Démantèlement d’un réseau de voleurs de motos : La Brigade des Mœurs met le grappin sur un mineur de 15 ans

    0

    Le Ministère de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile a invité la presse à se rendre à la Brigade chargée de la Protection des Mœurs et de l’Enfant, jeudi dernier, pour y rencontrer un mineur de 15 ans récemment appréhendé pour vol de moto.

    La Commissaire divisionnaire Salimatou Diarra a expliqué les faits aux journalistes. Selon elle, c’est le Commissariat du 6ème Arrondissement qui a mis à sa disposition un mineur de 15 ans poursuivi par la clameur publique pour flagrant délit de vol de motos Djakarta à Banconi.

    Au cours de son interrogatoire, il a dénoncé un majeur qui n’est autre que son patron, un réparateur de motos, qui fait partie d’un réseau de voleurs qui opère nuitamment dans les quartiers périphériques du District de Bamako. Les investigations de la Brigade ont permis de retrouver cinq motos Djakarta, cinq pots d’échappement et des pièces de rechange.

    Outre le mineur, la Brigade des Mœurs a interpellé son patron, qui s’occupait de la remise en état des motos, dont il changeait les façades. Quant aux autres élements du réseau, ils sont en fuite et des investigations sont en cours pour leur mettre le grappin dessus. Le mineur a été interpellé et mis à la disposition de la brigade le vendredi 8 janvier 2016, à 9 heures 45 minutes. Lui et son patron résident à Daoudabougou, en Commune VI du District de Bamako.

    Répondant aux questions des journalistes, la Commissaire divisionnaire répondra que sa Brigade n’avait pas bénéficié de la collaboration de la population, seulement de la collaboration policière, et que toutes les affaires concernant les mineurs sont orientées vers la Brigade en charge de la Protection des Mœurs et de l’Enfant.

    Mme Salimatou Diarra a saisi l’occasion pour s’adresser aux autres unités, ainsi qu’à la Gendarmerie et la Garde nationales, tout comme aux populations pour qu’elles collaborent avec la Brigade, afin de la facilter la recherche des bandits.

    Elle conseillera aux parents de toujours veiller sur la conduite de leurs enfants, parce certains majeurs chargent les enfants de voler et se cachent derrière eux. Un phénomène qui est en recrudescence aujourd’hui, a-t-elle conclu.

    Adama Bamba

    PARTAGER