Grève illimitée du SYNESUP : Le scénario de 2004 !

0

Les enseignants du supérieur, en grève illimitée depuis le 6 décembre, sont plus que jamais déterminés à mener leur lutte jusqu’au bout.

Chose promise,  chose faite.

En effet après les deux arrêts de travail de 70 heures survenus successivement le 27 novembre et 4 décembre, ils sont finalement allés en grève illimitée, plongeant de nouveau le ministre de l’Education nationale dans l’impasse.

. Les Revendications du Synesup portent sur les points suivants :

1)    L’octroi d’une indemnité de logement au personnel enseignant de l’enseignement supérieur et aux chercheurs relevant de l’Education nationale.

2)    La satisfaction totale des points  d’accord contenus dans le procès verbal de la réunion de la réconciliation Synesup-Gouvernement en date du 18 Juillet 2006.

3)    L’annulation totale des résultats des examens organisés par l’Administrateur Provisoire de la FSJP après le départ des enseignants en vacances et l’organisation de nouveaux examens dans le strict respect de la déontologie de l’enseignement.

S’agissant de ce point les innocents, comme à l’accoutumée, risquent de payer cher pour ce qu’ils n’ont pas semé. Si en 2004, les Maliens ont déploré les événements de la Fsje qui avaient coûté la vie à un jeune étudiant de la 3e année droit, c’est la même logique qui prévaut encore, sous le regard apparemment indifférent du même ministre de l’Education. Avons-nous besoin de rappeler que tout était partie d’un bras de fer entre l’ex-doyen et le Rectorat qui avait demandé l’annulation des examens organisés par ce dernier ?

Commentaires via Facebook :

PARTAGER