Mali : après l’effort, le réconfort

66
Visite d'Etat du Président IBK en France : Le Mali à l'honneur
Visite d’Etat du Président IBK en France : Le Mali à l’honneur

Après avoir été ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Eau en 2008, j’ai pris la tête de l’hôtel des finances en janvier dernier. Dans un contexte particulièrement difficile pour le Mali.

Ma première tâche a été de restaurer la confiance entre mon ministère et les acteurs économiques de mon pays, ainsi qu’avec ses partenaires extérieurs. Pour cela, j’ai rapidement dû prendre des mesures vigoureuses pour rendre la gestion des finances plus crédible en accroissant la mobilisation des ressources, à travers des réformes fiscales et la lutte contre la fraude ; en réduisant dans le même temps les délais de paiement et en réglant les arriérés de l’État.

Autant de réformes qui ont apporté une bouffée d’oxygène à notre économie. L’annulation des 45 milliards de F CFA [68,6 millions d’euros] de dette avec la France, le retour de l’aide au développement, ainsi que la signature de nombreuses conventions de financement portant sur la réalisation d’un grand nombre de projets illustrent ce retour de confiance de nos partenaires..…Lire la suite sur jeuneafrique.com

PARTAGER

66 COMMENTAIRES

  1. Continuez à prendre les Maliens pour des naïfs.
    Le retour de baton peut être catastrophique.
    Le Mali est en queue du classement IDH des nations Unis et tous les jours on nous jettent à la figure des chiffres fantaisistes pour dire que tout va bien.
    Et maintenant, on paye des individus pour inonder le web de commentaires elogieux.
    Quand il n’y a aucune voix discordante, on peut être sûr et certain que le mensonge, la manipulation et la propagande regnent.

    • Bravo frère Fassakênè,
      Helas 45 milliards de notre petit fcfa que combien de pays partagent ❓ :mrgreen: . Pauvres de Nous et les naifs et ignorants applaudisent pour ca 👿 . Combien la France a eu du Mali sans parler des autres pays francofolles stupides avec des chefs d’etat dirigeants politicards escrots manipulés et manipulateurs de leur propre pays ❓ .
      Resaissons Nous et travaillons pour que Nous Soyons Independants et surtout libres. Nous, les pays francofolles d’Afrique, faisons vivre ce petit pays. Jai du respect envers le peuple francais conscient de la situation et de leurs politiques de vols mais pour leur etat ni plus leur gouvernement (socialistes, republicains de droit et extreme droite) car seulement du pareil au même, du même père et de la même mère. 👿 👿 👿 .
      La politique n’est pas facile mais si elle faite pour le peuple malien en plus d’un demi siecle Nous serions plus loin actuellement 😈 👿 .
      😉 .

  2. Quand les relations sont bonnes, y a pas de quoi à ne pas annuler nos dettes.
    La France est mère et une mère n’aime pas ses enfants souffrir
    Merci Maman

  3. Je nomme cela le miracle malien
    ce n’était pas évident qu’on est un résultat aussi incroyant
    cela ne doit pas nous étonne si nous avons à notre tête le grand IBK

  4. IBK GRAND BATISSEUR
    GRAND REFORMATEUR
    Merci le peuple vous accorde toute sa confiance
    VIVE LE MALI

  5. Au lieu de créer des polémiques prenez votre temps pour lire les infos.
    le financement des projet a commencé
    donc TIEBILE tu es concerné si jamais tu as un projet
    Mais c’est à rembourser on n’accepte plus vos escroqueries

  6. Publié le 11 novembre 2015 à 12h17
    par Mamadou Igor Diarra

    Ministre de l’Économie et des Finances du Mali.
    inShare0

    Après avoir été ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Eau en 2008, j’ai pris la tête de l’hôtel des finances en janvier dernier. Dans un contexte particulièrement difficile pour le Mali.
    À lire aussi
    Mali : 300 millions d’euros d’aide supplémentaires de la France

    Mali : 300 millions d’euros d’aide supplémentaires de la France

    Ma première tâche a été de restaurer la confiance entre mon ministère et les acteurs économiques de mon pays, ainsi qu’avec ses partenaires extérieurs. Pour cela, j’ai rapidement dû prendre des mesures vigoureuses pour rendre la gestion des finances plus crédible en accroissant la mobilisation des ressources, à travers des réformes fiscales et la lutte contre la fraude ; en réduisant dans le même temps les délais de paiement et en réglant les arriérés de l’État.

