Arrestation des braqueurs Moussa Diallo et Amady Gakou : Bravo au commissariat du 14ème arrondissement !

    1

    Près du cimetière de Lafiabougou, le lundi 11 février , aux environs de 17h30mn, la Brigade de Recherche, du commissariat du 14ème arrondissement, sous la conduite du Lieutenant Mamadou Kébé, a mis le grappin sur les braqueurs, Moussa Diallo et Amadi Gakou. En effet, cette action fait suite au  dépôt de plusieurs plaintes contre ces malfrats, au niveau dudit commissariat. Les deux braqueurs sont désormais à la disposition du Procureur près du tribunal de Grande Instance de la CIV, depuis le lundi 17 février pour des fins de droit.

    Moussa Diallo et Amadi Gakou, respectivement des communes IV et V du district de Bamako,  sont accusés de braquage à main armée. Leur course  malsaine   a pris fin le 11 février dernier grâce à la persévérance des hommes de la commissaire divisionnaire, Kadidiatou dite Kady Tounkara du 14ème Arrondissement.

    En effet, les deux malfaiteurs opéraient avec les armes qu’ils louaient à leur chef de gang du nom de ‘’Daba’’, actuellement en détention à la maison Centrale d’arrêt de Bamako. Le pacte avec  ce dernier, consistait à louer des armes contre un payement de 50 000 FCFA.

    C’est  suite à des informations, selon le Chef du BR, le  lieutenant Kébé, que les nommés Moussa Diallo et Amady Gakou ont été piégés et appréhendés ensemble  sur une moto le mardi dans l’après-midi à proximité du cimetière de Lafiabougou.

    D’après le lieutenant Kébé, lors de cette interpellation, Moussa Diallo avait sur lui un pistolet automatique très performant d’une marque allemande, très sophistiquée appartenant à ‘’Daba’’ et un sac contenant beaucoup de téléphones portables.

    Après avoir été conduit au commissariat, les deux voleurs malgré toutes les preuves à leur encontre, ont nié tout. D’ailleurs, Amady Gakou, pour vouloir se tirer d’affaire simplement, a déclaré à la police, n’être qu’un étudiant, dont le seul tort aura été d’accompagner  Moussa Diallo. Qui voudrait t- il berner ?

    Pas en tout cas les éléments du lieutenant Kébé, pour lesquels, il n’a fallu qu’une perquisition au domicile de Moussa Diallo, pour découvrir une 2ème arme, cette fois-ci d’une marque russe avec 10 cartouches et un trousseau de clefs de motos Djakarta.

    « La 2ème perquisition  chez toujours Moussa Diallo a permis la saisie encore des trousseaux de clés, des lance-pierres, des cartes d’identités nationales, des permis de conduire, des cartes de priorité (cartes des personnes âgées) et un extrait de naissance du nom de Seydou Kanté, tailleur de son état.  Ce dernier a été victime de vol de moto à son domicile deux fois, sur lesquelles il avait fait des déclarations ici à la Brigade de Recherche » a déclaré  le chef de la Brigade de Recherche.

    Eu égard de ces faits, Moussa Diallo et Amady Gakou sont à la disposition du Procureur de la République près du tribunal de Grande Instance de la CIV depuis lundi 17 février pour répondre à leurs actes.

    Par ailleurs, le lieutenant Kébé a affirmé qu’ils sont à la recherche d’autres membres de cette association de malfaiteurs.

    Par Mariam SISSOKO

    Commentaires via Facebook :

    1 commentaire

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here