PACAO : 4,5 millions d’euros pour permettre aux produits agricoles maliens de s’exporter

0

Le ministre du Développement rural a officiellement lancé, le jeudi 28 avril 2022, le volet Mali du Programme de Compétitivité en Afrique de l’Ouest (PACAO-Mali). A l’ex hôtel Sheraton, le ministre Modibo Keita était aux côtés de Bart Ouvry, l’Ambassadeur de l’Union européenne au Mali.

4 600 emplois directs sur les filières cibles ; 435 organisations seront structurées dont 303 coopératives de producteurs et 15 coopératives de transformation des filières Karité, viande-bétail et Mangue ; 26 entreprises de transformation et 91 entreprises d’exportation…. Tels sont quelques résultats attendus au Mali, du Programme de Compétitivité en Afrique de l’Ouest. « La mise en œuvre de PACAO témoigne de la politique volontariste du Mali à transformer durablement son économie pour l’émergence et une croissance inclusive », a indiqué le ministre du Développement rural, Modibo Keita, avant de lancer officiellement le programme.

A ce jour, il n’existe pas de structure habilitée à certifier la viande produite au Mali. « Grâce à PACAO, l’Agence malienne de Normalisation et de Promotion de la Qualité (AMANORM) sera à mesure de certifier la viande du Mali », s’est réjoui Souleymane Bassolé, Chef de l’équipe PACAO-Mali. A l’instar de la filière viande-bétail, les structures des filières mangue, Karité… seront aussi renforcées et équipées pour faire face au défi d’exportation des produits maliens.

Programme régional couvrant la Mauritanie et les 15 Pays de la CEDEAO, le PACAO est financé par l’Union européenne. Avec un potentiel d’exportation de 600 tonnes de mangue par an, le Mali n’exporte que 60 tonnes. « Cela doit changer pour le bonheur des producteurs maliens », a affirmé Bart Ouvry, ambassadeur de l’UE au Mali. Et d’ajouter, avec force : « L’Union européenne est engagée aux côtés du Mali pour réussir ce pari ».

Pour une durée de 36 mois, le PACAO est doté d’une enveloppe de 4,5 millions d’euros et couvrira les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et le district de Bamako.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here