Attaque à mains armées a Djelibougou : Des malfrats font irruption dans un bureau de transfert d’argent, le gardien grièvement blessé

    3

    Fusillade à Bamako (Djélibougou) : Deux hommes armés attaquent une agence de transfert d’argentDeux  hommes  armés sur une moto Djakarta ont attaqué, hier mardi, un bureau de transfert d’argent Western Union et Money Gram non loin du marché de Djélibougou, aux environs de 11 heures, sous une fine pluie. Les bandits n’ont pas réussi à dépouiller la caisse, mais le lave garde chargé de la sécurité  des lieux a pris deux balles dans le ventre, tout comme l’occupant d’une  boutique de matériels électroniques contiguë audit bureau a reçu une balle au genou. Les blessés, dans un état critique, ont été vite transportés à l’hôpital Gabriel Touré pour être soignés.

    Depuis quelques temps, l’insécurité a pris une nouvelle proportion dans la capitale où les boutiques de commerce, les banques et autres établissements financiers font l’objet d’attaques récurrentes. Toutes choses qui ne surprennent plus un observateur averti, vu la quasi libre circulation des armes répandues par la crise dans notre pays. C’est ainsi que, après la grande pluie qui s’est abattue sur Bamako, hier,  deux individus mal intentionnés se sont déguisés en clients pour s’infiltrer dans un bureau de transfert d’argent Western Union et Money Gram de Djélibougou, en plein jour pour essayer d’emporter l’argent. Pris par les agents au guichet pour des premiers clients arrivés sur les lieux, les deux voleurs avaient d’abord refusé, selon nos informations, de passer à la caisse, prétextant qu’ils « attendaient quelqu’un ». Histoire de mieux observer comment les opérations s’effectuent dans la boîte. Selon les témoignages sur place, c’est après les opérations de retrait d’argent par un jeune expatrié en provenance du Gabon, que le duo de malfrats a  tenté de pénétrer dans la cellule de l’agent pour s’emparer de la caisse. Heureusement, ils n’ont pas réussi à accéder au coffre-fort,  car l’agent de transfert d’argent a réussi à s’enfermer dans sa cellule. C’est alors que les malfaiteurs ont tiré à bout portant sur le gardien du nom de Soumaïla qui s’est interposé entre eux et l’agent.  Un voisin dénommé Mohamed, gérant d’une boutique d’équipements électroniques, a été touché au genou par une balle alors qu’il criait « aux voleurs ». Les deux blessés, dont le gardien qui perdait beaucoup de sang,  ont été emmenés à l’hôpital Gabriel Touré dans un état très critique.

    Moussa Dagnoko 

     

     

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    3 COMMENTAIRES

    1. A fort d’être pingre on se fait voler facilement, pourquoi un lave garde seul??? La garde nationale est là pour la sécurité des banks et d’autres établissements financier. Quand est ce que ils vont tirés les léçons de la quincailleries 2002 et le bureau de change de Niarela?????

    Comments are closed.