Éducation : A Bamako, les examens de BT1 et BT2 se tiennent sous haute sécurité des gendarmes et policiers

9

Suite à l’appel des différents syndicats de l’enseignement secondaire à boycotter les examens de fin d’année 2020-2021 pour non-respect de l’application l’article 39 qui se veut un statut particulier pour les enseignants, les épreuves écrites des examens du Brevet de Technicien (BT) 1 et 2 ont pu démarrer ce lundi 9 août 2021 sous la haute surveillance des forces de sécurité des différents centres d’examens que nous avons pu visiter. Au total ils sont 38 984 candidats répartis dans 1666 salles pour 116 centres à travers le territoire national.  Ces examens de BT dureront pendant quatre jours dont trois jours de théories et une journée pratique.

maliweb.net -Journée chaude en ce premier jour du début de l’examen du Brevet de Technicien (BT) dans les différents centres de Bamako d’où les enseignants étaient dans la logique d’empêcher la tenue des examens du BT1 et BT2, très vite les forces de sécurités (Police et gendarme) ont été obligé de les repousser. A d’autres endroits il a eu même des accrochages entre enseignants et forces de l’ordre par des jets du gaz lacrymogènes par ailleurs d’autres lieux les forces de sécurités ont utilisé le professionnalisme pour empêcher le boycott des examens. Pour montrer aux parents d’élèves qui étaient dans l’angoisse de voir leurs enfants passer cette journée annoncée très dangereuse et mouvementée et pour montrer que force reste la loi, Madame Sidibé Dedeou Ousmane ministre de L’Éducation Nationale a procédé au lancement des épreuves au complexe scolaire CARNNOT de 1008 logements de Bamako.

Les élèves au cours des épreuves du BT

Les différents centres d’examens que nous avions pu visiter de Madema Sy de Kalaban coro, Centre de formation Alou Kone de Tiebani , Lycée Massa Makan à Baco Djicorni  et lycée Mamadou Sarr à Lafiabougou , l’on a pu remarquer un calme plat dans les centres et la présence massive des policiers et gendarmes pour la sécurisation des sites.

Dans les centres d’examens visités, tous les candidats ont tous répondu présents ; dans les salles d’examens on remarque la présence de deux surveillants par salle et les candidats étaient en plein examen. Nous confie la candidate du centre de Madema Sy  Mlle Dicko qu’elle est très heureuse de composer car elle a passé toute une nuit blanche à faire des prières pour que l’examen puisse se tenir. Et appelle ses encadreurs de ne pas briser leur rêve…

Nous avons pu constater que les examens sont surveillés par des enseignants du privé et certains agents de l’administration scolaire des différentes Académies et CAP .

Quant au président du  centre d’examen de Madema Sy l’Inspecteur Pédagogie Régional de l’Enseignement Secondaire de Koulikoro  (IPRES) qui n’a pas voulu nous dire qu’ils sont les agents déployés pour la surveillance des examens sont ‘ils des privées ou du gouvernement , sa réponse est ‘’ des enseignants’’.

A lui en croire, les examens peuvent se faire en dehors des enseignants, c’est possible dans la mesure  où on peut avoir recours à des experts tel que les inspecteurs, les administrateurs scolaires à tous ceux qui interviennent dans le domaine de l’enseignement . Par exemple, un inspecteur comme lui qui valide les programmes, qui connait parfaitement la législation scolaire  et qui évalue les enseignants. Donc pas question de boycott des examens.  Ajout ’il que les enseignants peuvent faire des grèves autant qu’ils veulent mais pas empêcher aussi les élèves à faire leurs examens. Espérons que les candidats au BT puissent composer dans toutes les matières dans les jours suivants sans autres perturbations.

Bokoum Abdoul Momini/maliweb.net     

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. Je conseille au gouvernement de recruter des nouveaux enseignants pour appliquer le plan B. Tout ça c’est la faute à Choguel Koukalla Maiga qui a tout fait pour monter les syndicats contre l’Etat, maintenant il doit réparer ses actions s’il veut rester à la tête du gouvernement

    • Absolument pas!!!!!!
      Le corps enseignant a raison sur toute la ligne! IL A NEGOCIE’ ET SIGNE’ UN CONTRAT AVEC LE GOUVERNEMENT! L’ETAT ETANT UNE CONTINUITE’, LE CONTRAT DOIT ETRE RESPECTE’! AUCUN ENSEIGNANT NE DOIT PERDRE SON BOULOT PARCE QU’IL EXIGE L’APPLICATION DU CONTRAT!
      CHOGUEL A D’AUTRES PROBLEMES QUI N’ONT RIEN A’ VOIR AVEC LE CONTRAT DES ENSEIGNANTS. CE SONT SES AMIS DU M5/RFP QUI SONT ENTRAIN DE LE COMBATTRE PARCE QU’ILS VEULENT LE POSTE QU’ILS OCCUPENT POUR EUX MEMES! D’AUTRES SONT TRES MECONTENTS PARCE QU’ILS N’ONT PAS ETE’ NOMME’S DANS LE GOUVERNEMENT! MALIKO TE’!!!!! DJOYOROKO DON!!!!! CES GENS DISENT MERDENT AU MALI! ILS SONT TRES INCONSCIENTS ET TRES IRRESPONSABLES!

