Promotion des Energies renouvelables : le Mali lance un projet de 29 milliards FCFA

0

Le Projet multi-Energies pour la résilience et la gestion intégrée des terroirs (Merit) est né sur les cendres du Projet d’assainissement de la Productivité Agricole au Mali (PAPAM). Il a été officiellement lancé ce lundi 17 janvier 2022, à l’hôtel Sheraton par le Secrétaire général du ministère de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable.

Pour une durée de 6 ans, le projet Merit permettra l’installation de 5 000 biodigesteurs qui permettront de produire du biogaz à partir des excréments de bœufs. 3 000 kits photovoltaïques et 50 000 foyers améliorés et lampes solaires sont distribués grâce à cet ambitieux projet qui couvrira 21 cercles des régions de Kayes, Sikasso, Koulikoro et Ségou.

Le ciblage des zones d’intervention, a expliqué Moussa Camara, coordinateur du projet, a été fait sur la base des critères objectifs. D’abord, il fallait s’assurer de la disponibilité de l’eau souterraine. Ensuite la dégradation des ressources naturelles et le niveau de pauvreté des populations ont été pris en compte. Enfin, « l’effectif bovin a été retenu, car les biodigesteurs ont besoin de bouses de bœufs pour fonctionner », a indiqué le coordinateur qui a eu la tâche de présenter son projet à la cérémonie de lancement.

Principal partenaire du projet Merit avec une enveloppe de 18 milliards FCFA, le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA), à travers son représentant à la cérémonie, a salué les solutions innovantes pour améliorer la productivité des sols et l’ouverture d’espace de dialogue autour du biogaz au Mali.
Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here