Le Président IBK à la Rentrée économique du secteur privé : « Une justice indépendante et crédible permettra d’attirer les investisseurs étrangers au Mali »

0

La salle des banquets du Palais présidentiel de Koulouba a servi de cadre, le jeudi 25 juillet 2019, à la tenue de la rentrée économique du secteur privé. Cette cérémonie était présidée par le président de la République, Ibrahim Boubacar KEÏTA, avec à ses cotés le premier Ministre Dr Boubou CISSE et le président du patronat Mamadou Sinsy COULIBALY. On notait la présence des membres du gouvernement, des diplomates accrédités au Mali, des honorables députés et des acteurs économiques. Au cours de cette cérémonie, il y a eu la signature du mémorandum d’entente entre le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Tiébilé DRAMÉ et l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine Zhu LIYING.

Placée sous le thème : « La préservation et le maintien de la sécurité juridique et judiciaire des affaires au Mali », la 3eme édition de la rentrée économique du secteur privé donne l’occasion aux autorités de comprendre  les défis majeurs du développement de l’économie malienne. C’est pourquoi le patron du patronat Mamadou Sinsy COULIBALY a soutenu que  l’assainissement  du secteur de la justice  reste et demeure la condition prioritaire pour que le Malien puisse assister à une véritable relance économique. Pour le patron des patrons, l’insécurité juridique et judiciaire est une réalité qui impacte négativement le monde des affaires, et constitue un frein pour les investisseurs étrangers d’investir au Mali. « Malgré des indicateurs macroéconomiques encourageants et le bon classement du Mali dans le « Doing Business », les entreprises tardent à renouer avec la croissance afin de pouvoir jouer pleinement leur rôle de créateurs d’emplois et de richesses. Parmi les facteurs qui expliquent cette situation, a-t-il ajouté, l’insécurité juridique et judiciaire occupe une place privilégiée »,  a souligné Mamadou Sinsy COULIBALY. Toutefois, il a reconnu la volonté politique et a salué les efforts  de reformes faits par le gouvernement en allégeant  certaines taxes  fiscales sur les salaires ainsi  que  certaines charges des employeurs, la  facilitation de l’accès des entreprises  à la  commande publique.

Pour sa part, le chef de l’Etat Ibrahim Boubacar KEÏTA a rappelé que le secteur privé moteur de l’économie, ne doit pas être un slogan creux. C’est pourquoi il a invité le secteur privé à faire en sorte que la qualité soit toujours le souci permanent. Le président a instruit au gouvernement d’intensifier ses efforts pour la relance économique. Par ailleurs, IBK a souhaité une justice crédible et indépendante pour l’épanouissement du monde des affaires. « Une justice indépendante et crédible permettra d’attirer les investisseurs étrangers au Mali » a lancé Ibrahim Boubacar KEÏTA.

Une signature du mémorandum d’entente s’est déroulée entre le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale Tiébilé DRAMÉ et l’Ambassadeur de la République populaire de Chine Zhu LIYING, qui a rappelé les opportunités qu’offre le Mali pour faire avancer l’initiative de la « Route de la soie » à travers le coton, les produits artisanaux, la culture. Pour le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Tiébilé DRAMÉ, le Mémorandum signé, ouvre la voie au développement de la coopération dans plusieurs domaines : infrastructure, culture, communication, commerce. C’est pourquoi il a préconisé que les Maliens ne soient pas marginalisés dans cette coopération. « Monsieur l’ambassadeur de Chine, le Président de la République du Mali, le Premier Ministre du Mali et le Gouvernement de l’ Accord Politique du 2 mai 2019 souhaitent que la main d’ œuvre locale ne soit pas marginalisée; ils souhaitent que les opérateurs économiques maliens obtiennent facilement le visa d’entrée en Chine ; ils souhaitent également que les Maliens résidant en Afrique et dans le reste du monde ne soient pas obligés de venir à Bamako pour se voir délivrer le visa d’entrée en Chine, les ambassades et les consulats du Mali pouvant servir  de référents pour confirmer les informations nécessaires à l’ obtention du visa d’entrée en Chine », a déclaré le ministre Tiébilé DRAME.

