Détention illégale d’arme et menace de mort : Un malfrat mis hors état de nuire à Magnambougou

    0

    Les limiers du 7e arrondissement, sous la conduite de l’adjudant-chef Bassidiki Touré, ont mis hors état de nuire Idrissa Traoré pour détention illégale d’arme à feu et menace de mort.

    Le soir du 9 décembre 2018 une altercation entre Idrissa Traoré et Alou Traoré s’est produite à Magnambougou-Pneuba. Après l’intervention des populations pour séparer les deux jeunes, Idrissa Traoré est entré dans sa famille pour s’emparer d’une arme artisanale dans le but de semer la terreur et dissuader son adversaire.

    Quelques coups de sommation et menace de mort ont suffi pour vider la rue. C’est ainsi que le commissariat du 7e arrondissement a été informé par une source anonyme. Immédiatement, sur ordre du commissaire principal de police, Alfousseyni Ag Souleymane, chargé du 7e arrondissement, des éléments de la brigade de recherche (BR), sous la conduite de l’adjudant-chef Bassidiki Touré, ont été dépêchés sur le lieu.

    Arrivés sur place, ils constatent le fait. Le sieur Idrissa, assied dans la rue en maître des lieux, arme en main, s’est opposé à son interpellation par les éléments de la brigade de recherche. Dans cette opposition, il a été soutenu par des membres de sa famille. Ce qui n’a pas empêché l’adjudant-chef Bassidiki Touré, chef BR au 7e arrondissement, de faire son travail, avec professionnalisme. Le sieur Idrissa Traoré a été cueilli par les éléments de la BR du 7e arrondissement et déféré à la Maison centrale d’arrêt de Bamako.

    Après son interpellation une autre personne anonyme, a appelé le commissariat pour annoncer la présence d’une autre arme artisanale appartenant à la même personne. Elle a été récupérée aussitôt par les éléments du chef BR adjudant-chef Bassidiki Touré.

    Le commissaire principal de police Alfousseyni Ag Souleymane, chargé du 7e arrondissement, a salué la collaboration de la population et l’invite à persévérer dans ce sens, car la réussite de la mission de sécurité dépend en grande partie de la bonne collaboration de celle-ci.

    Youssouf Coulibaly

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here