Rentrée scolaire : Bal des incertitudes à Kidal

0

La région a une lueur charitable dans un coin de l’œil. Faute  de renouvellement du contrat des enseignants volontaires, de grosses incertitudes planent sur le déroulement normal de l’année scolaire démarrée le 25 janvier dernier.

L’année écoulée, les élèves étaient tranquilles et poussaient des exclamations admiratives, tout à fait compréhensibles, grâce aux cours dispensés par les volontaires recrutés par le gouvernement pour suppléer certains enseignants grévistes et leur repli des zones d’insécurité où les djihadistes hostiles à l’enseignement classique sévissent. Une initiative qui avait mis fin à de longue période de fermeture de plusieurs écoles.

Certains parents désemparés avaient inscrit leurs enfants dans les établissements de Gao, Mopti et d’ailleurs, d’autres en étaient condamnés, faute de ressources ou de tuteur, à attendre un redémarrage des cours. Entre temps, des tas d’élèves avaient désappris.

Si les volontaires ont sauvé la précédente année, on ignore à quelle sauce parents et élèves seront mangés cette année.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here