Délestage dans la fourniture d’électricité : Le DG de l’EDM Boubacar Keita s’explique

0

Dans le cadre du mois sacré, la Direction Générale de l’Energie du Mali (EDM S.A) a organisé le jeudi 30 mai 2019 à l’espace “Magistic Palace” sis à Hamdallaye ACI 2000, une cérémonie de rupture collective de jeûne avec la presse malienne. C’était sous la présidence de Boubacar Keita, Directeur Général  de l’EDM en présence du président de la maison de la presse Dramane Aliou Koné et celui de l’ASSEP Bassidiki Touré ainsi que des responsables de la société et des journalistes reporters.

Les responsables de la société de production d’électricité ont rompu le jeûne avec la presse malienne. Cette cérémonie de rupture collective, s’est passée dans la convivialité. Elle fut également une occasion pour le premier responsable de la Société, Boubacar Keita, de revenir sur la situation de production de la société, notamment le point sur les pointes de l’hivernage et d’expliquer le phénomène de délestage. Selon lui, cette cérémonie de prise de contact avec les médias aurait pu intervenir beaucoup plus tôt n’eut été le contexte de leur nomination, intervenu dans la période de l’extrême urgence en matière de gestion de la demande énergétique dans le pays. Ainsi, il a remercié les médias pour le travail abattu, notamment en relayant leurs messages à l’endroit de l’opinion nationale pour expliquer les difficultés et les contraintes objectives à l’origine des perturbations constatées et à l’origine des désagréments subis. Donnant des exemples, il a évoqué la température de cette année avec des pics de chaleur constamment au-dessus de 40°, ce qui entraine plusieurs demandes de puissance de megawatts. Parlant du délestage, le directeur a fait savoir qu’il y’a quelques semaines de cela il s’était exprimé pour dire que le délestage allait prendre fin. Citant le gestionnaire du réseau français, le Directeur Boubacar Keita, dira que le délestage, c’est l’arme ultime dans le monde de l’électricité. En ce sens, il a expliqué que lorsque le réseau est sur le point de s’effondrer ou que la demande atteint des sommets très élevés, le délestage est l’outil que l’électricien utilise pour priver une partie de la population afin que la grande majorité puisse continuer à l’avoir. « Et ceci, on le fait de manière tournante », a-t-il insisté. Tout en précisant que ce délestage est a distingué de ce qu’on appelle les incidents, qui peuvent arriver pour plusieurs raisons dont la chaleur, les intempéries… Il a expliqué  qu’ils sont entrain de travailler à l’amélioration du réseau au Mali qui est vieillissant et dont certains équipements atteignent les quarante ans. « Cette explication sur la gestion du réseau et de la distribution d’électricité nous ait apparu nécessaire à l’endroit des médias. Nous avons l’assurance qu’en donnant la bonne information à la presse, nos abonnées les recevront  par les canaux les plus appropriés. Nous sommes conscients que la plus honnête des explications n’enlève pas complètement la frustration des opérateurs économiques dont l’activité a été arrêtée de temps en temps du fait du manque d’électricité et les conséquences que cela peut avoir sur les commodités de la vie courante pour nos populations », a-t-il conclu.

Ousmane Baba Dramé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here