Les Secrets Bancaires

———————————————————————

REACTIONS DES PARTICIPANTS

Jeamille BITTAR, Ancien président de la chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM)

 

« Si tout le monde joue sa partition, nous aurons une compétition et un environnement sains »

 

Nous estimons que c’est une rencontre, qui a été une occasion pour le secteur privé de s’exprimer sur un certain nombre de sujets de préoccupations, notamment l’environnement juridique des affaires et surtout la sécurité au niveau du business. Cela trouve une bonne écoute au niveau de la plus haute autorité du Mali, le Président de la République. Certainement des actes vont suivre pour endiguer, ne serait ce que voir les injustices. C’est vrai qu’il y a un certain nombre d’éléments qui font leur avancée, mais, il reste beaucoup à faire. L’appel que j’ai à lancer, est que le secteur privé doit pleinement jouer son rôle et l’Etat en tant que gendarme de la question doit également jouer son rôle. Si tout le monde joue sa partition, nous estimons que nous aurons un environnement sain et compétition saine également.

———————————————

Mme SYLLA Kadi, Directrice de l’espace culture Maeva Palace

 

« Il faut une collaboration avec le judiciaire, pour mieux connaitre nos droits et devoirs»

 

C’est une rencontre entre les secteurs public et privé, intéressante pour nous qui sommes des chefs d’entreprises. Il faut une collaboration avec tout ce qui est du judiciaire, pour mieux connaitre nos droits et devoirs. Car il y a beaucoup de choses qui nous échappent. Nous manquons souvent d’information, de vraies informations. Ce que j’aurai aimé, c’est qu’il y ait des supports pour nous permettre de revoir le projet qui vient d’être présenté au chef de l’Etat, par le secteur privé à travers le patronat. Je pense que le patronat joue bien son rôle, parce qu’il nous a approché avant la tenue de ces assises, afin qu’il y ait la transparence dans tout ce qui se passe. Seulement ce que je veux souligner est qu’il faut mettre l’accent sur la femme aussi, parce que je suis une femme entrepreneure et je pense qu’il y en a d’autres aussi qui sont dans l’oubliette.  Il y a beaucoup de femmes braves, femmes battantes, dynamiques qui font bien leur travail.

——————————————————————–

 

Cheick Oumar SACKO, Président de la chambre consulaire de Bamako

 

« Je remercie le ministre Tiébilé DRAME pour son discours en faveur des commerçants maliens voyageurs, et des employés locaux »

 

Mes impressions sont les meilleures. C’est de féliciter d’abord le président conseil national du patronat du Mali Mamadou Sinsy COULIBALY et aussi l’ensemble des opérateurs économiques qui sont venus massivement. Ce  qui a beaucoup retenu mon attention cet après midi dans la salle de banquet du palais de Koulouba, c’est le discours du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale Tiébilé DRAME. Vraiment je tiens à le féliciter. Je lui ai même envoyé une correspondance pour le remercier du discours qu’il a tenu en faveur des commerçants voyageurs maliens et des employés locaux sur des investissements qui vont se faire au Mali. En effet, il a dit clairement à l’ambassadeur chinois devant le chef de l’Etat IBK, de ne pas marginaliser les ouvriers maliens dans l’exécution des marchés sur le territoire malien, et de faciliter aux opérateurs économiques maliens, l’obtention du  visa d’entrée en Chine. Ce discours m’a beaucoup impressionné et je vous remercie, vous aussi qui êtes là pour nous relayer les informations en temps réel.

————————————————————–

Mamadou COULIBALY, Chef d’entreprise dans le secteur d’imprimerie

 

« Les points de réforme abordés, sont les vraies préoccupations du secteur privé en ce moment »

 

La rencontre était assez conviviale et les points de réforme abordés, sont les vraies préoccupations du secteur privé en ce moment. Et si ces réformes sont mise en œuvre, je crois que cela va favoriser le secteur privé. Cela va diminuer la fragilité du secteur privé du point de vue juridique et va améliorer le climat des affaires. Le point que le président de la république à mentionné concernant le prolongement de la tenue de la rentrée économique à chaque 2 ans au lieu de chaque année, me parait raisonnable compte tenu de l’étendue des reformes à faire. En ce qui concerne le fait que cette rencontre ressemble plus à une rentrée administrative qu’une rentrée économique, à cause du grand nombre de fonctionnaires présents,  je ne saurais me prononcer là-dessus, car je n’ai pas de chiffre exact. Mais le secteur privé est assez fragile, quand il est exposé à des procédures mal faites, il a trop peu de voies de recours. Et  même s’il se plaint, les procédures peuvent être bloquées. Je pense qu’avec l’appui du président et du gouvernement, les choses vont aller.

 

Les Secrets Bancaires

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here