Direction Générale des Douanes : Aly Coulibaly s’en va la tête haute!

1
Aly Coulibaly DG des Douanes
Aly Coulibaly DG des Douanes

Aucune casserole, minime soit-elle, la discipline, l’engagement et le renouveau. Aly Coulibaly  a de quoi se sentir fier de son passage à la tête de l’administration des Douanes. En presque deux ans de gestion à la Direction Générale des Douanes du Mali, il a réussi à imprimer ses marques à ce service pourvoyeur des caisses publiques.

Tous les connaisseurs de l’administration des Douanes sont unanimes sur un fait : le départ de Aly Coulibaly consacre la fin de l’épopée d’une génération fabuleuse des cadres valeureux des douanes. Ceux qui ont fait leur entrée aux douanes du Mali en début des années 1980. Ceux-là mêmes qui ont écrit des pages glorieuses de l’administration des douanes maliennes.

Les recettes annuelles qui étaient à l’ordre de centaines de millions en début des années 1990 ont été portées en milliards, puis en centaines de milliards. En deux ans, MoumouniDembelé (ancien DGD) portera ces recettes à 300 milliards, son successeur Modibo Kane Kéita les propulseront à 500 milliards, même plus. Et Aly Coulibaly, à la surprise générale, dans un contexte économique difficile renflouera le Trésor public de la coquette somme de 585 milliards, soit 215 milliards au titre des importations de produits pétroliers et 370 milliards au titre des marchandises solides.

Conscient de la double mission (fiscale et économique) le Directeur Général sortant a réussi à mettre au cœur de ses actions le sacrifice ultime pour les Finances publiques. C’est pourquoi sous son impulsion les agents des douanes, au péril de leur vie, étaient engagés jour et nuit partout dans le pays et au niveau des bureaux subrégionaux.

Ce sacrifice n’a pas été vain, car pour la première fois dans l’histoire des douanes, le président de la République a tenu lui-même à commémorer la journée internationale des douanes avec les gabelous en janvier 2018. Un monument aux morts a été majestueusement érigé au centre de la Direction Générale des Douanes, en mémoire des douaniers tombés pour la Patrie.

Très rattaché à la bonne gouvernance et aux résultats, Aly Coulibaly a fait de son arme favorite la participation collective à l’atteinte des objectifs. Toute chose qui a nécessité la mise à niveau des ressources humaines par des formations pointues sur le plan militaire et professionnel.

Auréolé de plus de trente ans d’expérience aux services des douanes maliens, l’Inspecteur Général des Douanes Coulibaly a eu à faire une répartition judicieuse des cadres valeureux à la tête des différentes directions, sous directions, directions régionales, bureaux et brigades des douanes. Souvent contre de fortes adversités, il est resté égal à lui-même en mettant l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Ainsi, la stratégique Direction de Renseignement et des Enquêtes a été confiée à    l’Inspecteur Madou Traoré, celle des Produits pétroliers à l’inspecteur Amadou Traoré et le bureau principal de Kati à l’Inspecteur Mohamed Coulibaly. Tous, des hommes de sérail.

Dans un contexte économique extrêmement difficile, il était engagé avec l’ensemble des douaniers à honorer les objectifs des recettes assignés à la Direction Générale des Douanes au titre de l’année budgétaire 2018, qui est à l’ordre de 600 milliards F CFA. Et cela était sur une bonne voie, en illustre la mobilisation de 62 milliards au titre du seul mois de juillet.

De même, Aly Coulibaly en synergie avec son ministre de tutelle Boubou Cissé, peut se targuer d’avoir réussi le challenge du financement par budget propre des élections présidentielles de 2018.

« Personne n’est éternelle sur le fauteuil de Directeur, qu’ils ne se pressent pas ils auront leur tour… » aimait-il  dire avec un large sourire. Surtout lorsque certains avaient amorcé une véritable cabale médiatique contre sa personne.

