Conditions de vie et d’études des étudiants : Le Cenou et l’AEEM se concertent

0

Pour la mise en œuvre des recommandations du conseil d’administration, l’administrateur provisoire du Centre national des œuvres universitaires (Cenou), Komon Sanou a rencontré la coordination de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM). L’objectif était de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et d’études dans les universités.

 

Première rencontre du genre, cette réunion avec les partenaires visait à discuter sans tabou des procédures d’attribution et de paiement des allocations financières par le Cenou, le retard dans les paiements et l’ouverture de la Cité universitaire de Kabala.

Komon Sanou a réaffirmé son engagement et sa volonté à mettre fin aux d’omissions et au retard dans le paiement des allocations financières des étudiants conformément aux instructions.

Le chef du service informatique et communication du Cenou, Ahmadou Zakaria Traoré, a expliqué les procédures de traitement et de paiement des allocations financières. “Pour les nouveaux bacheliers, il a été procédé à l’organisation d’un atelier d’immatriculation juste après la publication des résultats du bac suivi du dépôt des demandes de bourse, le chargement de la liste des inscrits, le traitement informatique des documents de paiement, vérifications et signature des documents de paiement au ministère. A la suite de quoi les services du Cenou ont élaboré les procédures financières classiques…”

Et de préciser qu’avec la mise en place du nouveau Système d’information et de gestion des œuvres universitaire (Sigou), le temps de traitement a été réduit pour tous les étudiants de l’enseignement supérieur. “Le retard dans les paiements est lié au seul problème de transmission tardive des résultats académiques et la liste des nouveaux bacheliers ainsi que la question des doubles. Ces dysfonctionnements sont automatiquement signalés et rejetés par le Sigou. Et sur instructions de Komon Sanou, une application de simulation de boursier a été développée et mise sur Internet à l’image de celles des Crous de France, disponible aux l’adresses Internet, www.facebook.com/cenoumali et http://www.cenou.ml/simulateur/bourses.php afin de permettre aux bacheliers et à leurs parents de consulter en ligne leur statut de boursier”, a-t-il expliqué.

Selon lui, ce nouveau système permettra d’une part, aux étudiants d’éviter des réclamations inutiles et d’autre part, au Cenou, de faire plus de transparence dans la gestion des allocations financières des étudiants.

Les deux partenaires ont convenu d’élargir ce cadre de concertation aux établissements académiques afin de réunir tous les acteurs de la chaîne de traitement des allocations sur une même table pour trouver une solution définitive et pérenne aux problèmes de retard dans le paiement des droits financiers des étudiants.

Bréhima Sogoba

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER