développement. Elle entre dans le cadre de la célébration de la soixante-quinzième année d’existence et la trente-cinquième année de sa présence dans notre pays.  C’était  sous de l’égide  du Premier ministre, Dr. Boubou Cissé.

Dans son discours, le Président directeur général de l’IRD, Jean-Paul MOATTI, a souligné que l’IRD ne serait rien sans ses partenaires scientifiques et chercheurs dans les différents pays d’Afrique et plus principalement le Mali. «Nous ne laisserons jamais tomber la collaboration scientifique et notre partenariat avec l’enseignement supérieur et la recherche au Mali», a promis le directeur général de l’IRD.

À sa suite, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr. Mahamadou Famanta, a indiqué que «les projets de recherche et les actions de formation de l’IRD sont élaborés, menés et pilotés de concert entre chercheurs maliens et de l’IRD». Il a souhaité que l’IRD renforce ses actions sur des thématiques d’intérêt prioritaire pour le pays. Car, dit-il, le Mali est confronté à des défis qui nécessitent de croiser les approches de disciplines variées tout en capitalisant ce qui a été fait.

Le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, ministre de l’Economie et des Finances, a, pour sa part, souligné que sans la sollicitation de l’expertise scientifique notre compréhension des situations s’en trouverait réduite. Selon le chef du gouvernement, l’IRD est et doit continuer à être présent pour la formation de nos jeunes.

La population malienne est très jeune et a besoin d’être formée. «Certes toute la jeunesse n’est pas destinée à faire des études supérieures, mais celles et ceux qui choisissent cette voie doivent être accompagnés dans ce sens», a expliqué le chef du gouvernement. C’est pourquoi, il souhaite que l’IRD continue à appuyer les étudiants et les formations au Mali.

Il affirme que le gouvernement qu’il dirige sait que sa mission sera d’autant plus aisée à remplir qu’il pourra s’appuyer sur la collaboration de l’ensemble de ses partenaires. «Dans le domaine scientifique, l’IRD est le premier d’entre eux et je souhaite qu’il continue à l’être», a poursuivi Dr. Boubou Cissé.

Pour conclure, le Premier ministre a déclaré que cette journée permettra à la fois «de parler de nos collaborations passées et nous projette dans le futur de ce que pourrait être une science au service d’un développement durable et inclusif».

Fatim B. Tounkara

Source : Le Wagadu

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here