Après avoir tué involontairement sa fiancée : Il maquille la scène en suicide par pendaison !

    3

    Dans la nuit du samedi 30 juillet dernier, un homme du nom de I.M.M a étranglé sa fiancée nommée par des initiales N.M, âgée de 19 ans lors d’une altercation après avoir constaté la disparition d’une somme de 1 million chez lui. Après le drame, il a masqué la scène de crime en suicide par pendaison. Ainsi, grâce à l’enquête menée par le Commissariat du 9ème Arrondissement, la vérité a été dévoilée    et le fiancé fut interpellé et déféré le mardi 10 août dernier à la MCA.

    Ces faits se sont produits à Sébénicoro en Commune IV du district de Bamako dans la nuit du 30 juillet 2021. I.M.M avait invité sa fiancée de 19 ans chez lui au quartier indiqué pour causer. Et vers 22h, la victime N.M, habitant à Yirimadjo a demandé à rentrer et son hôte l’a accompagné. Après ce départ, le fiancé remarqua qu’il a été volé de la somme d’un million de FCFA  sur le montant de 4 millions qu’il avait à sa disposition. Donc, il ne restait que 3 millions FCFA.

    Sans hésité, I.M.M appela N.M de venir et celle-ci s’est exécutée. C’est suite au questionnement du fiancé à sa promise sur la somme disparue qu’une dispute fut déclenchée entre les deux, occasionnant l’étranglement de la jeune fille des mains de son fiancé.

    Ainsi, pour sauver sa peau, I.M.M a orchestré la scène du crime en suicide par pendaison en attachant une corde au ventilateur et mit le cou de la victime avant de faire appel aux hommes du Compol Santigui Kamissoko.

    « Il nous a appelé pour dire que sa fiancée s’est pendue dans sa chambre. Avant notre arrivée, on a trouvé qu’il avait déjà transporté le corps à la clinique ici à Sébénicoro. Après, nous avons vu que ses explications n’étaient pas cohérentes et nous avons mené notre enquête avec la PTS (Police Technique et Scientifique) qui a prouvé que la fille n’était pas morte d’une pendaison. Et sur son cou, on voyant les traces de trois doigts qui a rattrapé l’œsophage de la victime qui fut l’origine de sa mort » nous a éclairé le Commissaire Principal Santigui Kamissoko.

    Ainsi avec toutes ses preuves à sa disposition, la police n’a pas tardé à faire plier le présumé assassin. Après avoir avoué les faits, l’accusé déclara que son intention n’était aucunement d’ôter la vie à sa fiancée et que c’était un accident. Un aveu qui a tombé trop tard. Après avoir été présenté au Tribunal de Grande Instance de la Commune IV, I.M.M a été placé sous mandat de dépôt le 10 Août dernier en attendant son jugement devant les assises.

    Par Mariam Sissoko

    Commentaires via Facebook :

    3 COMMENTAIRES

    1. J’espère qu’il aura une peine qui lui fera comprendre qu’une vie humaine vaut plus que son minable million disparu, et qu’on a pas à rendre justice soi même même en cas de perte de milliard. Si c’est vrai que c’était la fiancée qui a pris cet argent et que ses parents le lui rembourse, pourrait- il lui rendre leur fille ou soeur ?

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here