Face à la désertification : Le MEADD mise sur un reboisement efficace

0

A travers le thème : L’arbre est le sceau de la vie sur terre, plantons-en pour le bonheur des générations montantes, le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable (MEADD) encourage les efforts de reboisement et incite les populations à s’impliquer dans la lutte contre la désertification.

 Produire 23 millions de plants (toutes espèces confondues), collecter et semer 462 286 noix de rônier, mettre en place 86 250 boutures, reboiser 34 925,7 ha (tous types confondus), fixation biologique de 12773 ha de berge des cours d’eau, protection de 402 ha de digues, etc. C’est le challenge que compte relever, cette année, le MEADD durant la 25e édition de la campagne nationale de reboisement.

A travers le thème : L’arbre est le sceau de la vie sur terre, plantons-en pour le bonheur des générations montantes, les autorités veulent aussi impliquer les populations dans le combat contre la désertification. Il s’agit surtout de les informer sur l’importance de l’arbre pour la vie des communautés et la nécessité de la participation de tous les citoyens à la lutte contre la désertification.

Il faut que chaque Malienne et chaque Malien de se sente concerné par la préservation et la protection de l’environnement de du cadre de vie, car si chacun de nous plantait et entretenait un arbre chaque an, le Mali sera vert en quelques années, a souligné le MEADD, Housseini Amion Guindo, au cours du lancement de la campagne 2019, samedi 13 juillet à Bamako.

Cette campagne 2019, selon le ministre Guindo, vise à consolider les acquis et mobiliser toutes les forces vives de la nation autour des activités de la lutte contre la désertification. C’est pourquoi, les activités de la campagne concernent les populations de toutes les régions du pays et impliquent les institutions de la République, les départements ministériels, les Partenaires techniques et financiers, les Collectivités, la société civile et les privés. Il a invité les Maliens à être des artisans du développement et des ambassadeurs de l’environnement en plantant et en entretenant des arbres pour la paix et le développement du Mali.

Depuis plus de 25 ans, le Mali organise chaque année la campagne nationale de reboisement. Les lancements annuels de ces activités ont pour objectif principal de sensibiliser l’opinion nationale sur la nécessité d’entreprendre des actions de lutte contre la dégradation des ressources naturelles, notamment forestières et fauniques, la désertification, les effets néfastes du changement climatique, la perte de la diversité biologique pour accroitre la résilience des populations à la sécheresse.

S.I.K

 

Encadré

Urgent : Une perte annuelle de 100 000 ha de forêts au Mali

Il est aujourd’hui établi que le Mali perd chaque année plus de 100 000 ha de forêts. C’est pourquoi, sur les 32 millions d’hectares de forêts recensés dans le pays en 2002, il ne reste actuellement qu’environ 17 millions, très insuffisants pour la formation de nuages pouvant provoquer des pluies utiles.

Face à ces menaces, le Mali s’est engagé dans plusieurs conventions régionales et internationales relatives à la préservation, à la reconstitution et à la gestion durable des ressources forestières et fauniques. Mais, l’urgence demeure et la menace est grandissante.

S.I.K

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here