Aviation civile : La compagnie aérienne du G5-Sahel en gestation

0

La création d’une Compagnie aérienne au nom du G5-Sahel commence à prendre corps lentement mais sûrement. Réunis à Ouagadougou, les ministres  des Transports et de l’Aviation civile des pays membres fondateurs projettent le premier vol en février 2017.

A cette cérémonie d’annonce, notre pays était représenté par le secrétaire général du ministère de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Makan Fily Dabo, accompagné du directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac), Salif Diallo, et d’un chargé de mission à la Primature du nom d’Issa Konté.

Les ministres chargés des Transports et de l’Aviation civile, les experts du secteur des transports aériens et de l’aviation civile des 5 pays membres (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), du G5 Sahel, réunis les 21 et 22 avril 2016, à Ouagadougou au Burkina, ont décidé la concrétisation de l’idée de création d’une compagnie aérienne du G5-Sahel en février 2017 pour soulager la souffrance des usagers de la communauté et d’ailleurs.

La rencontre a permis aux autorités d’échanger sur le projet de création de cette future  compagnie aérienne conformément à la décision des chefs d’Etat du G5-Sahel au sommet de N’Djamena, tenu le 20 novembre 2015.

Dans la capitale burkinabè, les ministres, après avoir pris connaissance du relevé des conclusions de la réunion des experts, les ont félicités pour leur travail remarquable.

Les ministres des Transports et de l’Aviation civile ou leurs représentants, après consultations du document, ont approuvé à l’unanimité la feuille de route définissant le processus de création de la compagnie aérienne régionale du G5-Sahel. Le texte portant création d’un comité de pilotage chargé de la mise en œuvre de la feuille de route a été également adopté.

Les ministres ont convenu de confier la coordination du comité de pilotage à Mohamed Mahmoud Bouassriya, directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile de la République islamique de Mauritanie.

A cette rencontre, les ministres des Transports et de l’Aviation civile du G5-Sahel ont remercié chaleureusement la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badéa) pour avoir pris l’engagement de financer l’étude de faisabilité de la future compagnie aérienne régionale.

Ousmane Daou

Commentaires via Facebook :

PARTAGER