    Autant de réformes qui ont apporté une bouffée d’oxygène à notre économie. L’annulation des 45 milliards de F CFA [68,6 millions d’euros] de dette avec la France, le retour de l’aide au développement, ainsi que la signature de nombreuses conventions de financement portant sur la réalisation d’un grand nombre de projets illustrent ce retour de confiance de nos partenaires.

    Le compte courant de la balance des paiements s’est considérablement amélioré ces douze derniers mois, ce qui traduit le gain de compétitivité de l’économie malienne

    Grâce à cette politique volontariste, le Mali a connu un taux de croissance de 7,2 % en 2014, et les chiffres attendus pour 2015 sont du même ordre. Cette croissance est d’autant plus profitable aux plus pauvres que la hausse des prix à la consommation est sous contrôle. Les principaux indicateurs macroéconomiques suivent une tendance encourageante. Et les finances publiques ont recouvré leur santé. En ce qui concerne les opérations avec l’extérieur, le compte courant de la balance des paiements s’est considérablement amélioré ces douze derniers mois, ce qui traduit le gain de compétitivité de l’économie malienne.

    L’ensemble de ces opérations a bénéficié du soutien du secteur bancaire aux différents acteurs économiques. Les crédits à l’économie, en constante hausse, atteignent un encours de 1 576,5 milliards de F CFA. Soit une hausse de 8,1 % en un an. En plus de s’appuyer sur un secteur bancaire solide, le ministère souhaite élargir l’accès au crédit en lançant un vaste programme de relance de la microfinance

  7. Toujours selon le FMI, le taux de croissance prévu pour 2016 s’établirait à 5,4 %. Une projection rendue largement possible par la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, le rétablissement progressif de la sécurité

  8. Nous saluons le financement que l’état veut apporter à nos projets
    cela permettra aux jeunes d’entreprendre afin de renforcer l’économie

  9. Nous devons de loin vraiment avec la crise socio-politique qui avait affaiblit toute l’économie est enfin un mauvais souvenir dans le bonheur de tout peuple

  10. Merci le ministre pour les reformes
    vraiment le peuple vous salue
    merci IBK
    le peuple vous salue
    le développement est enfin là

  11. Parlez ?
    vos bouches sont fermées à jamais
    IBK et son équipe dynamique et très dévouée sont là pour travailler
    c’est critique stérile vous savez faire
    TCHRUUUUUR

  12. Une démarche qui n’a malheureusement pas été comprise jusqu’ici. J’invite les détracteurs de la République à prendre connaissance des réalisations du président IBK et ses collaborateurs avant de venir jaser sur ce forum. Les débats stériles, nous n’en voulons plus. Grandissez un peu. 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

    IBK fait son travail, il est temps que vous vous mettez au travail à votre tour. On ne construit pas un pays sur la base des critiques et des conférences de presses ridicules.

  13. Malgré qu’IBK a hérité d’un pays plongé dans une crise multidimensionnelle en moins de 2 ans, il arrive avec l’aide de son ministre de l’Economie et des Finances Mamadou Igor Diarra a redressé l’économie. Le régime d’IBK reste la meilleure parmi tant d’autre passés. La gouvernance est porte ses fruits grâce aux Ministres compétents.

  14. Mr Diarra l’utulisation de la 1 personne du singulier ne sied pas bqs a un responsable de 1 plan ( ministre des finances ) Le merite que vs revendiquez est un travail d’equipe accompli sous la tutelle de notre sage 1 ministre dont le parcours exceptíonnel ne releve que de par son sens elevé d’humilité Un conseil apprennez a regarder autour de vs !!!

  15. Ceux qui ont osé dire que le MALI n’avance, que le régime d’IBK est sans repère. Je me demande quelle tête feront-il, quand ils verront se bon programme du ministre de l’Economie et des Finances Mamadou Igor Diarra. L’économie est en marche, le pays est en marche et alors qui dit mieux.