La tête haute, Aly Coulibaly peut passer le flambeau à MahametDoucouré et sortir par la ‘’grande porte’’ des douanes. Ce départ ne sera pas de tout repos pour lui, car son expertise sera toujours d’un grand apport pour les douanes maliennes.

Moustapha Diawara

Direction Générale des Douanes

MahametDoucara arrive avec des atouts considérables !

Respectueux et respectable, le nouveau Directeur Général des Douanes, MahametDoucara ne vient pas en terrain inconnu. Cela au regard de son expérience et de la bonne renommée qu’il draine auprès de ses collègues et partenaires des douanes maliennes. Méthodique et bien structuré l’Inspecteur des douanes de classe exceptionnelle a été l’un des artisans des récents records sur le plan de la mobilisation des recettes de l’administration des douanes.

Signe distinctif, un petit bouton sous l’œil droit et principal trait caractéristique le sérieux dans le travail. Comme la devise de la douane malienne, vigilance et loyauté, MahametDoucara reste un cadre loyal et vigilant.

Ceux qui ne le connaissent pas, peuvent penser que sa nomination, à l’issue du conseil des ministres du mercredi 17 octobre relève d’une quelconque récompense politique. Loin s’en faut, l’Inspecteur des Douanes de classe exceptionnelle, MahametDoucara n’a jamais prêché dans telle chapelle. Il n’est pas de même étoffe que ceux qui déploient armes et bagages pour  conquérir ou arracher un poste de responsabilité.

Tous ceux qui ont pu le rencontrer retiennent de lui une seule chose : son grand dévouement à son travail. Partout où il a servi,  en plus de vingt ans de parcours à la douane, il s’est forgé le respect en raison de sa ponctualité, son assiduité et sa maîtrise des dossiers. Très ouvert à son personnel, il est doté d’un vif esprit à l’analyse de n’importe quel dossier. Jamais il ne mord à l’hameçon de de l’argent facile.

Au-delà de sa conduite exemplaire, ses atouts afin de réussir ce nouveau challenge pourront relever de son professionnalisme et de son commerce agréable.

Il connaît la direction des douanes comme les traces de sa paume, pour y avoir servi des années durant au niveau de nombreuses sous directions dont celle de la Réglementation, du Contentieux et des Relations Internationales.

Sur le plan national, à savoir au niveau de l’intérieur du pays, il a dirigé de nombreux bureaux principaux de douanes dont celui de Sikasso, avant de mener avec brio celui de Kati. C’est surtout au niveau du bureau principal de Kati que l’actuel Directeur Général des Douanes a fait des prouesses historiques. Cela à travers la construction d’une nouvelle brigade de dédouanement (digne de de ce nom), la valorisation du dédouanement en ligne (Sydonia), mais aussi en tirant les recettes  de ce bureau vers le haut. Qui sont passées de 2 milliards par mois à plus de 10 milliards par mois. C’est ainsi qu’il sera appelé à servir de nouveau à Sikasso comme Directeur Régional adjoint, avant d’occuper le fauteuil de Directeur Régional des Douanes de Sikasso, jusqu’à sa nomination comme Directeur Général des Douanes.

Mahamet Doucara est d’une religiosité exemplaire et de bonhomie à revendre, surtout avec les partenaires principaux des douanes : opérateurs économiques, déclarants en douane, chargeurs…Dont il compte sur le soutien de tous pour relever le défi.

Moustapha Diawara

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Bon vent et bonne chance à Mr Mahamet DOUCARA qu’Allah le tout, le très miséricordieux veille sur toi tout au long de cette dure épreuve qu’il t’assiste et t’accorde une longévité en fer avec une bonne santé pour parvenir à tes objectifs Amiiiiiine et qu’il en soit ainsi yarabi. Donc essais de prendre l’ancien DG Aly COULIBALY comme exemple et InchAllah ça ira

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here