PREEFN : Une aubaine pour le fleuve Niger

0

 Il apportera des réponses à des défis majeurs dans un de ses quatre sous bassins, en l’occurrence le Delta intérieur pour  asseoir la vitalité du fleuve

Emanant d’un engagement politique fort du gouvernement du Mali, le Projet de réhabilitation économique et environnement  du fleuve Niger (PREEFN), a été lancé pour une durée de 5 ans et un pour un montant d’exécution de plus de 14 milliards de F CFA

Il a pour objectif de contribuer au développement économique et environnemental intégré dans la zone du Delta intérieur du fleuve Niger. Son lancement a eu lieu le jeudi dernier, au Grand hôtel de Bamako, par le ministre en charge de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Keita Aida M’Bo. C’était en présence du ministre de l’Energie et de l’Eau SambouWagué et son collègue du Plan, de l’Aménagement et de la Population Adama T. Diarra et du représentant de la Banque Mondiale Christophe Lumière.

Après son mot de bienvenue, le coordinateur du projet et non moins directeur général de l’ABFN, Abdourahamane O. Touré, a présenté le projet,ses missions et les résultats attendus.

A sa suite le représentant de la Banque Mondiale, a pris la parole pour évoquer les retombées dudit projet sur les populations. Non seulement, il permettra d’améliorer la navigation sur le fleuve, mais aussi et surtout de permettre à des centaines de personnes vivant les côtes du fleuve, d’accroitre leurs revenus économiques. Aussi, le PREEFN dans sa mise en œuvre impliquera des acteurs importants.

Quant à la première responsable du département en charge de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, elle dira que ce projet, à travers ses différentes composantes, permettra entre autres : de renforcer le suivi environnemental du fleuve Niger ; la gestion stratégique des infrastructures, des ressources et des parties prenantes dans le Delta intérieur du Niger (DIN) ; l’amélioration de la navigabilité du DIN grâce à des activités ciblées de dragage et l’entretien des chenaux de navigation. A ces avantages s’ajoutent aussi  l’accroissement de la fiabilité des nœuds de transport par voies navigables intérieures au moyen de la construction et réhabilitation d’infrastructures portuaires ; l’amélioration des opportunités socioéconomiques et des fonctions éco systémiques du DIN et l’ouverture et la réhabilitation des chenaux et la protection des rives des berges.

Poursuivant, le ministre Keita Aida M’Bo dira que le PREEFN est une aubaine pour le fleuve Niger. De ce fait, il apportera des réponses à des défis majeurs dans un de ses quatre sous bassins, en l’occurrence le Delta intérieur. Au regard des avantages à tirer du projet, le ministre a remercié la Banque Mondiale et les autres partenaires financiers, sans lesquels le PREEFN n’aura pas vu le jour.

Le lancement du projet a été suivi de la tenue de la première session du comité de pilotage du PREEFN, au cours laquelle les administrateurs ont adopté la feuille de route dudit projet.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here