Pour la décrispation du Front social : L’article 39 maintenu, la grille salariale harmonisée !

0

Le Vendredi 30 juillet, le Premier Ministre Choguel Kokalla Maiga était devant le Conseil National de la Transition(CNT) pour décliner son Plan d’Action  Gouvernemental.  Lequel est axé sur : le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national, les réformes politiques et institutionnelles, l’organisation des élections générales, la promotion de la bonne gouvernance et l’adoption d’un pacte de stabilité.  En  abordant la question du Front social, le PM  a indiqué que  e l’article 39, accordant  aux  enseignants un statut spécial, sera maintenu. Mais que la grille salariale sera harmonisée.

 

Depuis un certain temps, le Gouvernement de la transition, dirigé par Choguel K Maïga,  a signé un décret pour harmoniser les grilles salariales. Pour les enseignants de la Synergie signataires du 16 octobre, ce décret consacre  l’abrogation de l’article 39. D’où leur détermination à  fendre leur acquis syndical. C’est dans ce contexte que la synergie des enseignants a organisé  la veille jeudi, un meeting d’information sur l’ensemble du territoire national  pour exiger  l’application complète et entière de l’article 39. Rappelons  que la question de ce cet  article 39 avait paralysé l’école sous l’ère IBK. C’est à la suite  du  coup d’Etat de 18 aout que les  premières autorités de la Transition ont décidé de  son application.

 

D’après  les propos de Choguel Kokalla Maïga, l’article 39 n’est pas abrogé et les enseignants n’ont rien à craindre. «  Je dis ici solennellement, l’article n’a pas été abrogé », a-t-il clamé. Il estime, d’ailleurs, que  l’article 39 est emblématique pour le monde enseignant que  pour les forces du changement (dont il est issu). Mais le PM a tenu  d’indiquer  qu’après l’application dudit article les autres travailleurs ont demandé l’harmonisation de la grille salariale, autrement dit, à égalité de diplômes salaires identiques. Or, à sa nomination  comme PM, il  a  trouvé que les primes et indemnités octroyés aux différents regroupements et syndicats avoisineraient les 1400 milliards (plus de la moitié du budget national). Il fallait, d’après lui, tenir un langage de vérité.

 

« Il faut tenir le discours de la vérité aux Maliens. J’ai donc décidé que l’article 39 va être maintenu. La grille salariale va être harmonisée », a-t-il indiqué. Tout en précisant que c’est  le Président de la transition  qui a  ordonné d’appliquer le texte de la grille salariale.  Pour essayer de montrer sa sympathie pour  le monde enseignant,   il reconnait  que le gouvernement en place est le résultat  de leur lutte et  que l’article concerné est aussi le résultat de la lutte des forces du changement. Choguel a donc promis  que pour rien au monde,  l’article 39 ne sera annulé. Vivement la décrispation du Front social !

 

Aboubacar B Fofana (Stagiaire)

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here