Communales en commune I : Mamadou B. Kéita sort favori

1

Du renouveau pour la Commune I du District. C’est cet impact que la tête de liste du Rassemblement Pour le Mali (RPM), Mamadou B. Kéita, entend laisser durant les cinq années à venir à la tête de la Mairie à travers son ambitieux programme axé sur l’éducation, la culture, la politique domaniale, sanitaire et économique, et sur la sécurité.

Ce sont plusieurs personnalités de la commune qui ont sollicité sa candidature. Mais, on dirait que cette demande a croisé les traces du destin. Mamadou B. Kéita, ne pouvant pas rejeter les sollicitations de ses pairs de la commune,  a, après avoir analysé les contours de cette demande, décidé de se lancer dans la course aux élections communales  du 20 novembre pour prendre en main les destinées de sa circonscription électorale.

Au cours d’un déjeuner, le candidat en tête de liste du RPM, a été présenté aux hommes de médias. C’était un jeudi 3 novembre 2016.  Le premier sur la liste du Rassemblement Pour le Mali en commune I a élaboré un ambitieux projet de société innovant, touchant tous les secteurs du développement de la commune où il s’est installé depuis 1996.

Prendre en charge les démunis

Conscient que  l’éducation est la pierre angulaire de toute réussite dans la vie, le porte étendard de la liste RPM en commune I propose de retirer de toutes les artères de la commune les enfants en situation critique et de les inscrire dans les écoles afin de faire d’eux, des citoyens producteurs de demain. Egalement réduire  par là le taux du banditisme et d’insécurité dans la commune.

Ainsi promet Mamadou B. Kéita : « Je compte les accompagner jusqu’au niveau DEF ou à l’apprentissage d’un métier. Pour les parents qui ont des enfants non orientés, je peux leur faire des faveurs en les prenant dans mon établissement, lycée Mandé Massa Kéita à moindre coût ». Il se propose également d’offrir des bourses aux trois premiers en fin du cycle secondaire, qui bénéficieront gratuitement des études supérieures dans son université Ecosup/alternance.

«Je ferai de la commune I la plus compétitive par la création de multiples écoles maternelles et garderies d’enfants pour alléger les souffrances des mamans », a ajouté le candidat.

Concernant la formation professionnelle, Mamadou B.Kéïta compte en appliquer trois types. La formation intensive des jeunes de la commune dans les ateliers de formation professionnelle, la formation sur le tas des jeunes apprentis dans les garages et ateliers, et un séminaire d’initiation en techniques de base de la gestion commerciale.

Une politique de logement de « casser et rebâtir »

Sur ce volet, Mamadou B. Keita a promis de mettre en œuvre, sa politique domaniale et de logement sur le projet « casser et rebâtir », sans expulser, en construisant des habitations à loyer modéré, accessible à tous, des maisons préfabriquées pour abriter les populations sinistrées suite aux catastrophes naturelles. «Des concertations seront organisées entre propriétaires de  maisons à louer et les autorités de la mairie pour amoindrir les frais de loyer », a affirmé Mamadou Keita.

Pour ce qui est de l’assainissement de la mairie, Mamadou Keïta a envisagé de mettre des GIE (mandé sanya) à la disposition de la mairie dont l’aval lui permettrait de créer un dépôt  d’ordures.

«J’ouvrirai une usine de transformation des ordures en compost pour les champs et jardins », s’est engagé Keïta  qui compte aussi curer les caniveaux avant chaque hivernage et pulvériser les maisons et caniveaux contre les moustiques et autres insectes nuisibles.

Une politique sanitaire rassurante

Quant à la santé et l’hygiène publique, Mamadou B. Keïta entend construire une clinique médicale dans chacune des 9 quartiers de la commune et mettre des unités médicales ambulantes en place pour les quartiers  pauvres. Des jeunes seront recrutés à cet effet, et les toilettes et douches seront construites.

Traquer et démasquer les malfrats

Afin de mettre en sécurité les personnes et leurs biens, le prétendant à la mairie siégeant à Korofina, s’engage à travailler de concert avec le ministère de la sécurité pour que la commune cesse d’être l’eldorado des bandits.

