Célébration de la journée mondiale des SIG : Une première au Mali

C’est dans la cour de la Faculté d’histoire (FHG) et de géographie de l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako (USSGB) à Sogoninko qu’a eu lieu, le mercredi 18 novembre 2015, la célébration de la première Journée des systèmes d’informations géographiques (SIG) au Mali. C’était sous le haut patronage du Pr. Samba Diallo, Recteur de l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako. Etaient présents, le Pr. Mohamed Ould Sidi, Doyen de la Faculté d’histoire et géographie ; la représentante des partenaires de l’événement, Mme Diakité Cécile Meynet ; le corps professoral, sans oublier les étudiants.

0

Le ton de cette cérémonie a été donné par 01, qui a tout d’abord salué et remercié la Faculté pour avoir accepté d’abriter l’organisation de cette Journée si importante. «Cette Journée a pour d’informer, de sensibiliser le public et d’associer le Mali à la grande communauté mondiale des utilisateurs des SIG ; de promouvoir l’utilisation des SIG et de démontrer l’importance des données géographiques pour notre environnement au quotidien. Très méconnue au Mali, cette Journée internationale est d’origine américaine et date de l’année 1999. Elle a même été soutenue, à sa création, par le célèbre avocat Ralph Nader. Son but est de démontrer que les données géographiques ont un impact certain sur le monde qui nous entoure», a-t-elle expliqué.

Pour sa part, le Pr. Mohamed Ould Sidi, Doyen de la Faculté d’histoire et géographie, a salué cette initiative.

Quant au Pr. Samba Diallo, Recteur de l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako, tout en remerciant les organisateurs de cette Journée, il a indiqué que pour le néophyte, la géographie n’évoque au mieux que quelques cartes entraperçues pendant les cours d’histoire-géo. «Pourtant, les données recueillies par les géographes entrent en ligne de compte dans de très nombreuses analyses et cela, dans de nombreux domaines: climatologie, géopolitique, économie, sciences humaines, météo à l’heure où la notion de réchauffement climatique évoque des faits concrets pour tout un chacun», a-t-il ajouté.

L’éclat de cette Journée a été rehaussé par la projection vidéo sur le SIG et la découverte des expositions au public des stands des partenaires de l’événement que sont : GIS Minusma, USAID-Mali, ACF, CTB-Mali, Disaster Mapping… Ces expositions ont permis aux visiteurs de découvrir leur savoir-faire avec l’utilisation des systèmes d’informations géographiques (SIG).qui permettre l’intégration du matériel, des logiciels et des données de capture, la gestion, l’analyse et l’affichage de toutes les formes de information référencées géographiquement qui nous permettent de voir, de comprendre, de questionner, d’interpréter et de visualiser les données de plusieurs manières qui révèlent les relations, les modèles et les tendances sous forme de cartes, de globes, de rapports et charts.gis qui peuvent être utilisées dans les carrières et professions Serval», a-t-il expliqué standardiste  GIS Minusma.

Par ailleurs, il est à rappeler que chaque année, des millions de personnes à travers le monde participent à la Journée internationale des SIG. L’événement, rappelons-le, reste cependant très méconnu au Mali

Vivement la prochaine édition !!!

Samba KEÏTA

 

PARTAGER