Transferts monétaires d’urgence aux ménages impactés par la COVID-19 : Un million de ménages concernés par le programme

0

Dans le cadre du démarrage prochain des activités de transfert monétaire aux ménages impactés par la Covid-19, les responsables du programme des filets sociaux « JIGISEMEJIRI » ont animé, le vendredi 15 janvier 2021 à Bamako, une conférence de presse. Objectif : expliquer les contours du vaste opération qui doit toucher un million de ménages dont chaque ménage bénéficiera de 90 000 FCFA, à partir d’un transfert monétaire unique par voie électronique.

L’instabilité socio-économique du Mali ces dernières années a des conséquences négatives sur la sécurité alimentaire et la qualité des services sociaux de base, d’où une forte demande en programmes de filets sociaux pour une meilleure protection des ménages face aux chocs futurs. Le Gouvernement a initié le programme « Jigisemejiri » en 2013, avec l’appui de la Banque mondiale, pour établir un système de filets sociaux permanent et efficace afin de réduire la pauvreté et l’insécurité alimentaire, fournir un soutien régulier aux ménages chroniquement pauvres, les protéger contre les chocs et promouvoir le développement humain à travers la santé infantile et l’adoption de pratiques modèles en matière de nutrition et d’hygiène.

La pandémie de Covid-19 a amené les autorités maliennes à prendre des actions sociales dont l’assistance aux ménages pauvres et vulnérables. C’est donc naturellement que le programme des filets sociaux « Jigisemejiri » s’est vu confier cette opération afin de répondre aux effets économiques négatifs de la pandémie de Covid-19. L’opération consistera, selon les responsables de Jigisemejiri, à envoyer 90 000 FCFA, à partir d’un transfert monétaire unique par voie électronique, à un million de ménages.

Selon le chargé de programme de « filets sociaux », avec l’avènement de la Covid-19, les plus hautes autorités du pays avaient pris un certain nombre de mesures visant à permettre aux ménages pauvres de supporter les effets de la crise. Et parmi celles-ci, le programme gouvernemental de transferts monétaires d’urgence était classé prioritaire. Le coordinateur du programme des filets sociaux « JIGISEMEJIRI » Mahmoud Ali Sako a exposé des phases qui concourent à sa mise en œuvre. Selon lui, une première phase avait permis d’enregistrer 352 900 ménages bénéficiaires. Cette phase a fait l’objet d’une actualisation des données, permettant d’enregistrer 647 100 nouveaux ménages. Il ressort toujours des explications de Mahmoud Ali Sako que des critères ont prévalu à la rétention des ménages bénéficiaires. Il s’agit : des ménages très pauvres en difficulté alimentaire ; des ménages infectés par la maladie de la Covid-19 et des ménages dont les activités ont fortement été affectées par la Covid-19.

Ensuite, l’équipe de coordination du programme a mis en place un mécanisme d’enregistrement et d’identification des bénéficiaires. Ce vaste programme gouvernemental de transferts monétaires d’urgence aux ménages impactés par la pandémie de COVID-19 doit être mis en œuvre à partir de ce mois de janvier et continuer jusqu’ à décembre 2021. Et le transfert aux bénéficiaires se fera par voie électronique.

K. D

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here