Faire du corridor Bamako-Conakry un HUB : Le Mali, la Guinée et la Turquie s’engagent

1

La journée du vendredi 22 juillet dernier fut un tournant dans la relance économique du Mali avec la ministre Madina Sissoko, à Conakry. Désormais, le groupe Albayrak sera un allié de taille qui fait du port de Conakry un hub indiqué par rapport aux offres ivoiriennes et sénégalaises.

La ministre des transports a fait le tour de Conakry ou elle a eu des échanges avec le gouvernement guinéen et le PDG Ahmet Albayrak du groupe portant le même nom.

Déjà, Mme Dembélé Madina Sissoko était au port où elle a visité l’espace dédié au Mali. Elle découvrira qu’il y a de nouvelles grues pour renforcer la capacité des lieux utiles en matière de déchargement afin de booster les capacités du port de Conakry comme voulu par Albayrak qui prévoit des extensions au fil des mois.

« Nous avons fait le tour, suivi l’état des aménagements et je découvre que le site dédié au Mali que nous visitons actuellement s’appelle Kidal. Ce qui m’a beaucoup marqué, et prouve bien qu’on pourra toujours compter sur la Guinée », a déclaré la ministre Madina.

Après cette étape, la délégation était au département de l’administration territoriale où le PDG d’Albayrak précisément Mr Ahmet Albarak a été reçu par le ministre Mory Condé.

Le maître des lieux a salué le taux de production portuaire qui est passé de moins de 1000 T à plus de 2500 tonnes par jour. Aussi le ministre Mory Condé rappellera le travail fait par Albayrak en matière assainissement qui a promis un travail de qualité dans la circonscription de Conakry.

Juste après, la délégation ira au   ministère des transports chez Mr Yaya Sow qui est très content de la cadence du chargement et déchargement des navires. Idem pour la productivité des travailleurs grâce aux équipements de pointe et renforcement des capacités. Il fera savoir que le port s’est assez renforcé et son département a des ambitions avec la coopération turque.

Enfin, la tournée prendra fin au siège de Alport, entité du groupe Albayrak qui gère le port. Sur place, le PDG Ahmet s’est exprimé en faisant le débriefing des audiences avec les autorités en ces termes :« La rencontre avec Mory Condé portait sur la nouvelle stratégie d’assainissement alors que le ministère des transports a fait cas de l’achat de 300 nouveaux bus ».

Néanmoins, le PDG du groupe qui aura beaucoup fait pour le Mali durant les sanctions injustes de la CEDEAO fera cette confidence : ” Albayrak compte désormais aller dans l’agriculture où la riziculture prend déjà forme dans la région de Boffa pour l’autosuffisance de la Guinée”.

Un secteur dans lequel la Guinée fera face à ses besoins agricoles mais peut éventuellement être au profit du Mali dans la mesure où le département de l’agriculture est en lien avec le groupe Turque pour évacuer les denrées à destination de l’extérieur.

Idrissa Keita

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Tres bonne initiative que Conakry devienne un hub portuaire important et rivalise avec Dakar et Abidjan et Lome, bravo aux autorites de transition car plus de possibilités nous avons mieux ca vaut et c’est une leçon a tirer des sanctions illégales, illégitimes et inhumaines imposées par la CEDEAO de la Macronie sur le Mali.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here