Aqmi a désormais sa Grande Muraille

21

Al-Qaida au Maghreb islamique est le grand vainqueur de la guerre au Nord-Mali. Pour la première fois, l’organisation terroriste a une base arrière solide dans la région.

© Dessin de Glez paru dans RNW, Pays-Bas.

En 1991, on les apercevait, dépenaillés, à la frontière algérienne. Ils n’étaient alors, aux yeux de nomades maliens compatissants, que “ceux qui ont été privés de leur victoire électorale”. En 2012, ils ont réussi l’inespéré : faire de la zone 9 de l’ancien GSPC [Groupe salafiste pour la prédication et le combat] algérien le sanctuaire djihadiste le plus sûr du moment. Ce 2 avril, avec le tapis rouge déroulé à Tombouctou par Iyad Ag Ali [leader touareg, fondateur du mouvement islamiste Ansar Dine] à Abuzeïd et Ben Mokhtar, ces deux chefs d’Aqmi rééditent l’exploit de la Longue Marche, le Coran à la place du Petit Livre rouge, le lance-roquettes à la place du glaive. Et la Révolution culturelle comme camisole de force pour les pays et les gens à leur portée. Ils jubilent dans les enceintes de leur Grande Muraille, solidement construite de nos rendez-vous manqués, de nos erreurs de jugement et, plus grave, de nos cupidités mafieuses. Ils sont arrivés là, certes, avec force compromis d’ordre tactique, avec aussi de la compromission au regard de la doctrine. Mais leur objectif était et reste le djihad. La guerre sainte, mais la guerre tout de même.

Dans l’enfer des ergs et des dunes, les “fous de Dieu” vivaient leur hégire [départ du prophète de La Mecque pour Médine, date importante dans le calendrier musulman]. Et, l’hégire revenant toujours sur ses pas, l’alliance Ansar Dine – Aqmi nous fera trembler tous. Au Nord-Mali conquis, ils peuvent, impunément pour l’instant, assurer gîte, couvert et sécurité aux moudjahidin traqués du monde entier. Dans leur collimateur, une cible logique : l’Algérie. Même si ce pays a la particularité de disposer d’un service de sécurité fort et d’une expérience appréciable dans la traque des terroristes, les djihadistes ont un allié de taille, ironiquement dopé par les printemps arabes : c’est le repli identitaire sur l’islam dans le nouveau Maghreb. Les peuples et les pouvoirs maghrébins résisteront à l’extrémisme, c’est certain. Mais le propre de l’extrémisme est de ne pas lâcher. Ni en Afrique du Nord ni en Afrique subsaharienne – dans une subtile stratégie de division du travail, cette dernière est “confiée” au Mouvement unifié pour le djihad en Afrique de l’Ouest.

Et, en hôte ingrat, l’intégrisme armé se paiera d’abord le Mali. Et la Mauritanie [du président] Ould Abdel Aziz ne dormira que d’un œil inquiet. Son pays est par excellence une réserve pour Aqmi : langue hasanya, proche de l’arabe, statut de république islamique et ancienne pépinière de djihadistes. Et puis, avec les raids successifs de Nouakchott contre les bases d’Aqmi, il y a un fâcheux contentieux en cours. Mais l’onde de choc ira bien plus loin. Entre Tombouctou aujourd’hui et Maiduguri [capitale de l’Etat islamique de Borno, dans le nord du Nigeria], entre Aqmi et Boko Haram, les arguments pour une alliance stratégique sont devenus plus forts. Sous les applaudissements des bidonvilles, ils tailleront des croupières aux ­kleptocraties, avatars locaux du projet démocratique dans lesquels l’Occident voit, à tort, les messagers sûrs de sa pensée unique. Pour tout dire, le fameux héritage judéo-chrétien ! Les rançons ont produit des rentes, peut-on dire. Hélas, le temps n’est plus aux calembours.

12.04.2012 | Adam Thiam | Le Républicain

 

Commentaires via Facebook :

21 COMMENTAIRES

  1. la situation actuelle au mali donnera une tres bonne lecon pou les maliens .A mon avis les maliens ne voteront plus pour un candidat a election presidentielle just a cause du the ou du t shirt .Ils voteront pour le patriote qui a un amour fort pour le mali et le respect pour le peuple malien .