  16. Je pense que le gouvernement est à féliciter, en particulier le ministre de l’Economie et des Finances Mamadou Igor Diarra. Grâce à sa compétence le régime d’IBK montre aujourd’hui aux détracteurs, aux malveillants que la gouvernance du régime d’IBK est à la hauteur, car l’économie devient de plus en plus présente.

  17. La compétence, la responsabilité, le sens de patriotisme, la bonne foi et la sureté du ministre de l’Economie et des Finances Mamadou Igor Diarra est salutaire, remarquable, crédible. Le Mali a besoin des leaders comme lui, il mérite vraiment une place et une considération respectable dans le gouvernement d’IBK.

  18. Ah ! Encore une bonne nouvelle parmi tant d’autre, l’économie malienne débout et remarche comme SOUNDJA KEÏTA, après tant d’année passée dans le plus bas niveau. L’économie malienne volera de ses propres ailes et cela grâce au Ministre de l’Économie et des Finances Mamadou Igor Diarra.

  19. Igor a apporter des bons résultats et il le fait partout où il vas. Cet homme laisse des preuves partout. Il faut reconnaître que L’ensemble de ces opérations a bénéficié du soutien du secteur bancaire aux différents acteurs économiques.

  20. Igor Diarra à vous noté, je vous donne 21/20.
    Toutes mes félicitation vous faite un bon travailleur de ce pays.

  21. Tiebile les maliens ne sont pas prêt à t’écouter. Tu nous a assez menti, maintenant ça suffi, trop c’est trop, tu dois maintenant répondre à tes actes.

  22. L’intention de tiebile est connu de tous, Il cherche à raconter du n’importe quoi sur le président et son gouvernement pour faire croire que son régime n’est pas à la hauteur. . .
    Tiebile tu es fan du trône mais quel qu’en soit tu dois te maîtriser car même après IBK ça ne serais jamais toi pauvre con…

  23. Igor Diarra est un bon travailleur, les autres ministres et grand hommes de la nation doivent le prendre comme un homme en exemple.
    Partout où il vas, il apporte ses preuves.

  24. La gestion d’un pays se qualifie par des résultats et sous le régime d’IBK les résultats sont vraiment au rendez-vous et elle sont même salutaire. Elle ne se qualifie point par des critiques déraisonnables. L’économie du Mali va très bien, merci au ministre Igor Diarra et à toute son n’équipe.

  25. Depui
    s longtemps nous avons compris qu’Igor Diarra est un travailleur. Cet homme apporte toujours ce qui est de mieux comme résultats partout où il vas.
    Il est parmi les grands bosseurs de ce pays.
    Du courage et ne perd pas de tallant.

  26. Le travail salutaire de la diplomatie malienne a donné un grand coup de pousse à l’économie malienne. Le ministre Igor M Diarra est l’homme qui faut à la place qu’il faut.

  27. Lorsque nous continuons toujours d’avoir des bons résultats sur se monsieur, il restera toujours l’un des meilleurs que les maliens ne regretterons pas d’avoir.
    Vos résultat font témoins des vos courage, voilà ce que vous faite Diarra.

  28. Grâce à cette politique volontariste, le Mali a connu un taux de croissance de 7,2 % en 2014, et les chiffres attendus pour 2015 sont du même ordre. Cette croissance est d’autant plus profitable aux plus pauvres que la hausse des prix à la consommation est sous contrôle.
    Igor Diarra est cet homme qui apporte des bons résultats partout où il vas. C’est un vrais travailleur.

  29. En près de 20 ans une économie qui a persisté dans une crise vraiment existentielle, en moins de 3 ans comme par un miracle divin est entrain de sortie la tête de la crise politico-économique.

  30. Tout porte à croire que la diplomatie et les efforts fournis par le Ministre Igor Diarra ont porté fruit. Avec une telle allure le Mali a une forte chance de gagner le pari de l’économie. Vive un Mali émergent !!!

  31. Les maliens ont de quoi être fier de ce monsieur. Depuis son arrivée à l’hôtel des Finances en janvier 2015, le ministre Mamadou Igor Diarra ne passe pas deux semaines sans signer une convention de financement avec les bailleurs de fonds tels que la Banque mondiale, le FMI, la BAD ou la BID. Bon vent à vous Mr le Ministre !!!

  32. Igor Diarra vous êtes la fierté de tout une nation, Franchement votre arriver à changer beaucoup, nous sommes fiers de vous.

  33. Dans la gestion de l’économie malienne Igor est vraiment unique en son genre. Le Mali a besoin des leaders compétents comme lui, félicitation à Igor Diarra.

  34. Le ministre Mamadou Igor Diarra lors du Forum de la presse : « Toute la dette intérieure du pays a été épongée »
    Le pays s’est relevé grâce à la forte mobilisation des entreprises qui ont boosté la croissance et permis d’éponger la note salée de la dette intérieure qui se chiffrait à plus de 575 milliards FCFA, insufflant ainsi une nouvelle dynamique à l’économie nationale.
    Le vendredi dernier, la Maison de la presse a refusé du monde. Le jeu en valait la chandelle. Elle recevait le ministre de l’Economie et des finances, Mamadou Igor Diarra, qui était l’invité du Forum de la presse. Un nouvel espace de débats que la Maison de la presse a initié pour pallier à l’absence d’espace de discussions entre les Pouvoirs publics et les citoyens sur des grands enjeux du pays. A cette occasion, le banquier qui se trouvait en terrain connu a émerveillé l’auditoire. Devant la presse, il affirma sans détour que tous les indicateurs sont maintenant au vert, tandis que le Mali vient de loin. Le tourbillon né de cette crise sociopolitique est derrière, a-t-il assuré.
    Embargo, suspension de l’aide publique au développement voila autant de facteurs qui avaient mis à mal l’économie malienne. A ces facteurs est venu se greffer l’incompréhension qui a surgit entre les fils du pays suite la pertinence de l’achat d’un avion présidentiel et la surfacturation autour du marché d’équipement de nos forces. A croire, le ministre de l’Economie et des Finances, tout cela n’est plus qu’un lointain souvenir. Et la preuve est que les salaires de juillet sont tombés avant le 25 du mois pour permettre aux chefs de familles de passer dignement et dans la joie, la fête d’Aid El Fitr en famille.
    Selon le ministre, l’économie malienne est en phase de reconstruction. Pour lui, les questions économiques ne sont plus un tabou au Mali.
    A l’en croire, à la date du 10 janvier 2015, le tableau n’était pas reluisant puisqu’il existait une ardoise d’arriérés portant sur 200 milliards de FCFA. Mais, à la date d’aujourd’hui, le Trésor public a épongé cette dette. Il a même profité de l’occasion pour lancer un appel à tous ceux qui n’ont pas été payés de se présenter avec ces preuves pour être réglé.
    Pour cela, le ministre a salué le gouvernement précédent pour des efforts incommensurables consentis à cet effet. Car, selon lui, il ne démérite pas.
    A en croire le ministre, l’Etat a pu honorer ses engagements en épongeant la dette intérieure qui s’élevait à plus de 575 milliards FCFA. Mais l’arbre ne devant pas cacher la forêt, le ministre reconnait que ce sont les entreprises qui ont réellement souffert de la crise.
    Pour le redressement des finances publiques, dit-il, des efforts colossaux ont été consentis telle que la réduction drastique du train de vie de l’Etat. Aussi, des projets ont pu voir le jour, les appuis budgétaires ont atteint 67 milliards.
    Le ministre es revenu sur le montant du budget qui avoisine les 1800 milliards de FCFA. Sourire aux lèvres, il a souligné que les engagements envers les fonctionnaires ont été honorés, des avantages à hauteur de 24 milliards ont été accordés aux fonctionnaires, et les travailleurs ont obtenu un ITS d’environ 6 milliards.
    Pour les exercices à venir promet-il, la priorité sera donnée au secteur agricole. Selon lui, pour que les programmes se réalisent, il fallait rassurer d’abord les partenaires techniques et financiers.
    Le patron de l’hôtel des finances a promis que le budget 2016 sera plus ambitieux. Il a félicité les services d’assiette à savoir la douane et les impôts qui ont pu engranger une recette de plus de 1089 milliards FCFA. Les recettes sur les cigarettes et le secteur de la téléphonie ont aussi contribué à renflouer les caisses de l’Etat, a indiqué le ministre qui explique que cela a beaucoup contribué au redressement économique du pays.
    Selon lui, cette performance est le résultat du réseau qui est le plus performant de la sous-région. L’autre secteur dans lequel l’Etat a pu puiser est le domaine minier surtout la production aurifère où le Mali occupe le 11ème rang dans le monde. Les banques aussi ont apporté gros à l’Etat. Les banques et les mines réunies ont apporté à l’Etat malien la somme de plus de 400 milliards FCFA, a expliqué le ministre.
    Le Mali, à ses dires est aujourd’hui la 3ème puissance économique de la zone UEMOA derrière la Côte-D’ivoire et le Sénégal. Comme autre bonne nouvelle, c’est en matière d’amélioration du climat des affaires que le Mali a été classé premier de la sous-région.
    Avant de clore les débats, le ministre a appelé à plus de civisme de la part des entreprises en matière de payement d’impôts et taxes. Selon lui, le gouvernement n’a jamais fermé la porte au dialogue social. Selon lui, tous les bons du trésor qui s’élevaient à environ 88 milliards ont été payés. Des efforts qui prouvent que les indicateurs sont au vert, a conclu le ministre.
    Badou S. Koba
    http://www.maliweb.net/economie/le-ministre-mamadou-igor-diarra-lors-du-forum-de-la-presse-toute-la-dette-interieure-du-pays-a-ete-epongee-1089072.html