D’autres propositions de construction d’auto-gare communale pour le transport urbain, de bâtiments et kiosques pour les boutiques ont été faites.

Servir et non se servir

Lors de sa présentation à la presse, Mamadou B. Keïta en commune I du District de Bamako a été clair : « nous allons à la Mairie pour servir, améliorer l’existant et non en profiter. Nous allons changer la vie des habitants de la commune I. Nous allons diriger dans l’honneur et dans la dignité ».

DCA

===============

ELECTIONS EN COMMUNE I: L’URD présente Bayini Sangaré comme l’espoir de la jeunesse

Candidat et tête de la liste URD, Mr Boubacar Sangaré dit Bayini n’est plus à présenter en commune I du district de Bamako. Natif de Ségou et domicilié au Banconi Razel, En effet, M. Sangaré,  s’est illustré depuis  plus de 20 ans par des actions de développement  en faveur de la population de la commune I. Son élection à la mairie sera très bénéfique pour la population et sera l’occasion pour lui, de continuer son œuvre de développement à travers des projets novateurs.

En effet, M. Sangaré, qui cherche à venir à la mairie pour servir la population et non se servir, sera un  précieux atout pour le développement de cette commune qui a presque sombré sous les  mandats écoulés.

Dans quelques jours, les Maliens se rendront aux urnes pour les élections communales. Ce rendez-vous électoral  est un enjeu très important, car il s’agit de choisir les hommes et femmes qui vont diriger les conseils communaux pendant les 5 ans à venir. Pour cela, un choix judicieux s’impose.

Les électeurs doivent choisir ceux ou celles qui ont le souci du devenir de la commune  et qui ne viennent pas pour profiter des maigres ressources. Mr Sangaré, malgré son état de simple conseiller, aura tout donné pour l’épanouissement de la population.

Sans tambour ni trompette, il a fait d’immenses réalisations dans la commune et cela dans tous les domaines. Ainsi, celui qu’on compare à un mini- gouvernement, à cause de ses actions pour la population a été primé deux fois cette année,  à Ségou et à Bamako par l’AJPM.

Ses réalisations portent sur la construction des ponts, l’aménagement et la réhabilitation des axes routiers, des terrains de sport, des actions d’assainissement et de lutte contre le paludisme, à travers des campagnes de purification  et de désinfection ; l’aménagement  et l’assainissement des marchés (marchés de Djélibougou, de razel et de Djoumazana- Nafadji) ; l’électrification à travers l’implantation de nombreux lampadaires en commune I, réhabilitation  et électrification des mosquées et dons de corbillards ; l’insertion des jeunes sans emploi ; la promotion des femmes, à travers l’octroi des crédits et la création des AGR…Bref, il n’y a aucun domaine qu’il  n’ait  marqué de  son emprunte en commune l du district de Bamako.

En se lançant dans la conquête de la mairie, il entend continuer  sinon consolider ses actions déjà entamées  avec des projets novateurs.

Le nouveau programme qu’il entend mettre en œuvre, une fois qu’il sera élu maire, s’articule autour des axes comme l’assainissement et l’aménagement du territoire, la lutte contre  la pauvreté et l’exclusion (chômage, logement, santé…), la création d’emplois, la sécurité de la commune, la formation professionnelle et l’épanouissement des jeunes et des femmes, le développement du sport dans la commune, à travers un championnat communal dans toutes les disciplines, (l’institution d’une semaine culturelle entre les écoles…)

Pour avoir un cadre  idéal de travail, il entend restaurer et moderniser les locaux de la mairie avec toutes les commodités.

Comme sources de financement, M. Sangaré compte sur les taxes communales prélevées sur les marchés locaux ; l’Etat ; les jumelages et coopérations, les volontaires résidents ; les volontaires expatriés, originaires de la commune I et les apports en nature ou de service.

M. Sangaré, s’engage à réaliser cet ambitieux programme, s’il est élu maire, pour le bien-être de la commune.

A cause de son engagement, de sa vision pour la commune et de ses nombreuses réalisations pour  celle-ci, Bayini Sangaré, est un grand atout pour le développement de la commune.

En le choisissant comme maire, la population aura fait un très bon choix  et ne sera jamais déçu, rassurent des connaisseurs de l’homme.

MD

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.