  2. le terme “fous de Dieu” vraiment je comprends pas que des musulmans qui disent croire en Allah puissent utiliser ce terme.Dans ce cas comment qualifier les prophètes(paix sur eux)dont l’existence a été consacrer à transmettre le message de Dieu

  3. L’heure n’est pas encore de chercher les coupables, l’ennemi c’est celui qui a des armes et qui terrorise des paisibles populations du nord. Le monde a interet à trouver une solution rapide à ce probleme au lieu de jouer à leur calculatrice d’interets;
    Si ces bandits(Aqmi,mnla,ancar dine…) se stabilisent au Nord du Mali, Ils constituront un danger permenant aussi bien pour le Mali que pour tous les Etats qui regardent cette crise avec indifference (Le Al-qaïde n’a jamais eu une position aussi strategique au monde). 💡 💡 💡 💡 💡

  4. le coupable c’est ATT qui accepte les rebelles armmes venus de la Lybie, et cella avec la l’accord passif des partis Politiques Maliens qui devraient des lors sortir dans la rue pour protester.
    Mais commes ils etaient tous achetes par le regime d’ATT, voila la malediction qui s’abbat sur le Mali.

  5. Quand je pense à tout cette richesse dont Dieu nous a fait grâce et que nous ne sommes pas capable de nous unir pour bien la gérer.Notre désunion profite à tout ceux qui nous envi.Ce serait quand nous allons nous réveiller.

  6. Deal France – MNLA
    Suite….

    France : Alors, votre projet avec les Obama ? Ca se passe comment ?
    MNLA : Ca se passe très bien.
    France : Comment ça se passe très bien ?
    MNLA : Et bè, dès qu’on a prononcé le nom de Al-zawahri, on dirait qu’ils ont amené beaucoup d’étoiles qui clignotent la nuit à Gao, à Tombouctou et à Kidal au dessus de nos têtes et qui augmentent beaucoup notre visibilité dans l’obscurité.
    France : C’est plutôt des satellites d’observation que vous voyez. Bon, d’où vous êtes venu l’idée d’appeler un espace localisé uniquement au Mali, « Azawad » ? Ce nom à résonance espagnole
    MNLA : C’est Ef Gadhafi, le Guide qui nous l’a soufflé à l’oreille avant de succomber sous vos bombes.
    France : Ha, si on savait. Ce n’est certainement pas lui qui vous dira qu’il y a un moyen plus civilisé et raisonnable d’avoir une autonomie voire une indépendance dans un pays démocratique, en tout cas, qui prétend l’être.
    MNLA : Hé, il ne faut pas s’attaquer à notre dignité et à notre culture. Pour nous avoir son indipendance, c’est bondir sur nos montures, galoper au vent, l’épée étincelante et tranchante brandie au bout du bras, le boubou en poupe, égorger, tuer, violer, tabasser, trancher, fracasser, ravager tout sur notre passage. Déclencher une violente tempête, cyclone, ouragan vorace et ensanglante. Répandre un tsunami de désolation. Soulever un terrifiant, affreux, monstrueux brouhaha de gémissement de douleur de nos ennemies qu’on ne connaît d’ailleurs même pas, qu’ils soient touareg, songhoï, pheul, colonisateurs, impérialistes ou même français. Après l’apocalypse d horreurs, on déclare notre indépendance
    France : Ho, ho, ho, il ne faut pas mélanger les ennemies. C’est tout de même trop barbare ce comportement.
    MNLA : Hè oui, il nous faut cette prédisposition psychologique pour qu’on puisse faire quelque chose avec notre indipendane. Sinon, si on nous la donne sans bain de sang, on va passer tout notre temps à se tourner les pouces sans savoir qu’est ce qu’on doit faire avec tout ce tas de sable dans le désert. C’est notre dignité, notre culture.
    France : Bon Dieu, il va falloir vous éduquer. Fini vos embuscades. Dans un pays démocratique civilisé, on dialogue, on négocie, on fait campagne aux élections, on vote pour ceux qui proposent des idées dans le sens de vos intérêts, on sensibilise, on explique, on avance des arguments, on essaie de convaincre, on fait des pétitions. On prépare le terrain quoi… Après quand la mayonnaise commence à prendre, on propose un référendum. En gros, quelque chose comme ça, mais pas de tuerie et ni de violes. Bon sang.
    MNLA : Yagara Yalla, Vous devenez insupportable à la fin. Si vous continuez à insulter notre dignité et notre culture, les exfiltration et vos otages avec AQMI, on ne fait plus rien.
    France : Du calme, on se calme. Nous rectifions. Vous êtes les braves hommes bleus du désert, les torses bombés, les nez dans le vent, les turbans en haillon qui déambulent dans le vaste désert à dos de chameau. Que vous êtes culturellement attrayant, que vous êtes touristiquement somptueux à découvrir avec vos danses de sabres, si vos ramages se rapportent à vos plumages…

    • Hé!!!De quoi parlez vous?Essayez d’être un peu sage et ne pas attiser le feu.