  35. J’agrée la gestion d’Igor, grâce à lui l’économie malienne a connu une forte hausse. Ce monsieur est un véritable homme assidu de la diplomatie malienne. La relance de l’économie malienne fut un véritable succès à son temps.

  36. Je mercie la France pour l’annulation des 45 milliards de F CFA [68,6 millions d’euros] de dette. Je tient aussi à féliciter IBK et son ministre de l’économie et des finances Igor Diarra pour leurs déterminations.

  37. Le mali a connu une forte économie digne de ce nom depuis la nomination de Mamadou Igor Diarra à la tête du ministère de l’économie. L’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

  38. Je suis fier de ce monsieur, sa nomination n’a pas été une erreur car il a apporté un coup de plus à l’économie malienne. Vive un Mali émergent !!!

  39. Grâce à la bravoure et la diplomatie du Ministre Mamadou Igor Diarra, le Fond Monétaire International a félicité le Mali pour la croissance de son économie.
    ‘’ Selon le FMI, le taux de croissance prévu pour 2016 s’établirait à 5,4 %
    Pour conforter cette relance économique, le Mali mobilisera 453 milliards de F CFA au terme de l’année 2015 sur le marché sous-régional, où le pays jouit à nouveau d’une bonne cote. Ce qui laisse augurer de belles perspectives. Toujours selon le FMI, le taux de croissance prévu pour 2016 s’établirait à 5,4 %. Une projection rendue largement possible par la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, le rétablissement progressif de la sécurité et l’appui sans faille des partenaires techniques et financiers (PTF) du Mali, à la suite de la conférence de Paris. Les efforts déployés par le gouvernement, notamment dans le secteur de l’agriculture, devraient également prochainement porter leurs fruits. Pour que fleurisse à nouveau le Mali’’
    http://www.jeuneafrique.com/mag/275916/economie/mali-apres-leffort-le-reconfort/

  40. Depuis l’arrivée d’Igor au poste de ministre de l’économie et des finances de l’Etat, l’économie malienne n’a connu que du progrès dans tous les domaines concernés par son département. 👿 👿 💡 💡

  41. Le budget de 2015 a fait plus de succès et continuera à le faire. C’est le ministre de l’économie et des finances de l’Etat qui s’est brouillé jours et nuits pour avoir un tel résultat. 💡 😛 😛 😛

  42. Vu les étapes qu’il (Mamadou Igor Diarra) a franchi, le budget de 2015 sera sans doute la solution pour que l’économie malienne soit la solution à tous les maux qui sévissent notre Etat. Je pense aussi que le gouvernement en place ne ménage aucun effort pour satisfaire le peuple. 😉 😉 😉 😉

  43. Le ministre Mamadou Igor Diarra est un exemple de la politique malienne. Cet homme est un homme stratège te diplomate dont les capacités ne laissent pas indifférents la gouvernance malienne.

