Accusé du viol de Ba Oumou Djiré (14 ans) : Mamadou Traoré condamné à 20 ans de prison et au paiement de 500 000 Fcfa

    0

    La 2e audience du lundi 31 août 2020 opposait le ministère public à Mamadou Traoré accusé de viol de la mineure Ba Oumou Djiré, âgée de 14 ans au moment des faits.  A l’issue du procès, il a été reconnu coupable et condamné à 20 ans de prison et au paiement de 500 000 Fcfa à titre de dommages et intérêts. Les faits !

    Dans l’acte d’accusation, il ressort que, courant 2017, Ba Oumou Djiré, en compagnie d’une aide-ménagère travaillant chez son oncle, s’est rendue chez Mamadou Traoré (tailleur, domicilié à Kalabancoura). Une fois dans la chambre, Mamadou Traoré commissionne l’aide-ménagère pour se retrouver seul avec Ba Oumou Djiré. Il se jette aussitôt sur elle pour l’obliger à avoir des rapports sexuels avec lui. Après l’acte, il fait couvrir Ba Oumou Djiré d’un pagne pour camoufler le saignement.

    Une fois à la maison, la jeune fille perd connaissance. Revenue à elle-même, elle explique les faits à sa maman qui la conduit au commissariat de Police du 11e Arrondissement, lequel les réfère au Centre de santé de référence de la Commune V suivant réquisition. A l’enquête préliminaire et devant le magistrat instructeur, Mamadou Traoré a reconnu avoir entretenu des rapports sexuels avec Ba Oumou Djiré (âgée de 14 ans au moment des faits) sous la contrainte et dans un état de surprise totale.

    Le certificat médical établi par le médecin-chef adjoint du Centre de santé de référence de la Commune V est édifiant. Ce qui fait dire qu’il y a des charges suffisantes contre Mamadou Traoré pour viol. C’est ainsi qu’il a été mis en accusant et renvoyé devant la Cour d’assises pour y être jugé.

    Devant les juges, Mamadou Traoré a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Mais, a-t-il soutenu, Ba Oumou Djiré était consentante et était sa copine depuis 3 mois. La preuve, c’est cette dernière qui l’a rejoint dans sa chambre. Il dira qu’il croyait que Ba Oumou Djiré avait 18 ans. Cette version de Mamadou Traoré (27 ans) a été démentie par la victime qui a fait savoir qu’elle ne connaissait pas Mamadou Traoré. Et ce dernier l’avait appelée pour lui faire croire qu’il voulait la commissionner. Une fois dans la chambre, il a abusé d’elle sans son consentement. Elle a été violement violée. C’est ainsi qu’elle s’est évanouie aux interrogatoires, le juge dira que le viol est établi. Et le ministère public de soutenir que les faits sont clairs. Mamadou Traoré a commis la pénétration sexuelle sur Ba Oumou Djiré. Et les éléments du viol sont constitués car Mamadou Traoré a blessé sa victime qui a eu une déchirure vaginale de 12 centimètres. “Il y a eu viol et il ne peut pas y avoir d’excuse pour Mamadou Traoré”, a soutenu le ministère public.

    L’avocat de Mamadou Traoré a tenté de faire croire que l’acte de son client est un attentat à la pudeur et qu’il n’avait pas l’intention de violer sa victime qui était consentante. Comme dernier mot, Mamadou Traoré sollicitera la clémence de la Cour. Son cri de cœur n’a pas été entendu, car son client a été reconnu coupable. Le ministère public a requis 20 ans de prison ferme pour que son cas serve de leçon. Son avocat plaidera la réduction de cette peine.

    Finalement, la Cour a maintenu Mamadou Traoré dans les liens de l’accusation et l’a condamné à 20 ans de prison, 5 années d’interdiction de rapprocher sa victime et le paiement de 500 000 Fcfa demandés par Korotoumou Ouattara (la mère de la victime) à titre de dommages et intérêts. L’accusé avait trois jours pour faire appel.

    Siaka DOUMBIA

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here