Edito : Thierno partira…

4

Printemps musulman au Mali. Place au  chapitre du Ministre des Affaires Religieuses et du Culte. Le Guide des Soufis Bilal a animé une conférence de presse à son domicile, la semaine dernière. A l’épicentre, compte rendu de l’organisation  de la célébration du Maouloud au stade Modibo Keïta avec ses milliers de fidèles. Appréciation ? Le Guide s’en glorifie et apprécie, de passage, la présence remarquable des forces de l’ordre pour la sécurité. Il règle ses comptes avec certains. En prime, il s’insurge contre Mahmoud Dicko en qui il voit un farouche obstacle qui tente bec et oncle d’empêcher la célébration du Maouloud au Mali. Or, pour Bilal, sans Maouloud la religion musulmane n’existe point. Il (Maouloud) est la colonne vertébrale de l’Islam. Donc toute confrérie qui s’y oppose est Out ; c’est-à-dire pratique autre… Puis s’en suit la colère manifestée à l’égard de la personne du Ministre des Affaires Religieuses et du Culte. «  Thierno a déjà choisi son camp ». Il s’agit bien de celui de Mahmoud Dicko. Au regard de la menace visant le gouvernement pour avoir saboté ou  tenté d’empêcher la célébration du Maouloud avancée par Haïdara, Thierno est bel et bien la cible. Mais Haïdara ne le nomme pas. Il est bien un petit calibre. Le Guide préfère se mesurer au Roi qui de si peur se prosterne. Il renonce à son état d’urgence avec mille et une explications du non impact de la décision gouvernementale sur la célébration du jour béni pour les musulmans. Le Guide va si loin et le roi grelote… la paix est annoncée aux fidèles musulmans.

Le cas Bilal contre Thierno, à analyser de si près peut être un défi. Faire de lui une menace pour la stabilité du pouvoir et au tour du chef  de le déposer.

Dicko est parvenu à faire partir  le Procureur Tessougué, un partenaire de Haïdara (sa position favorable au procureur au moment des clashs). Le guide voit en cela une défaite. Alors autant s’investir pour abattre celui qui par apparence (les propos de Bilal) adhère à la philosophie de Dicko, c’est-à-dire Thierno. Si le coup réussissait, le sujet aura pour conclusion : match nul.

Boubacar Yalkoué

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. La lois est la meme pour tout le monde les religieux doivent respecter l’état d’urgence
    Ce sont des vrais escrocs qui profitent de la faiblesse de la population

  2. Ces religieux sont des salauds. Surtout HAÏDARA ! S’ils ont des moyens de pressions sur le régime ils devaient les utiliser au profit du peuple ou du moins au profit de leurs fidèles. De Mahmoud DICKO à BILAL, en passant par HAÏDARA, tous ne fait qu’intimider le pauvre Président dans le seul but d’exprimer sa propre importance, si ce n’est pas pour être pris en compte et être amadoué par ce régime par sûr de lui-même.

Comments are closed.