Signature de convention : ANPE et Fare ensemble pour créer 10 000 emplois

0

L’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) et le Fonds auto renouvelable pour l’emploi (Fare) viennent de nouer un partenariat qui permettra de créer 10 000 emplois et ainsi de réduire le chômage et le sous-emploi.

 

La cérémonie de signature s’est déroulée le mardi 19 avril 2016 à l’hôtel Salam entre le directeur exécutif du Fare et le directeur de l’ANPE Ibrahim Ag Nock en présence du ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mahamane Baby.

Pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et conformément au Cadre stratégique pour la croissance et la réduction de la pauvreté (CSRRP/CSLPII), le gouvernement donne la priorité à l’emploi et plus particulièrement celui des jeunes, mais aussi au développement du secteur privé afin d’insérer les jeunes dans les circuits de production.

L’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) et le Fonds auto renouvelable pour l’emploi (Fare), toutes des structures nationales pour la promotion d’emploi, se sont donné la main en initiant un programme de financement de projets qui vise à appuyer la création d’emploi et l’esprit d’entreprise.

Ce programme de financement conclu entre l’ANPE et le Fare permettra le développement de l’entreprenariat des jeunes, la réduction du chômage et du sous-emploi par la création de 10 000 emplois. Il s’agira aussi de mettre en place des lignes de crédits pour les promoteurs d’entreprises en renforçant le système de garantie.

Le programme concerne l’ensemble des jeunes entrepreneurs du Mali, âgés de 18 à 45 ans. Les deux structures signataires de cette convention, c’est-à-dire l’ANPE et le Fare ont réitéré leur engagement à mener à bien ce programme qui répond aux préoccupations brûlantes de l’emploi dans notre pays.

Le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mahamane Baby, a félicité l’initiative tout en apportant le soutien de son département et celui du gouvernement.

Zoumana Coulibaly

Commentaires via Facebook :

PARTAGER