Edito : Le gouvernement Choguel souffre d’un déficit d’inclusivité

7

Attendu pour être un gouvernement de large ouverture, où le consensus et l’inclusivité seraient ses traits de caractère, c’est finalement un gouvernement composé majoritairement des cadres du M5 RFP et du CNSP qui a été dévoilé à l’opinion publique, laissant au bord de la route de la transition l’ex majorité. Cette posture, celle d’exclure une partie de la classe politique, fut-elle partisane de l’ancien régime et même responsable de la gestion chaotique du pays pendant huit ans, prise par les autorités de la transition compliquerait à coup sûr la bonne marche de la transition. La question que l’on se pose est celle de savoir si le Premier Ministre Choguel Kokalla Maiga n’avait pas été mis devant le fait accompli. Sinon son souhait serait de voir figurer dans son gouvernement toutes les tendances politiques et la société civile, comme en atteste d’ailleurs ses différentes prises de contact avec toutes les forces vives du pays, en amont de la composition du gouvernement.

Sans nul doute qu’il y a dans l’équipe gouvernementale des hommes et des femmes de bonne probité et de compétence avérée, mais cette équipe  ne pourrait certainement pas faire long feu, car les signes avant-coureurs de la constitution d’un front de l’opposition sont perceptibles. Donc, le Premier Ministre Choguel Kokalla Maiga doit revoir très rapidement sa copie pour donner à son gouvernement le caractère inclusif afin de permettre au pays de connaitre une transition réussie à l’image de celle de 1991. Tout autre schéma diffèrent de celui du consensus et d’une large ouverture, serait fallacieux, voire suicidaire, car dans le contexte de crise comme celle que le Mali connait aujourd’hui, il n y a aucune alternative au rassemblement. Toutes les filles et tous les fils dignes, probes, compétents et physiquement aptes doivent être conviés à la construction de l’édifice national. La question que certains seraient tentés de se poser est celle de savoir pourquoi faire encore de la place à ceux qui ont servi sous le régime IBK et qui de surcroit seraient responsables  de tous les malheurs du pays ?

A cette question, il faudrait plutôt répondre qu’une transition est une période exceptionnelle qui appelle à un grand rassemblement pour jeter les bases d’un nouveau départ. Elle ne serait non seulement pas synonyme d’impunité, encore moins un règlement de compte politique. La transition doit permettre de mettre en place des institutions à la fois démocratiques, transparentes, mais aussi et surtout solides qui résisteraient au temps et aux caprices des hommes. Peut-on atteindre de tels objectifs dans une contestation ou dans un brouhaha politique à faire oublier l’essentiel ? Assimi Goita et Choguel Kokalla Maiga qui rêvent d’écrire une page glorieuse de l’histoire de notre pays sont en train de passer à côté de la plate. Il leur revient de corriger très rapidement cette tare congénitale. Soit en élargissant le CNT pour y intégrer l’ex majorité, soit en faisant un mini remaniement.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Kinguiranke le dérangé.
    En parlant régulièrement des fonctionnaires milliardaires comme seul argument,tu te ridiculises et fait douter de ton niveau d’étude et de l’expérience de travail que tu laisses entendre.
    Pour voler 1franc,il faut qu’il soit là.
    Donc voler le milliard,c’est que le milliard a été produit,signe du développement.
    UN POUVOIR POLITIQUE EST JUGÉ PAR LE NIVEAU DE SON PIB PRODUIT DE SA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT.
    Il ne pouvait pas avoir de FONCTIONNAIRES MILLIARDAIRES sous la DICTATURE car le pays était arrêté.
    On PUISAIT dans les caisses de l’Etat d’où la disparition des entreprises d’État et l’incapacité à payer les fonctionnaires avec des salaires squelettiques.
    Sous ALPHA OUMAR KONARÉ,aucune entreprise n’a disparu,les arrièrés de salaires produits sous MOUSSA TRAORÉ,les dettes intérieures suite aux marchés de l’Etat ont été entièrement payés.
    L’ÉTAT EST REDEVENU CRÉDIBLE GRÂCE À UN HOMME TRÈS BRILLANT AUX FINANCES SOUMAILA CISSÉ.
    Les investisseurs ont repris confiance.
    Le PIB s’est envolé.
    C’est vérifiable.
    L’ÉTAT donne des marchés qui sont honorés alors que c’était le contraire sous MOUSSA TRAORÉ.
    Des fonctionnaires malsains en ont profité,pas les hommes politiques qui animent le gouvernement comme on a tendance à le vulgariser.
    Bien-sûr que certains proches d’IBK étaient liés à ces fonctionnaires qui se sentaient intouchables grâce au PRÉSIDENT du parti au pouvoir,mais à l’insu du PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE car ça n’a pas empêché le pays de continuer sa progression économique,mais retardait le progrès d’être rapidement la deuxième puissance économique de l’UEMOA pour remplacer le Sénégal.
    LA CHINE A PRODUIT SES MILLIARDAIRES SANS EMPÊCHER QU’ELLE SOIT LA DEUXIÈME PUISSANCE ÉCONOMIQUE DU MONDE EN TROIS DÉCENNIES.
    Mais pendant ce moment des fonctionnaires ont profité pour s’enrichir énormément.
    Seulement ceux qui se sont engagés en politique ont été jugés et exécutés pour les empêcher de concurrencer le président en exercice.
    Au Mali D’ALPHA OUMAR KONARÉ,ces milliardaires qui ont profité du développement économique n’ont pas empêché le Mali de titiller le Sénégal.
    On a crû un moment qu’on va les rattraper.
    Mais l’alternance a mis à la tête de l’Etat des hommes qui n’avaient pas la même vision que le panafricaniste qui est allé servir l’Afrique et SOUMAILA CISSÉ l’UEMOA.
    Kinguiranke le dérangé les fonctionnaires milliardaires n ont pas empêché la progression économique du Mali,ni d’ailleurs en Chine,ni dans aucun pays développé du monde qui ont leurs fonctionnaires délinquants.
    On n’en a connu en vrac en France.
    Mme SY KADIATOU et ses CAMARADES sous la direction D’ALPHA OUMAR KONARÉ ont laissé un MALI SOUVERAIN en paix,doté d’une économie viable attirant des investisseurs valorisée par l’organisation de la COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS.
    C’est un fait incontestable.
    Les successeurs ont été décevants.
    Il faut le dire ainsi au lieu de mettre tout le monde dans le même bateau.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  2. Sangare Djeli tres bien dit mais si Mme Sy Kadiatou Sow a collabore avec Alpha Omar Konare pendant 10 ans alors elle a contribue pendant 10 ans a la creation des fonctionnaires milliardaires au Mali pour la premiere fois dans notre histoire. Merci pour l’information!