  7. très franchement, il faut s’assumer et arrêter de jouer à l’éternelle victimisation tout en accusant le monde entier de nos déboires. n’eut été ce minable et débile putsch, nous n’en serions certpas là aujourd’hui. et ne pas le dire haut et fort, c’est pactiser avec le diable sur fond de complot avec des énergumenes au patriotisme bien douteux. il faut avoir un peu courage…

  8. Me tu ecris n’importe quoi tamacheqs nomades kabyle! D.ou sorte tu ça ! kabyle même c’est un nom arab d’une région algérien .

  9. AH Je savais les gens cons, mais à ce point , les pays occidentaux qui s’entête d’encourager les rebellions sur le continent africains,quand AL QUAÏDA aura sa SUPER BASE, même le 11 Septembre aura été un petit Problème, sachez en tout cas que nous mm les africains nous avons moins à craindre que vous les Occidentaux, vous ne faite que vous pièger vous mm.

    • “le mali est unique et indivisible”

      enfin, voila quelqu’un qui a des notions de grammaire. sinon, les bidasses par leur cretinisme, avaient fini par faire avaler à toute la nation leur minable “UN et INDIVISIBLE”. et le même PR par interim y a lui aussi mis du sien dans son discours d’investiture, avec la désormais formule consacrée… 😀

  10. L’hypocrisie des grandes puissance est sans limite il est claire que ATT n’a pas combattu AQMI mais de son temps quel grand criminel de la trempe de IYAD AG GHALI et autres sont venu paradé a Tombouctou Gao et Kidal faire une différence entre AQMI le MNLA et ENçar-Dine ces faire le choix du Chaos total dans toute la bande sahelo-saharienne du Senegal au tchad. l’humanité toute entière est averti ou vous nous laissé crever en sachant que l’état du mali seul ne peut venir a bout des ces malades de dieu ou vous avez a nous donné un coût de main.

  11. En effet, si on devait donner a chaque ethnie son territoire déjà dans le nord du Mali il faudrait un état pour nous aussi les arabes, car on ne va jamais accepter de se faire gouverner par une minorité Tamachèque (Touareg). De même, je pense que les Sonrai aussi vont réclamer leur état… les maures et puis les peulhs.

    Dans cette zone, il n’a jamais eu d’état ou même de royaume Tamachecque. Pourtant ont existé les empires du Ghana au 7eme Siècle, l’empire du Mali, l’empires Sonrai et enfin les Almoravides arabes qui ont fait la dernière conquête avant l’arrivée des colons.

    Vraiment, ceci est chao crée par le gouvernement et les medias français. C’est vraiment absurde de penser de créer un état pour des nomades qui sont d’origine berbère en Kabylie. Pourtant l’état malien a investit au 1,500 milliards de FCFA ces dix dernières années au Nord pour apaiser les tensions avec Bamako. Je suis sur que les peuples du sud sont très jaloux de ces dépenses dans une zone qui n’a pas d’eau et pas de terres pour l’agriculture. D’ailleurs l’état malien venait juste de conclure le financement d’un grand barrage hydro-électrique à Taoussa. A l’image du barrage de Manantali a l’ouest, ce barrage avec le Niger et le Nigeria aurait pu cas même amener de l’eau, de l’électricité et un peu d’espoir dans cette zone.

    En résumé, le gouvernement de Sarkozy était très mecontent de ATT et ne se donne pas le gène de punir tout un peuple avec de pertes de vie humaines considérables. Simplement parce que ATT ne voulait pas dépenser son argent pour les armes et combattre AQMI. Cette vérité peut choquer mais elle est ce qu’elle est, car ATT ne voyait pas pourquoi il doit dépenser dans les armes pour garder les mines d’Uranium d’Arlit au Niger que visait AQMI. Comme s’il ne suffisait pas de donner la vie de nos enfants pour combattre AQMI. Et jusqu’à preuve de contraire, personne ne puisse encore dire ou indiquer qu’ATT avait un compte bancaire a l’extérieur du Mali. Combien de dire que même les ministres qui volent ont de la peine à nourrir convenablement leurs familles aux familles. En moyenne 50% des revenus familiaux vont dans la bouffe et après le téléphone portable (10 euros /jour en moyenne) et le carburant (1.3 euro/litre). Dans ces situations comment peut-on dépenser dans les armements que seul Kadhafi pouvait se permettre d’acheter avec l’argent du pétrole ?

    C’est vraiment dommage que les blancs ne comprennent pas nos souffrances !

    • Tu veux parler des marocains ou des almoravides ? A ce que je sache, ce sont les marocains qui en 1591 ont détruit l’empire sonrai de ichaq II

    • Je suis tout a fait d’accord avec toi mon frere,je partage absolument votre idée….
      Tout ce que tu as dit ce la verité.

Comments are closed.