Contre le coût exorbitant de la communication au Mali : Une plateforme de jeunes bat le pavée

0

Ils étaient plusieurs centaines de jeunes réunis au sein d’une plateforme à battre le pavée ce vendredi 15 avril 2016. Ils sont partis du Palais des sports pour remettre une déclaration au Directeur général par intérim de l’Amrtp.

Selon le président de la plateforme, Moussa Coulibaly, leur regroupement est un mouvement de jeunes patriotes qui n’a aucun bord politique et qui se réclame d’une société civile renouvelée, indépendante et libre. Il estime qu’une très grande colère anime la majorité des consommateurs maliens, c’est la raison de leur sortie de ce jour.

Dans la correspondance adressée au Directeur Général de l’Autorité malienne de régulation des télécommunications et des postes, la plateforme affirme s’insurger avec véhémence  contre les tarifs des télécommunications au Mali. Pour ses responsables, les tarifs de la communication, de la connexion internet et du transfert d’argent sont extrêmement élevés par rapport aux autres pays de la sous-région. Ils sont formels que le Mali subit un régime d’exception irresponsable. Les politiques tarifaires déloyales participent à l’appauvrissement des foyers maliens.

La plateforme, face à tout cela, recommande qu’il y ait une révision des textes juridiques d’attribution des licences des sociétés de télécommunications, à la politique de fixation tarifaire et à l’ouverture du marché pour des potentiels opérateurs de télécoms pour favoriser une dynamique concurrentielle et créer des opportunités d’emplois. Pour l’heure, les responsables de la plateforme exigent une diminution des prix (appels, sms, internet etc.), une augmentation du débit de la connexion, une suppression du répondeur et du service client payant et une réduction des frais de transfert d’argent.

Ils concluent en ajoutant que la satisfaction des droits des consommateurs  maliens doit être considérée comme une priorité du gouvernement pour espérer atteindre les objectifs du millénaire désormais présentés comme la seule issue au sous-développement. Ils se disent déterminés à veiller à ce que leurs objectifs soient atteints, pour cela leur mobilisation ne faiblira point, avant d’inviter l’ensemble des Maliens à se joindre à leur cause.

Harber MAIGA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER