Dialakorodji : Vive tension autour de la gestion de l’ASACODIA

    0

    La gestion de l’Association de Santé Communautaire de Dialakorodji (ASACODIA) est décrieé par la population et par certains membres du comité de gestion qui accusent le président de ce comite,́ Cheick Keita, d’avoir utilise ́ l’argent de l’ASACODIA à sa guise, sans rendre compte à personne. Les 2/3 du bureau du comité de gestion de l’Association de santé communautaire de Dialakorodji (A.SA.CO.DIA) ont convoqué une Assemblée générale, le vendredi 30 avril 2021, à la mairie, afin de présenter leur démission pour que le bureau puisse être renouvelé et permettre à la structure de répondre aux attentes de la population de Dialalorodji.

    Pour dénoncer la gestion jugée désastreuse de l’ASACODIA par le président du Comité de gestion, les 2/3 du bureau du comité de gestion de l’Association de santé communautaire de Dialakorodji (A.SA.CO.DIA) ont convoqué une Assemblée générale, le vendredi dernier, à la mairie.

    Etaient conviés à cette rencontre, tous les représentants des organisations de femmes, de jeunes, la chefferie, la société civile, les imams, la Cafo, le CNJ, etc. Selon nos sources, cette démission est la suite logique de la signature d’une pétition par plus d’une vingtaine de membres du bureau, il ya plus de quatre mois. Dans la lettre de démission qui date du 21 avril 2021, dont nous avons eu une copie, les membres du collectif s’exprimaient en ces termes : « Nous, membres du collectif des pétitionnaires, venons par la présente vous informer de notre démission du conseil d’administration de l’association de santé communautaire de Dialakorodji (A.SA.CO.DIA). Cette décision survient après la lettre adressée à la mairie en date du 20 octobre 2020 faisant état de la gestion désastreuse du CSCOM de Dialakorodji…». Les membres du bureau démissionnaires, selon des sources internes, ont été félicités par la population lors de l’Assemblée pour avoir eu le courage de rendre leur démission. Ensuite, tous les participants à la réunion ont instruit au Maire de mettre en place, un comité transitoire à l’ASACODIA pour une durée de 6 mois afin d’organiser la mise en place d’un nouveau bureau du comité de gestion de l’ASACODIA. En plus, l’Assemblée générale a décidé que le maire diligente un audit pour faire l’état de la gestion de l’ASACODIA. Cette crise financière, faut-il le rappeler, a commencé depuis l’installation du bureau dirigé par Cheik Keita en fin 2019. Des sources nous ont révélé que depuis l’arrivée de Cheik Keita à la tête du comité, aucune session ordinaire du conseil d’administration n’a pu se tenir. Aussi, depuis quelques mois, il s’est avéré que l’ASACODIA n’avait plus rien dans sa caisse.

    Aux dernières nouvelles, on a appris que le sous-préfet de l’arrondissement de Kalaban-coro, Daha Keita, est entré dans la danse et veut prendre en otage toute la population de la commune rurale de Dialakorodji en faveur de son neveu, Cheick KEITA, accusé par les participants de la dernière Assemblée générale de mauvaise gestion de la caisse de l’ASACODIA. Quelques heures après la tenue de l’Assemblée générale, des témoins rapportent que le sous-préfet, Daha KEITA, a pris sa voiture, le vendredi après-midi, pour se rendre à Dialakorodji. A son arrivée et à la surprise générale, il a mis en cause ̀ la légalité de l’Assemblée générale tenue quelques heures plus tôt. La population de Dialakorodji est déterminée à mettre fin à la gestion calamiteuse de l’ASACODIA et a installé un comité de gestion soucieux du devenir  et de la santé des patients du quartier.

    MSD

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here