Sommet Transform Africa 2019 à Kigali: IBK rassure les investisseurs du numérique

3

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ibrahim Boubacar KEITA, a participé aux côtés de ses pairs Paul Kagamé du Rwanda et Uhuru Kenyatta du Kenya ce mercredi 15 mai 2019 à la cérémonie officielle d’ouverture du Sommet Transform Africa 2019. Le Sommet est organisé chaque année par Smart Africa qui est le secrétariat du TAS.

Le Rwanda qui était à l’honneur a choisi comme thème « Stimuler l’Économie Numérique de l’Afrique ». Le Mali a choisi comme thème « la création d’emplois et la jeunesse dans les TICs ».

Le Président de la République, à l’issue du Sommet, a déclaré à la presse : « Je remercie mon frère le président Paul Kagamé pour son accueil toujours très chaleureux et très fraternel, beaucoup de considération, beaucoup d’égard. Vous avez vu, je sors d’une audience des grandes visites quand on sait l’agenda chargé qui est le sien aujourd’hui, c’est dire la considération. Aujourd’hui je crois un signe des temps, qu’un sommet se tienne ici à Kigali sur comment booster l’économie numérique en Afrique et par ces temps-ci c’est une preuve de l’engagement de ce pays à être dans le sens de l’histoire et à faire en sorte que l’Afrique entière s’engage dans ce voie-là, la voie du développement du numérique car nous sommes à l’heure de l’information et chacun sait aujourd’hui les gains considérables que grâce à cette technologie l’on peut enregistrer dans tous les domaines. Pour ce qui nous concerne nous au Mali, il est évident que nous avons des soucis aujourd’hui de tous ordres, sécuritaire, économique, éducationnel et santé ».

Le Président de la République, ne pouvait donc manquer à ce grand rendez-vous du numérique dont le but est de voir comment les pays membres peuvent mettre une stratégie en place pour que le continent africain puisse créer toutes les structures pour une économie brillante qui va créer des emplois pour les jeunes, qui va créer des opportunités pour l’Afrique de créer des applications de données de services et surtout l’entreprenariat des jeunes qui est la plus grande préoccupation aujourd’hui des pays africains .

Auparavant, après la cérémonie d’ouverture, le Président de la République, avait participé au panel Smart Africa de Leaders Summit. Le Président de la République dans ses interventions a expliqué tout le sens de sa présence à ce haut rendez-vous des opportunités d’investissements pour la transformation numérique de l’Afrique et également pour la création d’emplois pour les jeunes, un facteur de croissance. « Nous avons compris qu’il fallait également que nous saisissions la chance actuelle car le monde avec cette fameuse innovation qui est l’économie numérique de faire en sorte que notre pays qui est assez vaste qui a 1 241 000 km2 puisse commercer avec lui-même dedans au plan humain , qu’au plan économique , et qu’en quelque lieu que ce soit du Mali les populations puissent être jointes ; tout cela est possible aujourd’hui grâce aux avantages du numérique ( la sécurité, le renseignement, l’information dans la célérité, le désenclavement, le ravitaillement à temps, l’accès à la santé ) ».

Par rapport au thème choisi par le Mali, IBK a rappelé au cours du panel, la prouesse du Mali d’être la 3ème économie de l’espace UEMOA malgré le contexte de l’insécurité qu’il traverse depuis 2012. C’est pourquoi pour créer des emplois, il faut une bonne santé de l’économie, facteur de croissance. L’engouement pour le numérique, le net working et internet est réel aujourd’hui au Mali. Notre pays compte de nombreux abonnés en matière de téléphonie mobile et d’internet à travers l’usage des réseaux sociaux. « Nous avons 6 millions d’abonnés connectés à internet …Nous sommes des partisans convaincus depuis l’époque des PTT et nous ouvrons largement la terre malienne à tous ceux-là qui veulent bien aujourd’hui prendre le risque porteur, le risque payant de venir au Mali quelque fois et d’investir au Mali est rentable. Ce pays-là, le Mali, est un pays porteur. Le Mali demande des investissements en numérique » a déclaré le Président de la République.

La 6ème édition 2020 de Transform Africa aura lieu en Guinée. En 2013, IBK avait participé au premier Sommet de suivi de 2007 dont le thème était « connecter l’Afrique ».

Cellule de Communication et des Relations Publiques de la Présidence de la République

Présidence de la République du Mali

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. L’etat malien doit concretiser ces dires en s’investissant dans les Start-up numerique comme c’est le cas dans la majeur partie des pays voisins comme le Senegal.
    Et aussi soutenir la creation d’un Conseil National du Numérique qui jouera un rôle consultatif. Qui se chargera d’étudier et de donner son avis au gouvernement sur les questions qui lui seront présentées. Lequel Conseil qui sera constitue par des acteurs du TICs….

  2. ls ne font que d’enfocer une porte largement ouverte.Ce n’est pas du detail ,mais a cote de ce que nous devrions batir :la construction des Systemes productils et de commercialisation regionaux au sein des Communautes economiques Regionales de l’Union Africaine ,c’est loin d’etre un probleme central.Tout cela revient a detourner l’Afrique de ses objectifs principaux clairement definis.Le President Museveni devrait accorder plus de temps a L’unite Africaine pour nous permettre de nous focaliser sur ces problemes centraux.Lui ,il comprend ce que doit etre la demarche strategique de l’Afrique

  3. Un vrai inconscient ce président. Il n’a pas résisté longtemps à la bougeotte! En plus il va se faire humilier entre des gens qui sont bien avancés dans ces domaines alors chez lui il n’y a même pas d’école! Que le diable t’emporte et que tu ne reviennes plus au Mali, quel malheur cet ivrogne!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here