      • On peut signer un contrat et on peut rupture aussi de contrat, les enseignants peuvent demander leurs collègues sénégalais en 1981ou 1982 c’était passer comment .

        • Le Senegal n’est pas le Mali. Les circonstances sont tres differentes. Le Senegal n’a jamais connu de coup d’ etat. Aucune partie de son territoire n’a ete’ occupe’e par des djihadistes. Le Mali connait de serieux problemes depuis plus de 10 ans. Nous cherchons a’ le stabiliser. Cette stabilisation sera tres difficile si l’etat continue a’ provoquer les syndicats. LA PAIX SOCIALE EST IMPORTANTE POUR LA STABILISATION DE NOTRE FASO!

  2. AW BE’ KA SABALI!
    To be a test administrator, one has to take a training on how to administer a test and pass a test on test administration with a score of 80%.
    Que faire? A defaut de securiser le nord et le centre, il faut bien securiser les examens des bandits de Bamako! O DE’ TE’ WA? J’ESPERE QU’ON A DEPLOYE’ D’AUTRES GENDARMES DANS…. LES SALLES D’EXAMEN A’ KIDAL.
    Mes amis, notre faso est en guerre! LA PLACE DES GENDARMES N’EST PAS DANS LES SALLES
    D’ EXAMEN! AW BE’ KA SABALI!!!!!

  3. Unfortunately teachers managing of condition was poorly conceived. Condition should have been managed at beginning of this school term not at exam point . If it could not timely be managed on this occasion it should be managed at beginning of next term . As is teachers position appear to be one designed to extort legally due treatment from government . Malian government submit only to extortion by foreign governments, terrorists /jahadists/ violent criminals. Teachers are not that. Even IBK government submitted to being replaced as oppose to submitting to extortion.
    As comrade to teachers I suggest we take more timely civil approach that demonstrate need for teachers. We lessen teachers need by doing virtually all necessary teaching except managing final exams. We must take there need be resolution before teaching begin. Where like agreement violated teachers must have condition amended before next term begin. We should point fingers at corrupt conditions facilitating theft of funds meant to pay teachers plus obligate those stealing funds not being given immunity. We have loss this round but are far from losing this righteous fight against corrupt sit on their ass do little good work for Malians government officials. They perform more like twelvth century European royalty as oppose to needed twenty first century government officials. They walk on perimeter in this time of Global Warming of we do not need anymore like them nor will we have them. They are lucky terrorists /jahadists /violent criminals do not have intelligence to lead productive, legitimate plus righteous government.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  4. Il y a moins d’un an, ceux qui accusaient IBK de refuser d’appliquer une loi de la République (Ce qui était vrai), refusent d’appliquer la même loi. Quand on cherche le pouvoir par le mensonge et la démagogie, on est toujours rattrapé en cours e chemin. Aujourd’hui on parle de justice sociale. En août 2020, ce concept n’avait pas été inventé, encore que cette soi-disante justice sociale se limite au produit de la valeur indiciaire par l’indice. Elle ignore les primes et indemnités, les commodités de travail, les frais de mission, les différentes dotations, y compris alimentaires. Les enseignants sont étrangers à tout cela. Ils achètent tout jusqu’au stylo avec lequel il corrige leurs copies ou cahiers. On ne parlera pas du vol impuni ou toléré puisque cela est légalement illegal.
    Allez-y à l’ACI 2000, vous verrez tout le monde là-bas sauf un enseignant et pourtant on parle de justice sociale. Hum, le Pays de Modibo KEITA a changé deh !!!!

  5. C’est la seule solution pour ramener les enseignants à la raison, lorsqu’on a à faire avec des personnes comme ces enseignants maliens véreux, il faut passer à la force pour rabaisser leurs ardeurs inutiles et seulement mercantiles, ils foulent au sol l’avenir de leurs propres enfants sans aucun regret, quelle ignominie? Quelle indignité? Quel comportement éhonté? Nous sommes avec quels types d’hommes et de femmes? L’argent a totalement détourner la raison des enseignants maliens, ils sont focalisés sur l’argent, rien que l’argent et cela s’appelle une folie, ils sont atteints de folie grave, ils sont devenus des sadiques narcissiques, c’est dommage pour notre pays. Dans les autres pays du monde, c’est dans ce groupe socio-professionnel que les hommes et femmes les plus raisonnables existent, mais dans notre cher Mali, c’est le contraire, comment peut-on comprendre ça? Cela prouve à suffisance que le Mali est encore loin et très loin du compte, celui de l’amorce du développement du pays.

  6. Pas faciles les pauvres candidats.En plus de l’angoisse de l’examen, les forces de sécurité sont partout avec risque d’affrontement avec les enseignants.
    Nous avons eu la chance de ne pas connaitre cette tension.
    Bonne chance à vous tous.
    Les responsables de ces syndicats seront responsables devant la loi en cas d’atteinte à votre sécurité.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here