  3. It is most important that Transitional Government be on time about presidential election plus create conditions that allow elected government to fulfill all reasonable demands made by citizens including Inclusiveness. We do not need anymore traitorous military acts in middle of battle against terrorists/jahadists/ violent criminals. Primary cause is lack of meaningful inclusiveness in government.
    Where government is not inclusive it must buy those not included in government but even that do not always work. It is better to position all groups of law abiding citizens of Mali to be meaningfully included in government. That is low costing good sense.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  4. MME SY KADIATOU SOW est de L’ADEMA PASJ et alors?
    Tu lui reproches quoi???
    D’avoir favoriser l’urbanisation de Bamako?
    De créer les conditions favorables aux constructions des logements sociaux?
    Ou d’avoir participé activement aux renversements des deux grands fossoyeurs de l’histoire du Mali contemporain:MOUSSA TRAORÉ et IBRAHIM BOUBACAR KEITA qu’elle a combattu à l’intérieur de L’ADEMA PASJ???
    Ces rappels sont destinés à révéler la CONVICTION qui a caractérisé cette aussi bien à l’opposition que pendant l’exercice du pouvoir.
    Ce n’est pas une FEMME DE POUVOIR,mais UNE FEMME DE CONVICTION.
    La FEMME DE POUVOIR est celle qui agit pour s’approcher du pouvoir dans le seul but d’en jouir comme l’a fait CHOGUEL MAIGA.
    La FEMME DE CONVICTION est celle qui agit pour la réalisation de sa conviction.
    À part citer des contre-vérités haineuses sous forme de sourate égrenées régulièrement,kinguiranke le dérangé ne peut révéler aucune action concernant cette GRANDE DAME contredisant son amour pour ce pays.
    Elle a participé activement,pendant deux quinquennats D’ALPHA OUMAR KONARÉ, à laisser un MALI SOUVERAIN en sécurité envié de ses voisins pour ses performances économiques justifiées par les investissements immédiatement lancés par ATT aidé par ceux qui ont combattu les MME SY KADIATOU SOW dont CHOGUEL MAIGA.
    C’est pour dire que CHOGUEL MAIGA et Mme SY KADIATOU SOW ne se retrouvent dans le même camp que pour AIDER le Mali.
    Sinon c’est deux personnalités diamétralement opposées.
    Si c’était ELLE qu’on avait choisi pour la PRIMATURE,les militaires se seraient comportés autrement.
    La PERSONNALITÉ IMPOSANTE par la CRÉDIBILITÉ INCARNÉE va les obliger à céder sur plusieurs aspects.
    Ce qu’un homme politique de POUVOIR comme CHOGUEL MAIGA est incapable de dégager.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  5. Sangare Djeli n’est-ce pas que Mme Sy Kadiatou Sow est de l’ADEMA, le parti poltique cree par ton maitre Alpha Omar Konare?

  6. Quand on dit la PRIMATURE est accordée au M5-RFP,le choix est fait de s’accorder aux recommandations de ce mouvement.
    ÇA SIGNIFIE UNE COLLABORATION ÉTROITE ENTRE LES COLONELS ET LE M5-RFP COMME ÇA L’A ÉTÉ ENTRE ATT et ses CAMARADES ET LE MOUVEMENT DÉMOCRATIQUE.
    Le gouvernement devrait le refléter.
    Le refléter signifie que les départements de Souveraineté doivent être partagés entre les ténors du M5-RFP et les COLONELS.
    À part IKASSA MAIGA et la syndicaliste placée dans l’éducation aucun ténors du M5-RFP ne figure dans le gouvernement.
    Les maliens qui sont sortis massivement à partir du 5 juin doivent constater dans le gouvernement les dirigeants qui les représentaient au podium de la place de l’indépendance.
    CHOGUEL MAIGA,désigné par le comité stratégique du M5-RFP,avait la charge de négocier les ministères stratégiques en rapport avec les recommandations du mouvement avant d’accepter la fonction.
    Pour assurer l’inclusivité des départements seraient attribués à des regroupements politiques et associatifs.
    Là aussi des figures majeures devraient être désignées pour assurer véritablement la représentativité car il s’agit d’assurer la stabilité de la transition.
    CHOGUEL MAIGA, comme on s’en doutait, n’a jamais partagé la lutte du mouvement.
    Il s’est retrouvé là à travers un regroupement politique formé par SOUMAILA CISSÉ pour mener une activité politique que son parti politique ne pouvait lui assurer.
    IMAGINER LE SORT POLITIQUE DE CHOGUEL MAIGA S’IL NE S’ÉTAIT PAS ASSOCIÉ À SOUMAILA CISSÉ.
    IBK l’avait humilié et abandonné.
    Il ne serait certainement pas dans le comité stratégique du M5-RFP qui lui a permis d’être premier ministre.
    Il s’est adapté à L’ESPRIT du M5-RFP sans l’incarner comme tant d’autres qui ont rejoint les militaires comme OUMAR MARIKO et ses sbires jeunots,MAHMOUD DICKO et son acolyte KAOU DJIM.
    Quand on va vers le pouvoir pour ses INTÉRÊTS POLITIQUES ou INDIVIDUELS,on ne peut rien IMPOSER aux militaires.
    Ils restent maîtres du jeu.
    Par contre,si on reste uni dans le M5-RFP comme contre IBK,on va obliger les COLONELS à s’incliner.
    Les DÉPARTS SUCCESSIFS,signes de l’absence de conviction dans la réalisation de la consolidation de la démocratie avant de penser à ses INTÉRÊTS POLITIQUES ou INDIVIDUELS,ont fait du mal à une expérience enviée par le reste de l’Afrique.
    Pour redynamiser le M5-RFP,il faut une femme de conviction comme Mme SY KADIATOU SOW associée à des jeunes de diverses tendances comme ceux qui ont rejoint ANTE AN BANNA sans calcul.
    Ce M5-RFP sous une autre forme peut faire espérer les maliens afin de bousculer L’AUTORITÉ POLITIQUE en place à faire des RÉFORMES STRUCTURELLES nécessaires pour la consolidation de la démocratie.
    Celui qui est là actuellement est discrédité par certains de ses animateurs.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  7. Sissoko ke, loin de toi est la verite le nombre de Ministres a ete pre-determine pour eviter de creer un mangeoire comme d’habitude alors le gouvernement ne pouvait pas etre de tres large ouverture ou plethorique. Le Mali en transition n’en a pas besoin du tout!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here