Selon le président de l’autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (ARMDS), Dr Allassane Ba: “1 627 marchés passés par les autorités contractantes pour plus de 696 milliards de FCFA en 2016, soit le double du volume en 2010”

2

La révélation a été faite par le président de l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (Armds), Dr Allassane Ba, lors de la cérémonie d’ouverture des sessions de formation destinées à renforcer les capacités des acteurs de la commande publique sur les procédures nationales de passation, d’exécution, de contrôle et de règlement des marchés publics et des délégations de service public. Il s’agissait des élus et agents des collectivités territoriales et des opérateurs économiques affiliés au Conseil national du patronat du Mali.

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme de renforcement des capacités des acteurs de la commande publique, l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (Armds) a organisé, du 14 au 18 août 2017 au Centre de formation pour le développement (CFD), deux sessions de formation destinées à renforcer les capacités des élus et agents des Collectivités territoriales de Bamako et environnants ainsi que des opérateurs économiques relevant du Conseil national du patronat du Mali sur les procédures nationales de passation, d’exécution, de contrôle et de règlement des marchés publics et des délégations de service public.

A l’ouverture, le président de l’Armds, Dr Allassane Ba, a renouvelé aux collectivités territoriales et au secteur privé le soutien constant de l’Armds à renforcer leurs capacités. Il a saisi l’occasion pour leur exprimer toute sa satisfaction pour les excellents résultats atteints en 2016 en termes de statistiques des marchés, fruit de l’effort de l’ensemble des acteurs de la commande publique de notre pays.

A le croire, en 2016, 1627 marchés ont été passés par les autorités contractantes pour un montant total de 696 095 265 670 Fcfa soit plus du double du volume des marchés passés en 2010 qui s’élevait à 313 984 283 869 Fcfa.

“Conscient de l’importance des marchés publics dans le développement d’un pays et plus particulièrement le nôtre où cette importance s’affiche depuis 2013 par une augmentation de plus en plus croissante du nombre et du volume des marchés passés, la formation de l’ensemble des acteurs de la commande publique devient une priorité de la plus haute importance pour l’Armds”, a déclaré le président de l’Armds.

Selon lui, en 2016, année de la première mise en œuvre de leur stratégie de formation, 1 446 acteurs ont été formés à Bamako et dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti. Et en 2017, l’ambition de l’Armds se trouve au-delà de ce chiffre. Déjà, à la date d’aujourd’hui, 891 acteurs dont 154 femmes ont déjà été formés à Bamako et dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou. “Le renforcement des capacités des acteurs de la commande publique, une des missions fondamentale de l’Armds, constitue une priorité que nous nous plaisons d’honorer avec constance et détermination “, a ajouté Dr Allassane Ba, qui estime que la réalisation de cette mission de formation est une manière pour l’Armds de contribuer à la bonne gouvernance économique et à l’optimisation des dépenses publiques. Il ajoutera :“Alors l’évidence est là : les enjeux de la bonne gouvernance recommandent aujourd’hui que les différentes composantes de la société, notamment l’Etat et ses démembrements, le secteur privé, la société civile, et surtout les acteurs des collectivités territoriales soient mieux imprégnés des dispositions du Code des marchés publics et ses textes d’application. Votre maitrise des textes et des outils réglementaires en matière de marchés publics constitue un des moyens les plus efficaces pour améliorer la qualité de vos diverses interventions dans le domaine de la passation et de l’exécution des marchés publics “.

A l’issue des présentes sessions de formation, les élus et agents des collectivités ont été mieux outillés pour réussir leur mission en matière de préparation des Dossiers d’Appel d’Offres et d’analyse des offres afin de proposer, conformément à la règlementation, un attributaire provisoire. La formation aura permis de renforcer les capacités des acteurs du secteur privé dans la préparation de leurs offres.

A.B.H

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. En plus des français qui se baignent dans les matières fécales de la Cote d’Azur

    Signe que Paris est une ville sale et les français crade (dont l’occupation première du gouvernement est de recycler le plastique en plus de leurs slips d’occasions quand ils veulent bien se laver … )
    Les uritrottoirEtoile-ttes, invention française dont ils peuvent être fier… aussi fier que leurs Bouzecar qui consomme de l’éléctricité même à l’arrêt !

  2. En plus des français qui se baignent dans les matières fécales de la Cite d’Azue

    Signe que Paris est une ville sale et les français crade (dont l’occupation première du gouvernement est de recycler le plastique en plus de leurs slips d’occasions quand ils veulent bien se laver … )
    Les uritrottoirEtoile-ttes, invention française dont ils peuvent être fier… aussi fier que leurs Bouzecar qui consomme de l’éléctricité même à l’arrêt !

Comments are closed.