Des foyers de grippe aviaire détectés au Mali

1

Des foyers de grippe aviaire ont été détectés dans des exploitations avicoles au Mali, ont indiqué mardi les autorités du pays, annonçant des mesures pour “contenir la maladie”.

Selon un communiqué du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, des “fortes mortalité de volailles” ont été observées à Bamako, dans la localité voisine de Kati et près de Sikasso, une ville proche de la frontière avec le Burkina Faso et la Guinée.Des investigations de l’inspection vétérinaire ont révélé la présence de la grippe aviaire dans les exploitations concernées, selon le ministère.

Il n’a pas fait état d’abattages massifs de volailles, mais indiqué avoir édicté des “mesures conservatoires” pour “contenir la maladie”, telles que la mise en quarantaine des élevages concernés, la désinfection des locaux et matériels d’élevage ou encore la destruction des cadavres par incinération et enfouissement.

Les populations sont invitées à ne pas manipuler ou manger les oiseaux malades et les cadavres de volailles et les professionnels à avertir les autorités en cas de mortalité des volailles, selon la même source.

En Afrique de l’Ouest, le virus de la grippe aviaire a déjà été détecté ces derniers mois au Sénégal, en Mauritanie et au Niger. Il s’est également répandu cet hiver dans plusieurs pays d’Europe, dont la France.

Dans les élevages du sud-ouest de la France, sa progression a fini par être enrayée au prix de l’abattage –souvent préventif– de 3,5 millions de volailles, essentiellement des canards. Un foyer a toutefois été détecté mi-avril sur la rive française du Lac Léman, à la frontière suisse.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Quand des foyers de grippe aviaire sont détectés dans des exploitations avicoles au Mali, quelles sont les mesures d’accompagnement prises par l’état pour aider l’aviculteur qui aura la malchance d’avoir cette sale maladie aviaire dans sa ferme? Vous faites référence à la France où l’abattage préventif est appliqué mais l’état Français dédommage tous les aviculteurs qui auront perdu leur business. Au Mali tant que l’état ne va pas mettre en place une structure chargée de dédommager les aviculteurs, personne n’ira se déclarer volontairement. On préfère se débrouiller à essayer de traiter la maladie pour ne pas tout perdre et la grippe aviaire aura eu tout le temps nécessaire pour se répandre.
    ASSUREZ LES AVICULTEURS MALIENS QU’ILS SERONT DEDOMMAGES A 100% SI LA MALADIE DANS LEURS FERMES QU’ILS VONT DECLARER S’AVERENT ETRE LA GRIPPE AVIAIRE ET VOUS VERREZ QUE LA MALADIE VA VITE ETRE ENDIGUEE.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here