Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO-UUBA) : Soutenance des étudiants de la licence 3

0

Sur 45 étudiants en licence journalisme et communication, 43 étudiants de l’Université catholique de l’Afrique de l’ouest, unité universitaire à Bamako (Ucao-UUBA) ont soutenu la semaine dernière.

L’organisation de cette soutenance a enregistré beaucoup d’innovations en termes du nombre de jury, de salles et le temps imparti. « Cette année, nous avons eu plus de 7 jury répartis entre 7 salles de soutenance. C’était une première. Les soutenances se sont déroulées en une journée. Les impétrants étaient au nombre de 43 », a fait savoir Dr. Zufo Alexis Dembélé, doyen de l’unité de formation et de recherche journalisme et communication à l’Ucao-UUBA.

Le doyen de l’Ucao informe également que la rédaction du rapport de stage de fin d’études fait l’objet de trois différents cours et les membres du jury attendent que les étudiants soient bien imprégnés des critères.

“Il faut bien soigner la présentation du document, respecter l’ordre et la structuration; soigner les annexes (photos illustrations); maîtriser son discours et répondre poliment aux différentes questions”,  a-t-il ajouté.

Cette soutenance est un ouf de soulagement pour les étudiants après une année de travail acharné. Les étudiants se sont réjouis des fruits de leurs efforts consentis tout au long de l’année universitaire et la phase préparatoire de leur présentation.

“Je suis très contente d’avoir bouclé ma licence dans la joie et dans l’harmonie. Ces trois ans ont été vraiment fructueux pour nous. La soutenance a été merveilleuse, mais il faut reconnaître qu’on était stressé », explique Doumbia Aline, étudiante.

“Les étudiants sont venus à l’heure. La soutenance s’est bien passée car les étudiants ont été à la hauteur, ils ont répondu avec convenance aux différentes questions. Tous n’avaient pas le même niveau, il y avait quand même quelques lacunes remarquées dans la conception du document jusqu’à la présentation. Nous avons relevé ces lacunes aux étudiants et nous espérons qu’ils vont intégrer ces recommandations et suggestions pour pouvoir parfaire le document avant de le déposer à la direction. Comme nous le savons, aucune œuvre humaine n’est parfaite. Les niveaux étaient acceptables par rapport aux années antérieures », a indiqué un membre du jury, professeur de marketing  à l’Ucao.

Marie Dembélé est également une étudiante en licence III, journalisme et communication à l’Ucao qui se sent fière d’avoir 14 de moyenne après sa soutenance.

‘’Nous sommes toutes joyeuses, mais nous ressentons tellement d’émotions de nous voir séparer de nos camarades. Les membres du jury ont été un peu durs avec nous, mais en termes de moyenne, nous avons pu avoir ce que nous souhaitions », dit-elle.

Ces moments de panique, stress et de réflexions se sont achevés en joie et en beauté à travers un buffet organisé par les impétrants.

 

Fatoumata Kané

           

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here