  44. Les chiffres qu’a donné le ministre de l’économie et des finances de l’Etat, Mamadou Igor Diarra sont sans doute favorable à une vraie relance économique après plus de deux ans de crise politico-sécuritaire qui n’a, d’ailleurs, jusqu’à présent connu une fin. On doit tous soutenir ce budget et faire en sorte qu’il soit à la hauteur des attentes du peuple. 💡 💡 😈 😈

  45. Le Ministre Mamadu Igor Diarra a eu la place qu’il mérite, la gestion de l’économie n’est pas une chose aisée. Par contre force est de reconnaitre que cet homme arrive à relever ce défi.

  46. Les maliens peuvent songer à un éventuel développement. Car le ministre de l’économie a confirmé le budget de 2015 comme une relance économique qui va permettre la mise en œuvre des objectifs et des actions énumérées dans le Programme d’actions gouvernementales 2013-2018. C’est déjà un bon bilan pour la gestion d’IBK. Mamadou Igor Diarra fait la fierté des citoyens maliens. 💡 💡 💡 🙄 🙄

  47. Le budget de 2015 confirme les ambitions de relances économiques pour notre pays. Le ministre de l’économie et des finances de l’Etat, Mamadou Igor Diarra a fait la part des choses aux peuples. Selon ses dires, il me semble que le budget national dépassera mille milliards en 2016. Le Mali n’avait jamais fait une telle réalisation. On peut d’ores et déjà affirmer une relance économique comme le fait le journaliste dans cet article. 😛 😛 😀 😀 😀

  48. Les 45 milliards serviront notre pays pour la relance tant promise par le ministre Igor Diarra, il y a quelques mois de cela. Les maliens deviennent de plus en plus confiants envers IBK et son équipe. 💡 💡 💡 💡 🙄 🙄

  49. Félicitation à monsieur le ministre de la finance MAMADOU IGOR DIARRA. Je vous souhaite bonne chance pour le reste.

  50. Vive le ministre de l’économie et des finances de l’Etat, Mamadou Igor Diarra!
    Vive la relance économique!
    Vive le développement du Mali!
    Je suis sûr que Mamadou, un jour, parviendra à mettre ce pays au seuil de l’émergence. 😛 😛 😛 💡 💡 💡

  51. Malgré que les jaloux dénoncent chaque jour des soi-disant corruption mais vous réussissez avec tout cela à poser des grandes preuves monsieur Diarra. Chapeau à vous monsieur le ministre de la finance.

  52. Quand un hommes déterminé occupe une poste on le sent dans ses actes. Mamadou Igor, Diarra, le ministre de l’économie et des finances de l’Etat, est un bon ministre. On a vu que depuis son arrivée à la tête de ce ministère, il ne fit que “des jamais faits dans ce pays”. 😀 😀 😀 💡 💡

  53. Même la douane malienne félicite votre gestion des affaires. On ne peut pas satisfaire tout le monde mais l’essentiel a été fait. Bravo !

