Dégradation du cadre de vie : Quand le dépôt d’ordures sur la colline de Badala pollue la vie des habitants de la Commune V

0

Parce qu’ils veulent obtenir des compostes, ils mettent régulièrement le feu aux tas d’ordures sur la colline de Badalabougou. Et tant pis pour la santé des populations !

La ville de Bamako, on le sait, est polluée. Mais il devient de plus en plus difficile pour les habitants de Sabalibougou, de la Cité des 300 Logements, du Quartier-Mali et de Daoudabougou, de respirer l’air frais à cause du dépôt d’ordures se trouvant sur la colline de Badalabougou, non loin de l’hôtel Olympe. En effet, depuis des mois, ces tas d’ordures se consument sous un feu allumé par des producteurs de compostes. Et à cause des fumées dégagées par les feux, l’air des quartiers précités est pollué, devenant irrespirables de jour comme de nuit. Tous ceux qui fréquentent le tronçon Pont Fadh-Monument Sokolon ont du faire le constat : à partir de l’hôtel Olympe jusqu’à l’échangeur du Quartier Mali, l’air est très pollué.  Des cas de maladies pulmonaires sont enregistrés dans ces quartiers.  Et personne ne lève le petit doigt pour arrêter cette dégradation de la vie des habitants qui souffrent le martyr. Les autorités communales et du district sont interpellées pour arrêter cette tragédie.

                                                               Siaka DOUMBIA

PARTAGER