  54. Grâce à Mamadou Igor Diarra les recettes des impôts et des douanes vont dépassées le seuil fatidique de 1000 milliards.
    Lisez cet article:
    L’Etat est une continuité. Cette assertion le gouvernement Modibo Keïta à travers le département de l’économie en a fait sienne. A leur arrivée le tableau n’était pas « reluisant » avec un arriéré budgétaire de 575 milliards. Cette somme comprenait les dépenses nouvelles que sont : les accords signés avec l’UNTM et la loi d’orientation et de programmation militaire. Pour arrêter ce que le ministre a qualifié « d’hémorragie » il a fallu reconstituer les équipes, notamment celles des services d’assiettes que sont les impôts et les douanes. Il s’est aussi agit de réaménager les dépenses en réduisant de 10% le train de vie de l’Etat et enfin aller sur le marché sous régional et inciter à aller vers un plus grand civisme fiscal. Des mesures qui selon le ministre ont porté fruit. Car selon lui « pour la première fois, les recettes des impôts et des douanes vont dépasser le seuil fatidique de mille milliards et se chiffrer à 180 mille milliards. 630 milliards au compte des impôts et 450 pour les douanes». Les nouvelles taxes comme celles sur le tabac ne sont pas étrangères à ces résultats a-t-il souligné.
    Dans un pays où ce sont seulement 10% des entreprises qui paient les 90% des impôts, il va de soit que le ministère demande plus d’efforts de la part de tous notamment de certains secteurs qui se portent « mieux » malgré la crise en l’occurrence le secteur de la téléphonie.
    Le Mali ne doit rien à personne
    Avec plus de 88 milliards dans les comptes du trésor, la dette intérieure est aujourd’hui inférieure à 4 milliards. Ce qui de l’avis du ministre Igor Diarra est du « presque jamais vu au Mali ». Il invite tous ceux ayant des arriérés avec l’Etat à se faire enregistrer pour entrer en possession de leurs sous. Que ce soit à l’interne comme à l’externe, le mali n’a aucuns arriérés à dit le ministre. A ces dires, l’inflation est maîtrisée, tous les indices sont au vert pour une relance économique dans notre pays à condition que chacun joue sa partition. La croissance de 7,2% enregistrée en 2014 ira crescendo. Cette croissance générée surtout par l’agriculture, ce secteur vient de bénéficier d’un accompagnement conséquent de 1000 tracteurs, ce qui selon le ministre « va créer des emplois». En plus, les 200 milliards de projets signés ; le prochain barrage de Kénié à 35 Km de Bamako, le nouveau code des marchés publics ; la crédibilité reconquise de la signature Mali sur le marché ; l’engouement des banques à financer l’économie nationale (1400 milliards cette année) ; la confiance de FMI et la capacité du Mali à pouvoir mobiliser à travers la banque mondiale 150 milliards d’ici la fin de l’année sont autant de raison qui font dire au ministre, que les finances du Mali, (meilleur pays réformateur de l’union, qui transpose 60% des mesures communautaires et 3ème moteur économique de l’UEMOA) se portent bien. « Le Mali est liquide » a t-il conclu.
    Mohamed DAGNOKO
    😀 😀 😀 😀 😆 😆

  55. On a vraiment senti votre présence monsieur DIARRA dans le département de la finance, depuis que vous êtes venu. Vous avez battu tous les records dans votre département et même les partenaires financiers du Mali ont eu à vous féliciter. Merci à vous !!!

  56. Monsieur le ministre vous êtes sans faute. Vraiment chapeau à vous. Le Représentant de la Banque Mondiale pour les opérations au Mali vient de confirmer que les clignotants à Bamako sont au vert et son institution encourage les porteurs de projets à venir au Mali.

  57. Même tout récemment le Mali a bénéficié plus des MILLIARDS de FCFA de la part des saoudiens grâce aux compétences du ministre MAMADOU IGOR DIARRA. Merci monsieur le ministre de la finance.

  58. Le Mali pour sa première fois au Mali les recettes vont dépasser le cap de 1000 milliard. Tout cela grâce MAMADOU IGO DIARRA le géant de la finance malienne. Du courage à vous monsieur le ministre.

  59. Oui toujours du nouveau depuis que ce monsieur a occupé la finance malienne, même tout récemment le FMI a félicité la gestion de la finance malienne du trimestre dernier. Bravo IGOR.

  60. Bravo IGOR après le record des 1000 milliards de recette par an voilà encore du nouveau. Vous êtes un homme de la situation merci à vous et du courage.

  61. Bravo à monsieur DIARRA, vous êtes l’un des bons ministres du régime d’IBK et même celui de régimes précédents.

  62. Beaucoup de courage et que les collaborateurs aient beaucoup de consciences. Nous avons confiance

Comments are closed.